Programme de bourses d’excellence franco-malien : L’opération étendue aux étudiants titulaire d’une licence

0

Dans le cadre du programme d’octroi de bourses d’études aux étudiants, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr. Assétou Founé Samaké et l’Ambassadeur de France, M. Gilles Huberson ont signé, le lundi 25 juillet 2016, une convention pour le renouvellement du programme de bourses d’excellence franco-malien, qui associe également l’Université Grenolde-Alpes. La cérémonie de signature qui a eu pour cadre la salle de conférence du département de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a enregistré la présence de plusieurs anciens étudiants bénéficiaires  de retour de France.   

Dans son intervention, l’Ambassadeur de France au Mali, M. Gilles Huberson, a rappelé que le présent programme a permis de former en France de nombreux jeunes, venus de tous les horizons du Mali. « Leurs parcours académiques ont généralement été particulièrement brillants. » a-t-il dit. Et d’ajouter que la France et le Mali sont donc convenus de poursuivre l’opération et d’étendre le concours aux étudiants titulaire d’une licence. A cet effet, dira-t-il, l’objectif est de former jusqu’au niveau master ou doctorat des étudiants qui doivent constituer les futurs cadres de l’économie malienne. Pour sa part, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr. Assétou Founé Samaké a signalé que ce programme dit « 300 jeunes » avait été initié par l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré pour la formation des jeunes cadres dont le Mali avait besoin pour son développement, en identifiant avec chaque secteur d’activité leurs besoins les plus pressants. Selon elle, c’est la France qui s’est portée présente pour que ce projet soit réalisé. « Cet engagement d’alors, sincère et immédiat, est resté sans faille ; 250 jeunes, année après année, sont allés se former en France, se frotter aux valeurs universelles, scientifiques et humanistes que nous partageons, pour mieux revenir servir le pays. » a-t-elle indiqué. Pour la première responsable du département de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr. Assétou Founé Samaké, la réussite chaque année des meilleurs bacheliers maliens à un concours d’excellence très exigeant est aussi le signe que notre système scolaire parvient toujours à former d’excellents élèves malgré ses nombreuses difficultés. « C’est avec fierté que nous avons appris cette année que ces jeunes gens font partie des meilleurs étudiants de Valence, puis de leurs formations à Grenoble ; ainsi, la toute dernière promotion a-t-elle atteint des moyennes annuelles encore inégalées, à près de 16 sur 20 pour l’ensemble du groupe. » a-t-elle indiqué. Et de poursuivre que ce renouvellement dans la continuité pour quatre ans, qui ouvre de nouvelles perspectives, est aussi le signe du succès de ce programme, succès que l’on doit d’abord et en tout premier lieu à ses bénéficiaires. « Les premières promotions, une fois diplômées sont de retour parmi nous et font tous les efforts possibles pour servir leur pays. » a-t-elle conclu.

Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER