Soutien aux operateurs économiques eprouves par la crise : Le PROFAC au secours

0

Le 1er  comité de pilotage du projet de formalisation des acteurs du commerce de détails (PRO.F.A.C) a eu lieu le jeudi 15 mars 2018 au département du commerce et de la concurrence, sous la présidence de M. le Ministre de tutelle, Abdel Karim Konaté

Le projet de formalisation  des acteurs du commerce de détails comporte 4 composantes. La 1e est relative à la création et au renforcement des centres de gestion agréés ; la 2econcerne l’appui au financement des activités des acteurs ; la 3ème se rapporte à l’appui, l’amélioration de la commercialisation  des produits  et la 4e  composante est consacrée à la coordination, le suivi-évaluation de la communication.

Dans un mot, M. Cheick Oumar Sacko, Président  du SYNACODEM (Syndicat National des Commerçants Détaillants  du Mali), a indiqué toute la pertinence du projet et exprimé toute la joie du monde du commerce de détails en ces termes : « Nous sommes heureux car les commerçants détaillants sont dans le besoin et attendent ce genre de projet. »

Pour situer le PROFAC dans son contexte, le ministre en charge du commerce  et de la concurrence assurant la tutelle du projet, M. Abdel Karim KONATE adéclaré que : « la mise en œuvre du projet de formalisation  des acteurs du commerce de détail est en phase  avec le Cadre Stratégique pour la  Relance Economique et le Développement Durable (CREDD) et la Loi d’Orientation du Secteur Privé (LOSP) ».

A en croire le Ministre KONATE, les objectifs affichés du gouvernement dans le premier  axe stratégique… sont de « réguler les activités commerciales en général, d’organiser et renforcer les acteurs du commerce intérieur et de développer les échanges commerciaux avec l’extérieur ».

Aux dires du Ministre Abdel Karim Konaté, la loi d’orientation du secteur privé a, dans ses orientations stratégiques, mis l’accent sur la migration rapide du secteur informel vers le secteur moderne structuré. Le PROFAC prend en compte, en partie, le volet commerce de cette loi, a-t-il ajouté.

Rappelons que le 16 aout 2017, le gouvernement du Mali a adopté le document du projet de formalisation des acteurs du commerce de détail-PROFAC et son plan d’actions, pour un cout total de 5 078 000 000 Frans Cfa et une durée de cinq ans (2018-2022).

Ce projet entre en droite ligne dans le programme d’urgences sociales du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, notamment en son point relatif au soutien aux opérateurs  économiques éprouvés par la crise.

Les missions, l’organisation et les modalités  de fonctionnement sont définies respectivement dans l’ordonnance N°037/P-RM du 27 septembre 2017 et le Décret n°0869/P-RM du 24 octobre 2017.

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here