Urgent/ Kayes : Mouvement de blocage de la route nationale N°1

11

Ce jeudi, dans les environs de 00 heure, des jeunes de la ville de Kayes appuyés par d’autres venant de Bamako et d’autres localités ont commencé le vaste mouvement de blocage de la route nationale Nº1, allant de Kati à Diboli.

 

En ce jour de vendredi, d’autres jeunes des localités de Kati, Kolokani, Djidjeni, Diéma, Nara, Koulikoro jusqu’à Diboli (frontière sénégalaise) rejoindront ce vaste mouvement de contestation dont le but est d’exiger la réfection de cette voie qui ne cesse de se dégrader et qui provoque un nombre incalculable de victimes.

Aujourd’hui la colère monte à Kayes et d’autres localités où les populations pointent du doigt le régime d’Ibrahim Boubacar Keita. En 6 ans de présidence celui-ci n’a effectué qu’un seul déplacement par la route en direction de cette région.

La Rédaction de Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Tout à fait d’accord avec Issiaka! Ibk fait rigoler quand il lance des phrases inutiles en latin au lieu d’actes concrets ! Il faut du concret comme par exemple : des routes, chemins de fer, usines, ponts… des équipements pour l’armée et autres structures… Et moins de faux latin (une langue d’ailleurs morte…)!
    Il y a un réel besoin de prise de conscience chez nous. Si non, on va dans le mur. On va même vivre une nouvelle traite négrière car nous n’évoluons pas au contraire… Nous sommes affaiblis par nos semblables et proposés comme des bétailles sur les marchés du monde. Quelle honte?!!

  2. Vive la circulation alternée !

    Walaye bilaye les kayesiens me font rigoler.
    Je me rappelle que pendant la campagne présidentielle ils ont juré de faire gagner IBK.

    1 an à peine, le constat est amère : des dizaines de morts par accident sur des routes en état de décomposition avancée.
    Ils ont cru que c’est les verbes et les conjugaisons en latin-grec qui construisent un pays. Foutaise!

    Eh oui ‘ nous fussasses quand d’autres ne fumasses pas’
    Mais c’était sa façon à lui de prouver à ceux d’en face que; “fussasse et fumasse”.
    nous pouvassent developpus le Mali avec du latinus- grecqus-anus-minusmass-franssus, n’importe quoi,!
    Nous étions émerveillés par un présidentus qui parlasse sans que nous simples citoyens ne comprenions ce qu’il dissasse !

    Vive IBKUS-FAMILUSS

  3. Pourquoi demander la démission de la Ministre des Équipements et des infrastructures ? Elle rend compte à IBK qui est son employeur .’Vous savez notre pays fonctionne à partir de la volonté de la famille présidentielle . Du jamais vu, mais cette monarchie a ses limites . Au lieu de s’en prendre aux pauvres Ministres, les maliens ont intérêt à combattre IBK et sa famille . Tant qu’il est et restera le Président du Mali, point de développement .

  4. Une discussion franche et loyale doit être engagée, cette route est une impérieuse nécessite pour la survie de toute une région aurifère.
    Trouver d’autres partenaires ou investisseurs pour financer le tronçon.
    Prenez votre mal en patience et trouver un programme de réalisation car une route est très couteuse pour la réaliser.
    vous êtes soutenu a 100 pour cent mais li savoir raison gardée.
    bonne chance à vous

  5. Bravo et bon courage. Ne lâchez rien jusqu’à satisfaction complète des revendications.
    Y en a marre de l’immobilisme de l’ETAT Malien… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  6. La demission du ministre de transport doit etre exigee car aucune de ses promesses n’a ete tenue.
    Sa responsabilité est engagee et elle doit demissionner.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here