Edito : Du bonbon pour la France ?

36
Moustapha Diawara - pardonnons - avance - marasme
Moustapha Diawara

On l’a deviné, supposé, supputé et imaginé. Cela ne fait l’ombre d’aucun doute aujourd’hui, la France est avec les groupes rebelles au nord du Mali. Principalement, le MNLA et ses acolytes CMA, Ançardine…

Si cette accointance contre nature a débuté lors de la guerre en Libye contre le guide Mouammar Kadhafi, par l’entremise de Nicolas Sarkozy, elle a pris une autre connotation sous François Hollande. Il ne peut s’agir d’autre que d’une relation d’intérêts géostratégiques et  économiques. Compte tenu des potentialités géographiques et souterraines du nord du Mali.

Autant, on se casse la tête pour chercher une situation de cloche dans ce complot,  parfois avec des bruits de clocher à travers des manifestations, autant la France continuera à nous enrouler dans la farine, la communauté internationale avec. Car , le discours est calé partout : « l’armée française, après avoir tiré les territoires du Mali des mains des djihadistes, reste pour une mission de stabilisation, de sécurisation et de consolidation du processus menant à la paix et à la réconciliation ».

Au même moment, ces protagonistes de la rébellion multiplient des déclarations d’indignation, de marginalisation avec  des éphémérides de 1963 à 2015.

L’Algérie, comme les quelques pays amis nous soutiendrons dans la légitimité et le respect de l’accord du 15 Mai, avec seulement de simples déclarations de condamnations contre des actions de violation de la CMA.

Tant qu’il est admis que la position de la France se décline au soutien à ces rebelles, aucun pays, ni la MINUSMA n’osera nous appuyer en moyens pour disposer d’une armée forte afin de bouter ces ennemis de la paix hors de l’Adrar des Ifoghas.

Nos autorités ont donc deux choix : soit, mettre du bonbon dans la bouche de la France,  la caresser au sens du poil, la dorloter avec les vestiges de Tombouctou, les potentialités géostratégiques des zones de Gao et de Kidal pour l’amener à adhérer à notre cause.

Soit, laisser du bonbon dans la bouche de la France, pour se prévaloir de l’accord d’Alger afin de lier de nouvelles relations militaires avec d’autres puissances mondiales (Chine ou Russie) pour disposer de moyens aériens adéquats et se lancer à la conquête de nos territoires.

En clair, cette deuxième hypothèse n’est pas réalisable  en un court temps, compte tenu de notre diplomatie qui ne pèse pas lourd dans la balance, mais aussi à cause du fait que beaucoup de facteurs ont fait lier notre sort à la France. D’ailleurs, tous nos dirigeants actuels de l’opposition comme de la majorité ont des intérêts particuliers avec la France (enfants, nationalité, carrière, biens mobiliers et immobiliers…).

Il sied donc, d’atténuer nos ardeurs de nationalistes, de féliciter les efforts de la France, de magnifier les actions de la force Barkhane et  d’accentuer nos efforts de coopération. Tôt ou tard, les mêmes armes qui ont tué le chef  katiba ‘’Alanssar’’ Abdel Krim Al Targui et Ibrahim Ag Inawalène (Aqmi) ne rateront  pas Iyad Ag Ghali et se retourneront, un jour, contre Bilal Ag Chérif et autres. La France n’a ni d’amis ni de religion, lesquels sont relégués au niveau anecdotique quand les intérêts apparaissent.

Moustapha Diawara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

36 COMMENTAIRES

  1. decidement la disette est entrain de pointer du nez chez nos pseudos journalistes Je crois qu’il n’arrive pas a accepter que ns n’avons jamais été aussi prêt de la sortie de crise Le Mali a besoin de tout ses enfants pour faire face a cette farce qui est entrain d’etre jouer par les marionettes ( CMA ) a l’encontre d’un pays souverain On vs demande de denoncer l’intransigeance de ces apatrides , d’etre la voix du peuple au lieu de ns distraire avec des histoire de bonbon et de ou va le pays

  2. La France a perdu, elle a été démasqué aux yeux du monde entier. L’Afrique ne doit plus se laisser faire, on doit tous se rallier pour combattre ces opportunistes. Le Mali est désormais libre. vive la liberté!!!!!

