Discorde Bamako-Paris : Le point de non-retour est-il atteint ?

6

Entre Bamako et Paris le torchon brûle et le fossé s’accroît indubitablement. Loin des dissentiments classiques inter-Etats où les torts sont généralement partagés, c’est un Etat malien dos au mur qui se voit dans l’obligation de braver l’ex puissance coloniale qui rechigne visiblement à admettre ses errements. En effet, depuis l’arrivée massive des troupes militaires étrangères sur le sol malien, en 2013, l’insécurité s’est métastasée aisément sur toute l’étendue du territoire national. Un regrettable et dramatique fait parlant dont l’évocation vexe bizarrement la France, qui s’était résolue, suite au deuxième coup de force militaire du colonel Assimi Goita en mai 2021, d’accélérer la réduction des effectifs de l’opération Barkhane. Le drame d’Ouatagouna et d’autres s’en sont suivis comme tragique conséquence. Dans une logique d’endiguer les massacres quasi quotidiens des populations, l’Etat malien a ainsi décidé d’explorer une diversification de son partenariat militaire tout en excluant pas une possible révision de la coopération militaire la France, dont le contenu relève de l’ésotérisme. Toutes choses qui sidèrent l’ego surdimensionné notoire de l’Élysée, qui n’a de cesse de s’illustrer par des propos propres à exacerber le climat exécrable entre les deux pays.

En réplique à cette posture de l’exécutif français, l’actuel chef du gouvernement malien a su profiter de l’audience de la tribune de la 76ème session ordinaire de l’assemblée générale de l’ONU pour expectorer avec témérité à la face du monde ce qui est l’aspiration ultime de bon nombre de ses concitoyens. Parallèlement au discours de Choguel Maiga, jugé populiste et indécent pour certains et chauvin pour d’autres, ce qui a surtout été saillant c’est la réaction de clarification du chef de la diplomatie russe. Serguei Lavrov, qui, tout en affirmant que son pays n’est pas impliqué dans les négociations entre la société «Wagner» et le Mali, dit à qui veut l’entendre qu’un programme de coopération politique et militaire entre la Russie et le Mali, dans le cadre des recommandations onusiennes, ne saurait être perçu comme un problème. Et de marteler que la France déraisonne en estimant que le Mali est son territoire. Cette clarification vient conforter la position d’une écrasante majorité des Maliens qui chérissent l’idée d’un partenariat étroit et multiforme entre le Mali et la Russie après le départ définitif, souhaité de la France.

Difficile, en définitive, d’imaginer une réconciliation prochaine entre Bamako et Paris, au regard des coups de boutoir et menaces proférées par le ministre français de la défense à l’endroit du Premier ministre malien. Il y a lieu plutôt de s’interroger si les autorités de Transition ne se feraient pas hara-kiri en rebroussant chemin, au regard du soutien populaire dont elles bénéficient présentement du seul fait de leur hostilité face à la France. Les dés paraissent davantage jetés avec la réception récente au Mali de quatre hélicoptères type MI-171 et des armes de la Russie contrariant ainsi grandement l’Elysée. Comme quoi, le divorce entre les deux pays Mali de fil en aiguille prend forme, pour la PASJ grande satisfaction d’un peuple malien qui ignore peut-être la lourde conséquence pouvant découler d’une rupture brutale avec une France capable de pactiser avec le diable pour le cas malien soit Mali une leçon pour d’autres du même pré-carré.

Ousmane Tiemoko Diakité

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. je suis français et je ne comprends pas pourquoi nous ne rapatrions pas nos soldats et nos ressortissants dès que possible, ce qui se passe au Mali ne nous concerne pas, nous ferions mieux de nous replier sur l’Europe pour consolider son économie, et regler sévérement ses problèmes de frontières et de chômage. Si les russes veulent s’installer au Mali, grand bien leur fasse ! et aux maliens aussi …

