PDI-BS : Le programme prolongé sur 2019

0

Devant prendre fin en 2018, le Programme de développement  de l’irrigation dans le bassin du Bani et  Sélingué (PDI-BS) a été prolongé sur l’année 2019 pour finaliser des projets structurants et  parfaire les ouvrages, notamment le seuil de Djenné attaqué l’année dernière par les terroristes. L’information a été donnée hier par le coordonnateur du Programme, Soumaila  Samaké, à la faveur de sa présentation de vœux à la presse.

Cette présentation de vœux a réuni  les associations faitières de la presse au Mali. Il s’agissait pour le coordonnateur  du Programme de développement  de l’irrigation dans le bassin du Bani et  Sélingué de présenter ses vœux aux hommes de médias mais aussi d’évoquer la situation du programme confié à lui par les autorités. Les sites d’intervention du PDI-BS se résument en trois : Sélingué où il a eu à construire le seuil de Kourouba dont la réception technique est effective, le moyen Bani avec le seuil de Talo dans le cercle de Bla  sans oublier le cercle de Djenné, où le PDI-BS  construit un seuil. Ce dernier ouvrage fut l’objet d’une attaque l’année dernière par les djihadistes. Conséquence : le blocage de la finalisation de l’ouvrage.

Une situation qui a poussé justement les autorités de prolonger le programme courant 2019, a indiqué le coordonnateur du PDI-BS. En outre, il s’agit de finaliser également les projets structurants au compte des populations des zones d’interventions qui se résument à des milliers d’aménagements irrigués dans les différentes zones d’interventions du programme.

Pour soutenir ces différentes actions, les partenaires saoudiens sont au Mali depuis quelques jours, a informé le coordonnateur du PDI-BS.

A en croire, M. Samaké, le projet pourrait avoir une seconde phase en vue de booster les aménagements irrigués dans le pays qui se limitent à environs 400 000 ha contre une potentialité de plus de 200 millions de ha.

Il faut noter que le PDI-BS contribue à l’accroissement de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté (deux objectifs sectoriels du Programme) avec l’aménagement à Djenné en submersion contrôlée, de 5 670 ha et de 8 842 ha à Kandara, auxquels il faut ajouter  la consolidation et l’extension des aménagements du Moyen Bani dans les cercles de Bla et San sur 10 540 ha.

Ousmane Daou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here