  3. La France n’a eu que ce qu’il a mérité, comme on le dit ” tous les jours appartiennent au voleur, mais un jour viendra où le propriétaire lui attrape”. Ce jour est venu, un nouveau Mali est née, c’est le Mali d’Ibrahim Thomas Sankara, le star des président africains, le seul qui a eu le courage de mettre les occidentaux à leur place. Bravo IBK, le peuple vous soutien.

  4. Mais qu’est ce que vous avez à reprocher à IBK, il a fait ce qu’il aurai du faire il très longtemps. le message est très clair. Désormais lafia sandji va coulé au Mali. La France n’a rien vu d’abord, ça c’est le début du commencement.

  5. “c’est vrai que la France est un Etat voyou, criminel, pilleur des ressources des pays tels que le Mali” mais dire qu’IBK est un président qui n’a aucun soucis de son pays, là je ne suis pas d’accord, sachez faire la part des choses. C’est vrai que sa famille occupe une grande place mais cela ne veut pas dire qu’il ne soucis du Mali. Sachons faire la part des choses svp.

  6. Nous devons œuvrer à ce que ce rêve d’être totalement débarrasser de la FRANCE soit une réalité. Et prendre conscience que si à chaque fois nous déclinons nos dirigeants, nous n’allons pas avancer. Il est impossible de réaliser le souhait de tout le monde.

  7. Mr Thiam, sur ton EDITO DE CE MATIN
    S’il s’agit de ma réaction contre ADK sur son édito « les bobards de Toureh », je l’assume et je jure sur Dieu que je l’ai pas insulté mais j’ai dis ce qu’il est là en publiant un article et empêcher les gens de réagir; Je respecte tous les journalistes honnêtes, sincères, imbus de la déontologie et très professionnelle;
    Je ne suis pas de ce que vous appeler Nord Mali pour vouloir le défendre sinon l’encourager de son engrangement pour un Mali Un et Indivisible. Qu’à fait ADK pou le Mali ? C’est la première fois que je critique un EDITO, mais il faut savoir protéger et encourager certains leaders qui agissent pour le Mali; Ce que Toureh est en train de faire pour un Mali Paisible doit être mise en avant que vos critiques de pédants, je m’excuse du terme.
    Quand à vous merci de ta réaction et je demande à tout le monde de ne jamais insulter sur ce forum car les insultes ne sont pas maliens
    Merci

  8. Journaliste: “D’ailleurs, tous nos dirigeants actuels de l’opposition comme de la majorité ont des intérêts particuliers avec la France (enfants, nationalité, carrière, biens mobiliers et immobiliers…).”

    Donc des traitres prêts à vendre le Mali pour leur intérêt personnel? 🙄

    Je suis d’accord que la seconde option de Mr. Diawara est plus réaliste pour le Mali. Mais en fait, il y a une autre option en plus des deux que Mr. Diawara propose, il ya donc trois scenarii:

    1-L’option France…se confier à elle. Cette option évitera beaucoup de problèmes premièrement a la France elle-même (dont la politique de beat-into-line n’a pas d’avenir en Afrique… a l’ère de “The information-Age”… la France a plus que jamais besoin de marcher profil bas en Afrique) et facilitera la tâche voire même sauvera le Mali en tant état failli qui délaissé sa propre securité. Tout semble montrer que cette option ait été choisi et par le Mali et par la France…le mystère restant au moins de savoir: pourquoi elle n’est pas mise en application? Pourtant, après l’intervention Serval tous les maliens réalistes étaient ouverts à cette option…pourquoi pas la France qu’on connait…qui est venue nous aider, dont la langue on parle au Mali et chez laquelle vit une très grande diaspora malienne…? Toute application de cette option verra la France se débarrasser, gentiment ou brutalement, des séparatistes maliens (MNLA-CMA qui aliènent et meprisent le peuple malien)

    2- L’option Extérieure…abandonner la France dans ces doubles jeux et trouver d’autres amis pour armes et combats…. transformer le nord en zone de guerre des proxies. Cette option n’est pas réaliste, comme l’a si bien vu Mr. Diawara, vu le poids de notre diplomatie … et aussi le manque de port pour importer ce que l’on veut pour le combat.

