Edito : Ces Vrais-Faux marabouts et féticheurs qui mettent en mal nos relations

5

« Le propre de l’homme, c’est aussi de pénétrer son avenir, de prévoir le futur, de savoir de quoi il retourne de se projeter hors du présent », écrivait Amar Samb dans les colonnes des ’ETHIOPIQUES’. Cette volonté de se libérer de la prison qu’est le train- train quotidien demeure aussi veille que le monde.

Au Mali, comme dans beaucoup de pays à travers le monde, rares sont ceux qui n’ont eu recours  au moins une fois à un marabout ou à un féticheur. Si certains d’entre eux font bon jeu, d’autres, sans remords sème la discorde par biais de mensonge et de calomnie. Et cela, juste pour  quelques centimes…

Les marabouts, les féticheurs, les juteuses de cauris et autres marchants de rêves sont sollicités sur les faits relevant du quotidien. Ainsi, la plupart des consultations tournent autour, d’événements heureux ou malheureux, coutumiers : mariages baptêmes, deuils, ou d’emploi, chances de recevoir de l’argent, états de concorde ou de désaccord.

Avec une fine psychologie, ils exploitent l’incrédulité  des consultants. ‘’Faite attention à vous, une dame claire habitant à l’est de votre concession trame des choses contre vous. Mon ami, tu es venu juste à temps, un homme gros, grand et noir vivant au sud de votre maison te veut du mal. Madame, un homme de petite taille veut te prendre ta place…’’, la moindre adhésion à ces formules permet même aux malhabiles d’enchaîner tout un chapelet de prévisions vraies ou fausses.

Ces formules ont le don d’installer un climat de méfiance entre des gens qui vivaient en parfaite harmonie comme  dans le scenario  où  des frères, des amis ou collaborateurs passent de concorde au désaccord sans raison. Cependant, la question qui mérite d’être posée est : le font il pour de l’argent ou juste pour le plaisir de défaire des  liens ?

La gravité de cette pratique invite à plus de prudence, à ne pas prendre pour de l’argent comptant tout ce qui nous vienne de ces oracles. Toutefois, quoique rarissimes par les temps qui courent, il n’en manque pas ceux pour qui, prédire ne rime point avec abus. Si l’envie vous habite toujours, faites bien attention !

KANTAO Drissa

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Pourtant led Bozos Kantao et AUTRES etaient De bone predicateurs et connoisseurs!

  2. Travaille dur OU SOIT fainéant et je te predis l avenir!
    CHASSEZ LES MAA ARABS SUFFISENT NOS TRADO PREDICATEURS!

  3. Ils ont détruit assez de relations humaines.Ils sont de nos jours les fils conducteurs de nos femmes et filles.Ce sont de vrais poisons!

  4. Hey BADRI, vas consulter ou laisses nous consulter nos Oracles ! D’abord il n’y a pas de faux et de vrais charlatans, ils sont tous les mêmes et il fallait dire “jeteurs” et non jeteuses de cauris. Les femmes qui jettent les cauris sont pour la plupart des gens qui s’amusent avec sans trop croire alors que les hommes qui le font sont des vendeurs professionnels d’illusions. N’empêche, le problème se situe au niveau des clients et non à celui des charlatans. Ces derniers ne cherchent qu’à vivre et pour cela, il leur faut fidéliser les clients. Si un charlatan me disait que je n’ai aucun problème et que personne ne voudrait m’envoûter qu’est-ce que j’irai faire encore chez lui et comment va-t-il gagner désormais son pain ? 💡💡💡💡

    • @Yugubané.A te lire, on a l’impression que tu ne fais pas la chimie noire alorsque tout ton corps est blindé d’amulettes et de gri-gri de à la taille et au bras…Et ce bague rempli de “nassidji” que tu portes au doigt?Quel est le type africain qui ne croit pas en la sorcellerie (vaudou) ou au maraboutage?La superstition chez le noir (et chez le blanc aussi) ne date pas d’aujourd’hui.Voilà pourquoi les tenants actuels du pouvoir au Mali vous sont innaccessibles: il vous évitent car dans vos quêtes quotidiennes de postes “juteux”, vous êtes prêts à tout pour les marabouter: plonger la main dans des potions, réciter des incantations “tou bissimilai” sur la face du président, ou bien écraser des oeufs de poule à l’intersection de voies bien fréquentées….

Comments are closed.