Mali : une vers une nouvelle crise scolaire ?

1

Les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont accusé, lors d’une conférence de presse en fin de la semaine dernière, les gouvernants de vouloir « tripatouiller » les textes concernant l’application de l’article 39. Ils menacent d’ailleurs d’aller en grève et de mener d’autres actions si le gouvernement n’applique pas , dans un bref délai, l’article 39 de leur statut particulier.

Pour rappel , le président de la République a, face à la pression de la rue, instruit au premier ministre d’appliquer entièrement l’article 39 du statut particulier des enseignants.  Malgré cette instruction du chef de l’État, selon Adama Fomba, porte-parole des syndicats, le traitement sur le salaire des enseignants n’a pas bougé. Il a ainsi menacé d’arrêter le travail aujourd’hui si le Gouvernement n’applique pas l’article 39 : « Le projet de loi devait passer d’abord au Conseil des ministres, après à l’Assemblée nationale et le Président IBK va promulguer cette loi. Tout cela est possible dans 10 jours. Et si ça ne bouge pas, lundi 17 Août 2020, des actions fortes sont programmées, et le monde entier saura ce qui va se passer dans le milieu scolaire », a rapporté studio Tamani.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Pauvre pays! On a de sous pour payer des imams et on ne peut pas payer correctement les fonctionnaires . On marche sur la tête

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here