Cérémonie de récompense : le Doyen de la FDPU Bakary Camara honoré

0

Le Pr Bakary Camara, doyen de la faculté de droit public a été reçu avec mention honorable et félicitations du jury lors de la 39ème session des Comités consultatifs interafricains (CCI) du CAMES. Il  intègre les sommités en droit sur le continent. A cet effet, le rectorat de l’USJPB lui a rendu un vibrant hommage à travers une modeste cérémonie. C’était le jeudi 17 août 2017, dans les locaux du rectorat de l’université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB), en présence de  collègues, amis et parents du lauréat.

Premier agrégé malien des sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), tenu les 11 et 12 novembre 2013 à Brazzaville au Congo, M. Camara vient, une fois de plus, de rehausser le drapeau malien à travers le monde.

Le Recteur de l’USJPB, Pr. Moussa Djiré, a ému le souhait de voir telle cérémonie se répéter régulièrement. ‘’Bakary vient de rendre fier tout le monde universitaire, à travers sa réussite. En effet, il vient d’atteindre le plus haut niveau en matière de droit au Mali. Il constitue dès lors un modèle à suivre pour les jeunes universitaires’’, se réjouit-t-il .S’adressant au lauréat, estime-t-, il vient certes de franchir la dernière étape d’une riche et exaltante carrière. Mais cependant, cela constituera désormais le début d’une autre mission à accomplir en faveur de l’Afrique et du Mali.Le recteur finit par appel Camara à contribuer au renforcement des capacités des jeunes qui suivent ses pas.Toutesfois, il assure le soutien du rectorat aux jeunes désireux de parfaire leurs formations.

Pour  le représentant du MESRS,  la recherche scientifique et la formation est une mission des universitaires. Il mettra ensuite l’accent sur l’importance des résultats obtenus par ces derniers. ‘’Notre département  ne ménagera aucun effort pour la promotion des enseignants et chercheurs qui se distinguent de par leurs compétences. L’admission du Pr Bakary Camara, à la 39ème session des comités consultatifs interafricains (CCI) du CAMES, au-delà de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB), est une fierté pour l’ensemble du monde universitaires et de tous les Maliens’’, a-t-il laissé entendre. Avant de félicité le lauréat au nom du ministre empêchée.

C’est avec beaucoup d’émotion que le N°1 du droit malien Bakary Camara prendra la parole. Il a tenu à remercier le recteur de l’USJPB et le MESRS pour la cérémonie organisée à son honneur. ‘’Ce que nous célébrons aujourd’hui, est le fruit d’une mission qui aura duré 15 ans. Si j’ai pu la réussir, c’est grâce aux soutiens de plusieurs personnes. Je remercie sincèrement les deux derniers recteurs de l’Université de Bamako qui m’ont particulièrement beaucoup soutenu. Je remercie également mes proches et lointains collaborateurs. Je ne saurais oublier mon épouse et mes enfants pour leur patience’’, témoigne-t-il. S’adressant aux jeunes, il leur dira de toujours chercher à faire la différence. En se mesurant à ce qu’ils pensent plus forts qu’eux.

Témoignages

Le Prof. Abdoulaye Dabo, président du CNRST, dans son témoignage, mettra surtout l’accent sur les critères indispensables pour accéder au grade que vient d’atteindre Bakary Camara. Pour avoir lui-même accéder à ce grade en médecine, il dira qu’il faut être assez patient pour y parvenir. Il a ensuite salué la prouesse de l’impétrant. Pour le Professeur Dabo, la réussite de Bakary permettra de franchir le verrouillage pour beaucoup de jeunes ambitieux.

Prenant la parole au nom du décanat de la FMOS, le Professeur Ousmane Faye, vice doyen, dira que sa faculté est très heureuse d’avoir été associée à cette belle cérémonie de reconnaissance de mérite. Et de mettre ensuite l’accent sur son propre parcours qui selon lui n’a pas été de tout repos. Il aurait tout d’abord commencé par la recherche avant d’embrasser plus tard la carrière d’enseignant. ‘’Après avoir été accepté par la voie nationale, le CENLA, j’ai décidé de participé au CAMES et j’ai pu le franchir par la grâce de Dieu. Mon seul secret pour cette réussite, a été d’avoir travaillé dur tous les jours’’, a-t-il mentionné. Le vice doyen Faye a vivement encouragé les jeunes à se présenter au concours du CAMES. Qui à l’en croire est bel et bien prenable pour tous ceux qui s’adonnent réellement au travail. Pour finir, le jeune Professeur dira à Bakary Camara de faire bon usage de ses connaissances en faveur du Mali, de l’Afrique et du monde entier.

