Mobilisation des recettes de l’Etat 2020 : Un objectif de 1 005 milliards Fcfa pour la DGI La Douane doit mobiliser 713 milliards Fcfa pour le Trésor public

3

Pour l’exercice 2020, la Direction Générale des Impôts (DGI) doit mobiliser 1 005, 725 milliards de Fcfa contre 919 milliards Fcfa réalisés en 2019. Et les objectifs de la Direction Générale des Douanes s’élèvent à 713, 580 milliards de Fcfa contre une prévision de 620, 977 milliards Fcfa en 2019.

Pour l’exercice 2019, la Direction générale des Impôts (DGI) sous le leadership de Mathias Konaté vient de réaliser un record en termes de mobilisation des recettes pour le Trésor Public. Ainsi, la structure a mobilisé 919 milliards de Fcfa sur une prévision de 909 milliards de Fcfa. Un taux de réalisation de 106%.

Ce résultat a été fortement apprécié par les plus hautes autorités à commencer par le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, et le ministre en charge du Budget, Mme Barry Aoua Sylla. Ce résultat a été également possible grâce au coaching gagnant du directeur général des Impôts, Mathias Konaté, qui a mis en place une stratégie pour l’atteinte de ses objectifs. Ce qui passe obligatoirement par des cadres compétents à l’image du chef de la Direction des Grandes Entreprises (DGE) Ali Daou, qui a pu mobiliser plus de 800 milliards de Fcfa. Du jamais vu !

Mathias Konaté remplace Sidima Dienta
Mathias Koné, DG impôts du Mali

S’agissant de la Direction générale des Douanes, elle a mobilisé au cours de l’exercice écoulé 555 milliards de Fcfa sur une prévision de 620 milliards de Fcfa, malgré les contextes très difficiles que traverse le pays.

Pour l’exercice 2020, l’Inspecteur général des Douanes, Mahamet Doucara, et son équipe, doivent mobiliser 713, 580 milliards de nos francs, soit une augmentation de 92, 603 milliards de Fcfa. Tandis que les Impôts doivent mobiliser 1 005, 725 milliards de Fcfa.

Pour l’atteinte des objectifs de recettes 2020, la Direction Générale des Impôts compte mettre en œuvre plusieurs mesures. Il s’agit de l’optimisation des déclarations mensuelles par un meilleur suivi des indicateurs de gestion, le contrôle ponctuel d’au moins 30% des déclarations créditrices ou néant, le contrôle ponctuel d’au moins 30% des déclarations forfaitaires en matière d’ITS et de Taxes sur les salaires. Sans oublier le suivi de l’exploitation de TVA déductible, le contrôle ciblé des Sociétés de placement du personnel, l’application rigoureuse de la retenue IRF et la création des Unités de poursuite au niveau de toutes les structures de recettes et la mise en œuvre d’une Unité spéciale chargée du recouvrement.

Et la résolution du litige entre l’Etat et le Groupe Randgold relatif aux différents redressements opérés par l’administration fiscale, pourrait également être de nature à contribuer à la réalisation de l’objectif de recettes 2020.

En ce qui concerne la Direction Générale des Impôts, des mesures ont été mises en place pour l’atteinte des objectifs. Il s’agit du renforcement du contrôle hiérarchique pour une bonne exécution du service, la transmission en temps réel des données d’expédition des cargaisons à partir des représentations de Dakar et d’Abidjan, le renforcement du suivi de la prise en charge des marchandises aux frontières, le recouvrement des impayés, du contrôle des certificats d’origine et du contrôle de la gestion des entrepôts.

La Direction Générale des Douanes est déterminée aussi à la poursuite du déploiement des bases de lutte contre la fraude, le renforcement des moyens d’intervention des Brigades Mobiles d’Intervention (BMI). Cela dans le cadre de la lutte contre la fraude et la criminalité organisée.

                    El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Peuvent mieux faire ! Certains cadres de deux structures peuvent se taper des dizaines voire
    centaines de millions sur le dos de l’État.

  2. Encore un état de rente douanière. En coutant leurs diverses interventions on peut voir que tout tourne autour d’une seule chose: la rente douanière! Le poids est toujours sur les commerçants importateurs, les vaches laitières de l’état. Or ces importateurs n’ont aucun soutien réel de l’état ni en terme de compensation fiscale ni en réinvestissement dans les infrastructures routières pour alléger les difficultés de leurs mouvements (le Mali étant un pays enclavé dépendant sur le transport terrestre pour les importations). Un exemple de l’insouciance de l’état vis a vis de ce genre de reverdissement est la honteuse dégradation de la route de BKO-Kayes- DAKAR ( a travers laquelle 70% de importation sont faites) depuis 7 ans. Il a fallut un combat blocage par la population pour que l’état accepte de réparer cette route.

    Même les impôts pour augmenter la recette dépendent de ces mêmes commerçants importateurs …. avec tous les nouveau système de déduction a la frontière etc..

    La question est que pourquoi le PM Dr Boubou continue depuis des années a fermer les yeux sur la réalité en continuant a compter sur un système de rente douanière sur le dos de seules commerçants… où est parti alors son cerveau? Ne sait-il pas que ce pays ne pourra pas continuer a compter sur la rente douanières si il compte s’industrialiser?