    3- L’option Intérieure…le Peuple malien de prendre son propre destin en main comme ferait tout peuple meurtri… (comme disent les ivoriens “cabri mort n’aura plus peur du couteau”). Cette option prendra le chemin à travers l’opinion publique, la Rue et le sentiment collectif Malien qui obligera les responsables politiques de rappeler à la France que le Mali en réalité appartenait aux Maliens…..de donc plier bagage. Ce scenario verra aussi une forte radicalisation de la jeunesse malienne ainsi qu’une proliferation des milices auto-défenses et des mouvements Anti-Français (boycott etc.) a travers le pays. Cette option est très dangereuse pour tous, car elle va vite nous débarrasser de la France mais aussi en revanche mettre le Mali dans un retard abyssal.

    Je préviens que cette option a presque pris déjà racine et cest l’option qui risque d’etre là si l’option France echoue! Toute prolongation de la situation actuelle au nord n’y fera que réunir tous les ingrédients dans le temps. La France n’a pas d’amis mais des intérêts et c’est tout fait logique pour un pays, mais elle doit correctement voir o’u se trouve ses intérêts au Mali entre le peuple malien et 2000 séparatistes porte-ustensiles des terroristes…

    Cest serait moralement aberrant que l’on soutiennent ce separatistes contre un peuple qui n’a cherche que la paix et qui ne connait pas du tout la violence. Il faut choisir avant qu’il ne soit trop tard.

  9. Les quatre critiques sont indispensables:
    1. la France, un Etat voyou, criminel, pilleur des ressources de pays pauvres tels que le Mali;
    2. IBK, un Président qui n’a aucun souci de son pays (seuls l’intéressent réellement sa famille et ses loisirs;
    3. MNLA/HCUA/MUJAO/AQMI… des bandits de grand chemin prêts à vendre leurs parents, leurs frères et leur pays au premier venu (la France) ;
    4. la MINUSMA, tirailleurs sénégalais des temps modernes, mercenaires à peine déguisés, utilisés hier pour coloniser l’Afrique ou se libérer du joug nazi, toujours servant à piller les ressources des Etats africains faibles.

  10. VIVE LA RUSSIE, VIVE LE MALI INDÉPENDANT A JAMAIS. Cher peuple on peut sortir de se trou mais seulement si on se pardonne entre nous même et faire face à nos ennemies. Portons notre soutiens à notre gouvernement et faisons les confiance.

  11. l’indépendance dont tu parle mon frère, c’est ce qui a débuté depuis le 15 mai dernier. IBRAHIM THOMAS SANKARA, n’a pas hésitez de remettre les blancs à leur place, si on soutien notre gouvernement, ils peuvent faire mieux que ça. vive la VÉRITÉ :mrgreen: !!!!!!

  12. Cette situation ne peut être résolu que par la fermeté sur la décision de l’auto dépendance comme la fait notre président. Mais sachez que seul, il ne peut pas y arriver.

  13. vraiment le THOMAS IBK, on doit l’appelé ainsi, vous êtes à féliciter et soutenir. Bravo BOSS, mais devez continuer à remettre la FRANCE à sa place.

  14. C’est le moment où jamais de se debrasser de la France et de coopérer avec la Russie. IBK anbiko, Vive la vérité, vive IBK. “le Mali n’est pas un pays lâche mais tolérant” je penses que les occidentaux on bien pigé CE MESSAGE FORT. 😀 😀

  15. La FRANCE peut pourrir en enfer, elle nous a trop fait souffrir. IBK nous serons avec toi jusqu’à la fin.

  16. Merci à tous d’avoir réagi à cet article, mais sachons raison gardée.
    Ce qu’il faut comprendre mes amis, ce que l’Afrique en général et le Mali en particulier ne sont pas indépendants.
    l’indépendance de l’Afrique noire n’est qu’au bout des lèvres, sinon en fait, elle est loin d’être acquise.
    Premièrement après plus de 50 ans de soi disant indépendance, l’Afrique noire dépend toujours de la langue du colonisateur, pendant que la Lituanie avec 1 500 000 hbts a sa propre langue;
    Deuxième, après plus de 50 ans d’indépendance, l’Afrique noire n’est pas capable de frapper sa propre monnaie, alors que la monnaie doit faire partie de la constitution d’un pays;
    Troisième, après 50 ans d’indépendance, les cadres africains continuent de voler l’argent du contribuable pour que leurs épouses partent accoucher en occident, pendant que la Russie interdit aux femmes Russe d’aller accoucher ailleurs que la Russie.
    -De vous à moi, aucun pays ne peut pretendre se développer dans une langue Etrangères, battons nous d’abord pour qu’une partie de nos journaux télévisés soient diffusés dans les langues nationales,
    – Battons nous ensuite pour que nous soyons capables de frapper notre propre monnaie,
    – Des enfants nés en France ou aux Etats Unis n’apporteront rien au Mali, alors pour arrêter cela que nos Etats prennent des dispositions pour arrêter les cadres perdus qui font cela.
    Tant que nous ne trouverons pas de solutions à ces problèmes, tous les combats entrepris n’aboutiront en rien.
    Vivent les langues Africaines, la monnaie Africaine, la fierté Africaine devant aboutir au Développement Africain.

