Kayes : l’honorable Aliou Boubacar Diallo tente d’apaiser les esprits

2

Quelques  jours après les échauffourées ayant endeuillées la ville de Kayes, les députés élus de cette circonscription  tente d’obtenir un apaisement des esprits.

-Maliweb.net- La cité des rails qui  a fait l’objet de toutes les attentions cette semaine suite à l’assassinat barbare du jeune adolescent, Seyba Tamboura,  par un agent de police  est entrain de retrouver sa sérénité d’antan. Ce, grâce aux nombreux conciliabules en cours.  Sur la première ligne de cette médiation, les députés.    « …dans le même élan d’apaisement et de compassion qu’hier soir, ce matin nous avons rendu visite à la famille Kane pour leur présenter nos condoléances et marteler à nouveau que nous partageons pleinement l’exigence de la  justice dans cette triste affaire », a informé l’élu Aliou Boubacar Diallo.  Lequel avec ses collègues  ont donné le coup d’envoi du retour à la normalité. Ce,  à travers des travaux symboliques de nettoyage des voies publiques.

L’action des députés s’est poursuivie  dans  le quartier administratif où   les échauffourées ont occasionné des dégâts sur les biens publics : l’incendie de la  Préfecture.   Le député Aliou Boubacar Diallo indique que des  archives de la période coloniale ou des débuts de l’indépendance nationale sont toutes parties en fumée.  « J’en ai le cœur brisé. Comme chaque Kayesiens  j’en veux énormément au criminel qui a lâchement abattu Seyba. Toute cette situation, tous ces dégâts dans la ville sont de sa faute », s’indigne ce député qui semble employer tout son énergie pour un retour définitif de la quiétude.

Toujours sur cette tragédie, le député de l’ADP-Maliba a  réclamé devant les autorités administratives  « justice » pour les  personnes tombées sous les balles de la police.   « Nous ne voulons pas que les choses traînent et, Dieu merci, cela est le souhait des autorités administratives et judiciaires de Kayes. Une instruction a déjà été ouverte dans l’affaire de la mort de Tamboura, Traoré et Kané », a-t-il expliqué.    Avec le doyen Hamet Niang , les chefs de quartier et les leaders religieux,  les députés ont défini des voies et moyens afin d’empêcher une reprise des manifestations. Ces actions de conciliabules semblent porter leurs fruits, car, depuis hier, le calme est revenu  dans la cité des rails.  Et cela semble  réjouir les élus de la ville qui veulent coûte que coûte  obtenir dans le plus bref délai «Justice pour Tamboura, Traoré, Kané et pour  Kayes ».

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Les nouveaux élus de la région de Kayes il faut que vous mettre l’état des droits et de faire nettoyer les locaux d’admistrations sont très sale .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here