Pour Brehima Kamina, N°2 du droit au Mali, aujourd’hui est un grand jour pour l’USJPB. ‘’Le pas est petit pour le CAMES, mais très grand pour le Mali’’, introduira-t-il. En guise de reconnaissance, il a salué le professeur Macky Samaké qui selon lui est à la base du succès de Bakary et de lui-même. ‘’Aujourd’hui Bakary est certes le plus gradé en droit au Mali, mais il aura toujours besoin du conseil des uns et des autres’’, dira le Professeur Kamina. Tout comme ses prédécesseurs, il a mis l’accent sur les conditions indispensables pour atteindre le sommet. Il a pour finir sollicité le financement des projets individuels dans le cadre du FCRIT.

Le recteur Macky Samaké et le vice doyen de la Faculté de Droit Privé (FDPRI), Gakou, abonderont tous les deux dans le même sens. Après avoir mis l’accent sur les qualités de celui qui était à l’honneur.Ils diront que, Bakary doit rester humble, car ses faits et gestes seront désormais suivis. A en croire ces derniers, Bakary sera appelé a encadrer  d’autres jeunes à travers le monde.

Il faut rappeler que les récentes recherches du numéro un en droit au Mali sont basées sur : Le transport maritime, fluvial et ferroviaire au Haut Sénégal Niger : 1882-1930 ; La transition démocratique comme forme d’inversion sociale en Afrique de l’Ouest/Le cas du Mali ; Les organisations de la société civile dans le processus démocratique au Mali ; The dynamics of Land Tenure Systems in the Niger Basin, Mali ; La justice de paix à compétence étendue et le tribunal de première instance de Bamako : 1903-1959…

Qui est le Pr. Bakary Camara ?

Né en 1968, il est le premier malien Maître de Conférences agrégé des facultés de droit (2013), option Histoire du Droit et des Institutions du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). Il fut également le premier malien  admis sur la Liste d’aptitude aux fonctions des professeurs titulaires (LAFPT), dont la 39ème session des Comités consultatifs interafricains (CCI), s’est tenue du 10 au 20 juillet 2017, à Cotonou au Benin.

Le Pr. Camara est un homme qui ne cesse de tirer l’enseignement supérieur et la recherche scientifique du Mali vers le haut. Depuis mars 2014, le Professeur Camara est le doyen de la Faculté de Droit public (FDPU) de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB). Avant, il avait occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de la même université. Notamment, le poste de chef de la division Coopération (2010-2011) et celui de chef de Service des relations extérieures et de la coopération du Rectorat de l’USJPB (2011-2014.

Depuis 2010, il initie au niveau du Rectorat et de la Faculté de Droit public (FDPU) des sessions de formation des candidats pour le concours d’agrégation (la 1ère session qui était internationale a eu lieu en juin 2011 et a regroupé des Maliens, des Sénégalais et des Ivoiriens). Il encadre actuellement deux (2) maître assistants (un Historien du droit et des Institutions et un Privatiste) pour participer au Concours d’agrégation session de 2017 (organisation de leçons d’Agrégation, conseils etc. à la Faculté de Droit Public). Le Pr. Bakary Camara encadre aussi sept (7) docteurs candidats pour inscription sur la LAFMA aux CTS des CCI (conseils, préparation de dossiers, leçons d’agrégation.

En plus, il encadre la première cohorte de master en Droit public .Depuis 2013, il organise des conférences et des ateliers avec la société civile sur des thèmes variés (Droits humains, fonciers, développement économique et social, sécurité, décentralisation, constitution, esclavage etc.)

Depuis 2015, le Maître de Conférences Agrégé est Directeur adjoint chargé de la recherche du Laboratoire Mixte International — Reconfigurations Maliennes : Cohésions-Territoires-Développement (LMI-MACOTER), http://www.lmi-macoter.net/  sise à l’Université des lettres et sciences humaines de Bamako. Il occupe également le poste de Coordinateur scientifique du Laboratoire d’études et de recherche en droit, décentralisation et développement local (LERDDL) à la Faculté de Droit public. Il faut rappeler que grâce aux efforts du Pr. Camara, notre pays forme des docteurs à moindre frais.

Le Conseil africain et malgache a été créé le 26 avril 1972 à Lomé, au Togo, par 16 Etats africains d’expression française. Le CAMES a la charge de promouvoir et favoriser la compréhension, la solidarité entre les Etats membres, d’instaurer une coopération culturelle et scientifique entre ces Etats, de rassembler et diffuser tout document universitaire, de recherche statistique, informations sur les examens, annuaire, annale, palmarès, informations sur les offres et demandes d’emploi de toutes origines.

Le conseil est aussi chargé de préparer les projets de convention entre les Etats concernés dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche, de contribuer à l’application de ces conventions, d’harmoniser les programmes et les niveaux de recrutement dans différents établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Les Etats membres du CAMES sont : le Bénin, le Burkina-Faso, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Guinée Equatoriale, Madagascar, le Mali, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

KANTAO Drissa

Commentaires via Facebook :

PARTAGER