L’exemple du Malien Mamoudou Gassama

3

Mamoudou Gassama, ce jeune homme de 22 ans nous rafraichit la mémoire sur la réputation du Malien de l’étranger, qui s’illustrait jadis par l’éclat de son acte, d’un mélange de bravoure et d’humilité. Avec la conviction dans l’âme que le bienfait n’est jamais perdu, et qu’il faut agir sans attendre les moyens, l’acte de sauvetage d’un enfant de quatre ans, qui était suspendu au quatrième étage d’un immeuble du 18ème arrondissement, et qui courait le risque d’une chute libre de plusieurs mètres, lui a valu les faisceaux de projecteurs, les honneurs, la reconnaissance et la récompense de son mérite. Il a été reçu hier lundi par le Président Emmanuel Macron et décoré.

En situation, sans s’attarder dans les réflexions sur les moyens stratégiques, les conséquences possibles, Mamoudou Gassama, voyant l’enfant suspendu ce samedi 26 mai et le désarroi des spectateurs impuissants, n’a eu d’autres reflexes que de recourir au soldat qui résidait en lui-même, en escaladant successivement les façades de quatre étages, pour récupérer l’enfant. Son génie prémonitoire l’a poussé à agir sans en calculer les conséquences. Les voies du destin sont impénétrables.

Mamoudou Gassama, un Malien de Yanguiné (région de Kayes), désespéré des conditions de vie dans cette localité malienne, se lance à l’aventure pour arriver en France par des voies irrégulières, passant par le Burkina Faso, le Niger, la Libye et l’Italie. Il lui a fallu passer par l’immigration irrégulière impétueusement réprimée par la France et l’Union européenne, pour aller en imposer à la République française, en sauvant un enfant au risque de sa vie. Il a eu finalement raison d’arriver en France par effraction, car le savait-il, une vraie République sait reconnaitre et récompenser le mérite de ses enfants. Le Soninké malien devenu ‘’Spider man’’ à Paris, aura dores-et-déjà la nationalité française, un emploi dans la brigade des sapeurs pompiers et un appartement, avec son frère ainé, qui l’avait accueilli dans les locaux du Foyer.

Mamoudou Gassama mérité bien la légion d’honneur de France, soutiennent certains responsables français. Pour nous, il est un ambassadeur pour le Mali, un exemple du prototype de Malien dont il faut entretenir et promouvoir les pépinières chez nous, afin que des valeurs, jadis nôtres, qui s’étiolent doucement, recommencent à germer. Mamoudou Gassama sera naturalisé français. Il y en a des milliers d’autres comme lui, dans nos pépinières de Maliens bon teint, qui sont destinés à une transplantation outre-Atlantique, si les mêmes conditions perdurent encore. On en fait assez ici pour les éjecter hors du Mali?

La corruption, les primes à la médiocrité, la récompense au népotisme, le mérite sacrifié, la mal gouvernance. On fait peu pour les retenir, afin de servir le Mali. Alors ils s’en iront par voies terrestre et maritime. Il faut que cela change !

B. Daou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Monsieur le journaliste, tenez-vous bien, la nuit du 21 au 22 décembre 2017, à l’Aéroport International Modibo KEITA de SENOU, une dame, ayant posé les deux pieds sur le tapis roulant, qu’elle déséquilibre vers l’arrière en s’écrasant sur son dos, le tapis continuait sa course vers le haut en la ramenant, ses pieds et tout son poids en direction de la haut, tenez vous bien, au mauvais moment, nous étions au bon endroit, un Commissaire sur la plateforme ce jour là certainement et moi même, à 3 m du tapis dans le hall, j’ai couru pour rattraper la dame et la soulever, la mettre assise sur le tapis qui continuait toujours vers la haut, j’ai été aidé par le Commissaire, qui demandait haut et fort l’arrêt du tapis, on la maintenu dans cette position jusqu’à trouver le sommet, Dieu merci, mais personne n’a entendu parler même !

  2. Bravo au jeune GASSAMA.
    Je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi “le Republicain” (et pas que…) ne parle de lui qu’aujourd’hui mardi. Pour un acte qui s’est déroulé le samedi, cela m’interpelle. Fallait-t-il que son acte soit salué en France pour que “le Republicain” et le président en fassent autant? tiens tiens pour une fois ils sont d’accord même si cet article veut faire de la récupération politique. C’est pitoyable!!!

Comments are closed.