Jean Yves Le Drian au Mali : Cinq conventions signées !

3

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française, Jean Yves Le Drian est arrivé au Mali, dimanche 25 octobre, pour une visite de deux jours au Mali. Au cours de cette visite, cinq conventions au profit du développement du Mali ont été signées.

Cinq (5) conventions de l’Agence française de développement, pour un montant total de plus de 92 milliards de francs CFA, ont été signées entre la France et le Mali au cours de la visite de deux jours du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la France au Mali. Ces conventions concernent notamment l’amélioration du réseau électrique national, l’amélioration de l’accès en eau potable pour 6 localités du Mali, l’autonomisation des femmes, les « filets sociaux » de lutte contre la pauvreté notamment par le biais de transferts monétaires et l’accompagnement de la Banque nationale de développement agricole (BNDA) du Mali.

La signature de ces projets n’est que la « matérialisation concrète de l’engagement de l’Alliance Sahel au Mali. »  Trois de ces cinq projets, selon le dossier de presse de l’Ambassade de France au Mali, font l’objet de cofinancements avec la Banque mondiale pour les projets relatifs à l’autonomisation des femmes et aux « filets sociaux » ; avec la Banque européenne d’investissements pour le projet « Boucle haute tension Nord de Bamako ».

L’ancien ministre de la Défense français a saisi  l’occasion que lui offre cette visite pour saluer « les récentes avancées du processus de transition au Mali et d’adresser ses vœux de succès aux nouvelles autorités, qui auront à conduire dans les dix-huit prochains mois une Transition devant aboutir à la tenue d’élections crédibles et au rétablissement de l’ordre constitutionnel », lit-on dans le dossier de presse qui nous est parvenu de l’Ambassade de France au Mali.

Cette visite de Jean Yves Le Drian au Mali a été riche en événements. Elle a été l’occasion pour l’ancien Secrétaire d’État à la Mer auprès du ministre de l’Équipement, du Logement, des Transports et de l’Espace de discuter de la coopération entre la France et le Mali. « Le ministre Le Drian rappellera la disponibilité de la France à poursuivre son engagement aux côtés du Mali dans cette phase décisive qui offre l’opportunité de lancer les réformes demandées de longue date par la population malienne, notamment le renforcement de la gouvernance, la lutte contre l’impunité, la refonte du cadre électoral et l’engagement face aux défis sécuritaires », rapporte notre source.

La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale sera également au cœur des échanges lors de cette visite de deux jours du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Cette question a été  également abordée avec les groupes signataires. Il  a été  alors question « de faire le point sur le suivi des Sommets de Pau et de Nouakchott et celui plus large de la Coalition pour le Sahel », précise-t-on dans le dossier de presse.

Rappelons que Jean-Yves Le Drian n’est pas à sa première visite au Mali. Au moment du déploiement de l’opération Serval, en 2013, en qualité de ministre de la Défense de la République française, il s’est rendu au Mali. Cette visite est la troisième qu’effectue M. Le Drian en tant que ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, après juillet 2017 (sommet du G5 Sahel) et septembre 2018.

À l’occasion de cette énième visite, M. Le Drian a été reçu par le président de la transition, Bah N’Daw ; le vice-président de la transition, AssimiGoïta ; le Premier ministre de la transition ; Moctar Ouane. A son arrivée, il a été accueilli par son homologue ZeiniMoulaye, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, et par l’ambassadeur de la France au Mali, Joël Meyer.

FousseniTogola

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Ces français se foutent de nous depuis plus de 100ans, il est grand temps de soulever notre tête dans un monde ou souffle une tempête de changement. Ils viennent encore avec l’argent, quelques miettes, du zakat pour acheter la conscience des politiciens et le peuple malien. Ces genres de pratiques de corruptions diplomatiques sont condamnables. Le problème actuel du Mali est la présence de l’Armée Française avec son absence de résultat et son ambiguïté. Ce pays n’est pas sincère avec le Mali et les maliens. Qu’il nous foute la paix au Mali.

  2. Il faut diversifier nos partenaires.!!!!!!!!!!

    Ce sont pas des aides ce sont des dettes a rembourser avec intérêt !!!!!!!!!!!!!!!!
    Depuis quand France aide?????
    Elle a vendu 30 rafales a l’Inde grace a la publicité de ses armes que lui a fait en la guerre au Mali soit 7milliards d euros

    !a plupart des pays devant nous le sont sans l’aide de Paris!!!!

  3. La priorité c est la sécurité
    Arrêtez de nous endetter avec vos programmes de développement budgetivores mal montés car on a déjà pas les moyens d entretenir l existant !!!!!

    Et donc encore moyen de rembourser une dette de 92 milliards de cfa !!!!!!!!!!

    Arrêtez d asséché nos capacités d endettement par des projets qui ne génèrent pas de cash flow positifs

    On a besoin d armements et d une usine de transformation de déchets qui va générer de l électricité
    Les conventions sur l eau il y en a eu avec les résultats que l on sait avec Saur international.

    La société n à pas tenu ses engagements

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here