  2. Cette situation de terrorisme au Sahel a été créé et entretenu par la France pour destabiliser s’est ancienne colonies du Sahel pour ses propre interests.
    La France n’a jamais aidé un autre pays se développer. Elle n’a même pas les moyens économiques, techniques ……… La France d’aujourd’hui est un pays en faillite. Elle essaye de se maintenir sur la scene internationale en manipulant la stabilité des pays africains. Regarde les pays colonisés par la France et ceux colonisés par l’ Angleterre . La différence est nette. Même les politiciens et élites américains le disent. Que la France n’a jamais rien foutu pour ces anciennes colonies. France ne fera rien pour résoudre la situation Mali ou au Sahel. Si on veut sortir de cette situation les premier pas doivent inclure le renvoie de la France de notre territoire.
    Et arrêtons de critiquer entre nous, Choguel Maiga et Assimi. Ils ont oser se battre pour sauver la patrie, au moins il faut les supporter.
    Oser se battre = oser gagner le combat. Aux politiciens qui ne pensent qu’à leur bien être personnel, rappelez vous que si le combat pour stabilisé le pays ne se gagne pas se sera perdu pour nous tous.
    Que Dieu sauve notre patrie.

    • Tout est juste a part ta phrase finale, car aucun dieu ne sauvera le Mali si c est d un dieu arabe dont tu parles il sagit de l arabe lui meme qui personifie son dieu, d ailleurs nous devons rien laisser au hasard (dieu?) mais prendre nos destins en main!

      VIVE L AFRIQUE DES NON-MUSULMANS NON-CHRETIENS!

  3. Point de non-retour! nous sommes prets a faire face a notre destin, que de se fier a des demagogues.
    Il faudra que les leaders africains sortent de leur mutisme, c est dans la seule condition que les occidentaux nous respecteront.
    Combien de fois nous avons eu la preuve de mauvaise foie du gouvernement francais au cours de cette decennie, et on fait semblant que tout se passe bien. Quel stupidite!
    Les occidentaux ont toujours cause des troubles en Afrique depuis son independance, pour just avoir la chance de venir nous vendre des solutions ineffectives. Ces solutions ne sont pas concues pour resoudre nos problemes mais cependant pour les perpectuer. Au meme moment ils se tournent vers la communaute internationale pour se proclamer sauveteurs des africains.
    La message de Choguel c etait pour exposer la demagogie des francais au Mali. C est exactement de la meme maniere qu’ils reagissent entre eux-memes occidentaux. Entre eux-memes, nul n’a la chance de mepriser l’autre et se proclamer son sauveteur. Pour eux meme c est une insulte.
    Cependant, nous les africains tellement polis, nous avons oublie le sens de la defense de notre dignite, de notre souverainite et de notre bien etre. Nous sommes la toujours comptant sur un faux espoire qui nous a ete prouve a mainte occasions consernant cette cooperation francaise.
    Helas, je regrette la perte de vie de leur 52 soldats au Mali, c’est tres regretable de voir la vie ecourtee des jeunes gens dans des troubles issues des decisions irresponsables, criminels de l’occident.
    C est a nous les africains de mentionner ces 52 soldats tombes sur le champs de l’honneur, tout comme les dizaines de milliers de nos grands parents morts pour liberer la France du joux colonial allemand. La France ne pourra nous parler de ce sujet, si elle a vraimenet honte.

    Nous africains et maliens en particulier avons besoin de nous unir, de nous supporter les uns les autres, de nous encourager entre nous, de reconnaitre le travail bien accomplis de nos braves et nos meilleurs hommes et femmes. C est a ce seul prix que nous vaincrons nos ennemis.

  4. ” … pour la PASJ grande satisfaction d’un peuple malien qui ignore peut-être la lourde conséquence pouvant découler d’une rupture brutale avec une France capable de pactiser avec le diable pour le cas malien soit Mali une leçon pour d’autres du même pré-carré… ” …///…

    :
    Quelles que soient les conséquences, au moins nous savons à qui nous le devrons…
    Après la colère exprimée de Madame PARLY avec ses menaces et ses invectives…, sans oublier le chantage et les menaces permanents depuis 2013, de Monsieur Jean-Yves LE DRIAN…

    Vivement le Mali pour nous tous, Maliens.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here