Enseignement Supérieur : La Cité Universitaire de Kabala (enfin) opérationnelle !

10
Images de l'inauguration du Complexe universitaire de Kabala
Le Pdt IBK coupe le ruban symbolique de la Cité Universitaire de Kabala

Le président de la République, son excellence Ibrahim Boubacar Keïta, a inauguré, ce jour, mardi 28 février 2017, la Cité Universitaire de Kabala. La cérémonie s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des présidents des institutions, du corps diplomatique et des acteurs du secteur de l’éducation.

Maliweb.net -La cérémonie qui a enregistré la participation des partenaires au développement, s’est déroulée dans une ambiance de fête, avec une forte mobilisation des universitaires (enseignants, chercheurs, étudiants…). Les populations des villages environnant de N’Golobougou, Kabala n’étaient pas en reste. Tout au long des 12 Km menant du centre-ville à Kabala, on pouvait remarquer des populations sorties massivement souhaiter au chef de l’Etat la bienvenue et dire toute leur joie d’avoir abriter le site du joyau.

La cité universitaire de Kabala est un projet ambitieux de l’enseignement supérieur, conçu pour apporter une réponse aux difficultés récurrentes que rencontre le secteur avec notamment les graves dégradations enregistrées ces dernières années au niveau de l’environnement de la formation et de la recherche.

Images de l'inauguration du Complexe universitaire de Kabala

Dans son mot de bienvenue, Issa Boubacar Ballo, le maire de Kalaban Coro, a qualifié l’inauguration de cette cité de «jour inoubliable et que les habitants considèrent comme un évènement exceptionnel».  Ce sont des populations très reconnaissantes aux autorités, qui ont profité de la présence du chef de l’Etat et de l’ensemble des membres du gouvernement, des partenaires, pour exprimer une nouvelle doléance : la construction de la voie d’accès menant à Kabala ; une voie en très mauvais état et qui ne facilite pas l’accès à la Cité Universitaire.

«La Cité Universitaire de Kabala est un nouveau fruit de la coopération sino-malienne», a indiqué l’ambassadeur de la République populaire de Chine. Pour la diplomate, la construction de cette belle infrastructure, l’une des rares que son pays, la Chine, a réalisé dans la sous-région, traduit le pragmatisme de la coopération sino-malienne vieille aujourd’hui de plus d’un demi-siècle. «L’éducation est le fondement de l’Etat et à laquelle les deux gouvernements du Mali et de la Chine accordent un grand intérêt», a poursuivi l’ambassadeur de la Chine. Qui a ensuite cité pêle-mêle plusieurs infrastructures (hôpital du Mali, 3è pont de Bamako…) qui témoignent de la solidité des relations entretenues par les deux peuples, malien et chinois. L’ambassadeur chinois a félicité ses compatriotes de l’entreprise BCEG, pour la construction de cette belle Cité Universitaire dont la qualité est rare dans la sous-région. La diplomate a annoncé l’arrivée prochaine à Bamako, d’une équipe chinoise, dans le cadre du projet d’extension de la Cité.

La République Populaire de Chine ambitionne de diversifier ses interventions dans notre pays où elle souhaite continuer à assister le Mali dans des domaines allant au-delà du seul secteur de l’éducation.

Financés à hauteur de 80 milliards de F CFA, la Cité Universitaire de Kabala (dont les travaux ont été lancés, il y a 3 ans) couvre une superficie de 103 hectares. «C’est dans le cadre de la réforme du système de l’enseignement supérieur que le gouvernement a pris l’initiative de la création d’un deuxième pôle universitaire à Kabala », a déclaré le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Assétou Founès Samaké Migan. Un ministre qui n’a pas caché sa satisfaction face à l’aboutissement d’un projet qui a connu beaucoup de péripétie. « Le mérite, selon elle, revient tout naturellement au chef de l’Etat dont le combat pour la promotion d’un système éducatif malien de qualité n’a jamais été démenti», a affirmé le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.  C’est un joyau doté de toutes les commodités (salles de classes avec des équipements de pointe, Amphithéâtres d’une capacité allant jusqu’à 500 places, un centre commercial, une salle polyvalente, un site d’hébergement pour 4080 étudiants) qui se dresse aujourd’hui fièrement à Kabala, appelé à devenir un pôle universitaire d’excellence et un terreau favorable pour le développement de la cherche au Mali.

Papa Sow/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. IL n’y a pas de raison morale pour que le Mali ne peut avoir Etablissement d’Education Superieure de qualité.Vive la cooperation sino-malienne.

  2. Anniversiare pour anniversaire, c’est aussi un 28 Février 1978 que la bande des trois Tiécoro Bagayoko, Kissima Doucara et Karim Dembélé ont été arrêtés par Moussa Traoré alors chef de l’Etat malien. Encore un Mardi. Joyeux anniversaire à vous tous!

  3. «Le mérite, selon elle, revient tout naturellement au chef de l’Etat dont le combat pour la promotion d’un système éducatif malien de qualité n’a jamais été démenti» […] L’ambassadeur chinois a félicité ses compatriotes de l’entreprise BCEG, pour la construction de cette belle Cité Universitaire dont la qualité est rare dans la sous-région.

    Hmm, comme d’habitude, on me permettra de ne pas faire dans la langue de bois… Donc trêve de “positivisme circonstanciel” et arrêtons-nous sur les faits, et rien que les faits…!

    1. Certes la première qualité d’un ministre reste la loyauté, mais quand celle-ci est en plus mensongère, alors ça devient clairement insupportable. Madame doit se rappeler que celui qui a voulu, initié et posé dans la foulée la première pierre de ce projet est à Dakar, après avoir été hélas chassé par une racaille de bidasses apatrides. Mais bon, personne ne s’en rappelle plus, l’histoire est cruelle et les perdants ont forcement tort…

    2. Comparaison n’est pas raison, dans la sous-région, la Cote d’Ivoire voisine avait pour San-Pedro un projet avec un budget initial similaire, mais bien plus ambitieux. Projet d’ailleurs suspendu, sauf erreur, pour soupçon de malversations, justement. Il y a encore un peu d’éthique là-bas, au bord de la lagune Ebrié…

    3. En outre, avec le ratio de près de 20 millions de F CFA engloutis par étudiant, ce projet est sans doute l’incarnation absolu du gigantisme dans ce pays. Et pas que sur le plan des infrastructures et équipements, mais aussi et surtout sur celui de la corruption à outrance. Eh oui, il faut le dire. Avec 80 milliards offerts sur un plateau d’or à des entreprises dans la plus grande opacité et un flou magistral, ça s’apparente bizarrement à un “braquage à la chinoise”… Mais bon, encore une fois, l’histoire en dira mieux peut-être sur le véritable bien fondé de ce qu’on peut aujourd’hui qualifier sans hésiter, d’arnaque du siècle.

    Pensées rebelles.

    • Rebel vous avez tout a fait raison cette grande œuvre,est le fruit du grand bâtisseur de la 3e république j ai nommé le vrai général d armée AMADOU TOUMANI TOURE,j ai passé toute la nuit dernière à prié pour lui,et je lui dis qu il ya toujours au mali des personnes reconnaissante de tous ses œuvres.Mon général ATT Mer,,,,,,,,,,,,,,,,,,ci.

  4. Excellent comme cadeau d’anniversaire!! Je suis ne’ un 28 fevrier!!! Cette realisation ne sera jamais oublie’e!!!

Comments are closed.