    • Pour ça on doit tout simplement fermer les yeux sur les rancunes qu’on portent à nos dirigeants, personne n’est parfait. Même s’ils ont faillit quelque part cela ne veut pas dire qu’on doit les abandonnés à de pareille moment, cette moment est très crucial. Mobilisons nous pour Combattre nos ennemis ensuite on va réglé les comptes entre nous.

  17. Vive IBK et son gouvernement, Vive un Mali un et indivisible, A bas la France. Fini la colonisation avec Lafia président. vous faites la fierté de l’Afrique, vive THOMAS IBK!!!! 😈 😈 😈

  18. Le moment est venu de nous débarrasser de nos esprits critiques envers notre gouvernement, et de songer sortir notre MALIBA qui se trouve entre le marteau et l’enclume et qui a besoin de tous ses fils pour s’en sortir.

  19. Que la France aille au Diable, on n’a pas besoin des escrocs sur notre territoire. Elle est jaloux par ce que le gouvernement malien lui a montré qu’on est capable, t oui IBK l’a montré on est capable sans vous.

  20. Hollande n’est pas un DIABLE, si il n’est pas venu à la signature de l’accord de paix inter-malien, tout le monde savoir qu’il n’a pas digéré le faite que la Mali soit séparé pour qu’il puisse avoir sa part de gâteaux qui est les trois régions du Nord. Unissons nous chers frères.

  21. Franchement bravo pour ce bel article. Mais il faut lancer un appel à tous les MALIENS pour qu’on se sensibilise afin d’être un soutien et non un problème de plus pour nos autorités, parce qu’ils ont vraiment assuré leur part de responsabilité dans cette situation.

  22. je penses que l’exemple est là sous nos yeux, la Lybie est plongé dans un trou depuis le départ de Mouammar Kadhafi jusqu’à nos jours. Si jamais on laisse la France nous monté contre notre gouvernement ça sera la mort du Mali. Ils vont le tué et l’enterré à jamais.

  23. On doit pas donner l’opportunité à la France de faire de notre pays comme la Lybie, on n’est tous conscient de ce que la France a fait à la LYBIE, certes c’était au temps de Sarkozy mais cela n’empêche tous les dirigeants Français sont les même.

  24. je crains fort que la France réussit a nous faire dos à notre propre gouvernement, n’oubliez pas chers maliens la France est le dernier des pays Européens, on ne doit plus lui permettre de chier sur notre pays, c’est fini, un nouveau MALI doit naître et cela à commencer depuis le 15 Mai quand notre président a fait preuve de bravoure en disant la vérité à la Minusma, à l’ONU, à la France. On doit les soutenir.

  25. La FRANCE veut s’approprier notre pays pour ensuite créer une situation déplorable entre nous et s’emparer de nos ressources comme elle la fait avec la LIBYE et les autres pays. Cela ne sera pas possible si nous nous donnons la main, et si nous soutenons tous nos autorités.

  26. Vous avez raison, mais ce que le président a fait se voit comme un avertissement pour la FRANCE ” LES POMPIERS PYROMANE “. Moi crois qu’il est sur la bonne voie pour nous débarrasser de la FRANCE, en tout cas pour cette affaires.

  27. Faisons comme le Tchad! Il suffit de se défaire de 60% de la production du pétrole, 55% des autres produits du sous-sol au profit de la France et nous verrons si l’on parlera encore de rébellion au Nord du Mali. Que nos autorités prennent conseil avec Idris Déby et nous aurons la paix. Ne soyons pas trop durs avec celui qui fabrique nos ennemis.