    Pourquoi le Dr Boubou continue de fermer les yeux sur le SECTEUR FONCIER, QUI ÉCHAPPE AU RADAR DE L’ÉTAT A 90%? Il sait parfaitement qu’il peut facilement y gagner 1000 milliard par an en taxe foncière. Des dizaines de milliers des immeubles et autres bâtiments commerciaux sont construits a Bamako qui ne payent rien en taxes foncières… où est parti le cerveaux de Boubou pour les répertorier pour qu’il versent les taxes a l’État??????????? Il y a des immeubles qui prendraient 3, 4, 5 million par mois sans payer la moindre taxe a l’état… il y a maison a location qui font de l’argent sans payer moindre taxe a l’état…. Dr Boubou veut l’argent ou pas???????

    Encore le Mali est un pays d’injustice! Les commerçants débrouillards qui emploient les maliens sont taxés et toujours fiscalement accablés pendants que les propriétaires immobiliers (intelligents) cachent leurs milliards en revenus sans y employer les maliens ni payer des taxes a l’État…. et le Dr Boubou malgré son intelligence ferme les yeux sur cette réalité. On comprend facilement la raison principale .. car ce sont ces mêmes fonctionnaires des impôts, de la douanes et des ministères, et des députés qui posséderaient la majorité de ces immeubles et autres propriétés foncières, ces maisons a locations et ces gros champs a morceler! Ils ne vont jamais tourner les taxes et impôts contre eux-mêmes. C’est aussi simple que ça! Mais Dr Boubou doit regarder dans le miroir sont propre visage pour se dire la vérité sur cette injustice fiscale!

    C’est pour cela que quand je vois les DG des impôts et des douanes avec leurs rapports pathétiques de recette de rente ça me fait rire. Ils laissent échapper la où il y a du vrai argent pour se focaliser sur un système de rente indivisible! Encore au Mali on choisit toujours l’approximation a l’excellence.

    Dr Boubou peut faire le calcul il sait que s’il accepte de toucher maintenant a la mafia foncière (qui paie zéro 000 taxes) avec un bon plan et stratégie d’exécution l’argent va tomber comme de la pluie …il peut faire 1000 milliards additionnels dès 2021!!! Mais hélas!

  3. Encore un état de rente douanière. En coutant leur diverses interventions on peut voir que tout tourne autour d’une seule chose: la rente douanière! Le poids est toujours sur les commerçant importateurs, les vaches laitière de l’état. Or ces importateurs n’ont aucun soutien réel de l’état ni en terme de compensation fiscale ni en réinvestissement dans les infrastructures routières pour alléger les difficultés de mouvements (le Mali étant un pays enclavé dépendant sur le transport terrestre pour les importations). Un exemple de l’insouciance de l’état vis a vis de ce genre de reverdissement est la honteuse dégradation de la route de BKO-Kayes- DAKAR ( a travers laquelle 70% de importation sont faites) depuis 7 ans. Il a fallut un combat blocage par la population pour que l’état accepte de réparer cette route.

    Même les impôts dépendent de ces mêmes commerçants importateurs pour augmenter leur recettes …. avec tous les nouveau système de déduction a la frontière etc..

    La question est que pourquoi le PM Boubou continue depuis des années a fermer les yeux sur la réalité en continuant a compter sur un système de rente sur le dos de seules commerçants… où est parti son cerveau? Ne sait-il pas ce pays ne pourra pas continuer a compter sur la rente douanières si il compte s’industrialiser?

    Pourquoi Boubou continue de fermer les yeux sur le SECTEUR FONCIER, QUI ÉCHAPPE AU RADAR DE L’ÉTAT A 90%? Il sait parfaitement qu’il peut facilement y gagner 1000 milliard par an en taxe foncière. Des dizaines de milliers des immeubles et autres bâtiments commerciaux sont construits a Bamako qui ne payent rien en taxes foncières… où est parti le cerveaux de Boubou pour les répertorier pour qu’il versent les taxes a l’État??????????? Il y a des immeubles qui prendraient 3, 4, 5 million par mois sans payer la moindre taxe a l’état… il y a maison a location qui font de l’argent sans payer moindre taxe a l’état…. Dr Boubou veut l’argent ou pas???????

    Encore le Mali est un pays d’injustice! Les commerçant débrouillards qui emploient les maliens sont taxés et toujours fiscalement accablés pendants que les propriétaires immobiliers (intelligents) cachent leur milliards en revenus sans y employer les maliens ni payer des taxes a l’État…. et Dr Boubou malgré son intelligence ferme les yeux sur cette réalité. On comprend facilement la raison principale .. car ce sont ces mêmes fonctionnaires des impôts, de la douanes et des ministères, et des députés qui posséderaient la majorité de ces immeubles et autres propriété foncières, ces maisons a locations et ces gros champs a morceler! Ils ne vont jamais tourner les taxes impôts contre eux-mêmes. C’est aussi simple que ça! Mais Dr Boubou doit regarder dans le miroir sont propre visage pour se dire la vérité sur cette injustice fiscale!

    C’est pour cela quand je vois les DG des impôts et des douanes avec leurs rapports pathétiques de recette de rente ça me fait rire. Ils laissent échapper la où il y a du vrai argent pour se focaliser un système de rente indivisible! Encore au Mali on choisit toujours l’approximation a l’excellence.

    Dr Boubou peut faire le calcul il sait que s’il accepte de toucher maintenant a la mafia foncière (qui paie zéro 000 taxes) avec un bon plan et stratégie d’exécution l’argent va tomber comme de la pluie …il peut faire 1000 milliards additionnels dès 2021!!! Mais hélas!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here