    • Jusqu’au jour d’aujourd’hui la France a eu tout ce qu’elle voulait en Afrique mais cette fois ci TROP C’EST TROP, inch’Allah le Mali serait le premier pays Africain qui mettre fin à cette pratique, la France agit toujours comme au temps coloniaux, mais nous restons derrière notre gouvernement et Dieu va nous aidé. Qu’Allah aide IBK et son gouvernement dans cette lutte. Vive le Mali libre et Prospère.

  28. Malheureusement ni le peuple ni le pouvoir n’est conscient de cela. La première hypothèse est au temps réalisable que la seconde avec des dirigeants intègres. Il s’agit d’un jeu d’intérêt et comme nous sommes indépendant nous avons le droit de coopérer avec qui nous voulons. Dans notre série de coopération la France est en dixième position. Nos accords de coopération avec la Russie elle veille que c’elle de la France. Il n’est de secret pour personne que la France un état voyou est économiquement parmi les derniers en l’Europe.

    • Enfin voilà quelqu’un qui comprend tout, je partage parfaitement ton idée, pour ça mon frère le Mali ne peut pas se construire sans l’implication massive de tous les fils du Mali. Voilà pourquoi on doit tous ce donné la main pour soutenir notre gouvernement car un gouvernement sans le soutien de son peuple ne peut rien faire de concret.

  29. MARA est digne fils de la Nation Malienne, avec lui la récupération du Nord était une chose garantie sans équivoque.
    Se soutenir moralement est sans équivoque utile dans la vie de tous les jours, surtout dans de pareilles circonstances, quand on a tué dans le journal satirique “Charlie Hebdo” IBK était ce jour là “Charlie Hebdo”, il s’était déplacé personnellement à paris à la charge du contribuable malien et il s’était agi de la mort d’un douzaine de Français, cette signature était le résultat de la mort de plusieurs milliers de Maliens; Est-ce que la mort d’une douzaine de Français serait plus importante que la mort de plusieurs milliers de Maliens? La présence de Hollande qu’on le veule ou pas était très important aux yeux de ce MNLA dont la base se trouve en France depuis toujours.
    Les négros restent toujours des négros avec de petites réflexions sans intérêts significatifs pour l’avancement de la société.
    La FRANCE EST A LA BASE DE CE PROBLEME DU NORD QU’ON LE VEULE OU PAS.

    • Il y’a un adage qui dit ceci “si un chien t’agresse, il ne faut pas te venger”, Hollande va mordre ses dix petites doigts le jour où notre IBK choisira la Russie ou l’Angleterre comme allié. On a plus le temps pour la France, c’est vrai c’est eux qui sont à la base de ce problème. S’il n’est pas venu à la signature de cet accord, alors là tous les maliens doivent comprendre que notre gouvernement a été trahit. Dans ce cas soutenons les, il ne faut jamais leur laissé en ce moment difficile.

  30. Le problème du Mali est loin d’être simplement une question d’alliances militaires. Nous pensons que les autres doivent faire notre travail. Il ne sert à rien de vouloir un état fort, uni et au service de tous si nous continuons à accepter l’incompétence comme mode de gouvernement. La France est au Mali exclusivement pour ses intérêts parce qu’elle est tannée de payer des rançons à des preneurs d’otages et pour protéger se ressortissants en Afrique et lutter contre le potentiel terroriste des djihadistes. La Minusma est au Mali à la demande de notre gouvernement, il ne faut pas l’oublier.
    On applaudit un président incompétent pour des paroles mielleuses; on accepte que les postes de décisions soient occupées par des membres et alliés de la famille présidentielle; tout le monde espère participer au festin national sans effort et sans sacrifices.
    Arrêtons de critiquer la France et la Minusma et prenons -nous en mains comme des adultes responsables.

    • cousin quoi que tu puisse dire on ne peut jamais nié que la france est à la base de toutes ces conflits, donc soyons intellectuel et soutenons notre gouvernement. Laissons toutes ses rancunes qui nous brûlent à l’intérieur de nous même. ça ne sert plus à rien d’en vouloir notre chef de l’Etat ou notre gouvernement mais de leur soutenir pour qu’ensemble on puisse bâtir un Mali nouveau.

Comments are closed.