Club entreprenariat Mali : Le projet «clinique emploi» lancé

0

Ce programme « clinique emploi » vise à faire un diagnostic et l’état des lieux des préoccupations sur le degré de compétences des étudiants demandeurs d’emplois, en vue de sortir un programme de renforcement de leurs capacités soit dans le domaine de l’employabilité, soit dans celui de l’entrepreneuriat.

Le club entreprenariat Mali (CEMA) a procédé au lancement officiel du programme «clinique emploi»,  le samedi 9 avril 2016, dans les locaux de l’instruit supérieur de commerce (ISCO). C’était en présence du  président  du CEMA, Cheick Oumar Soumano ;  Souleymane Sanogo, directeur du projet Clinique emploi ; Mohamed Salia Touré,  président du conseil national de la jeunesse du Mali.

Le programme «clinique emploi» vise à faire un diagnostic et l’état des lieux des préoccupations sur le degré de compétences des étudiants  demandeurs d’emplois, en vue de sortir un programme de renforcement de leurs capacités soit dans le domaine de l’employabilité, soit dans celui de l’entrepreneuriat, toute chose qui aboutira à l’établissement de leur bilan de compétences en vue de les aider à mieux aborder leur carrière professionnelle.

Le concept se veut aussi un véritable coup de poing contre la question de chômage et un coup de pied contre celle du sous-emploi des jeunes. Quant aux entreprises partenaires du secteur de CEMA, ce concept vise à leur faire jouer leur rôle d’entreprise sociale, qui  inscrit également au cœur de ses missions ; la création d’emploi pour les jeunes à travers le soutien aux initiatives entrepreneuriales.

Compte tenu de toutes ces  difficultés  de manque d’emploi et reconversion des étudiants finalistes, le directeur du projet Clinique emploi, Souleymane Sanogo,  a noté que ce projet est initié à l’attention  des finalistes des universités et des centres de formation technique et professionnelle, en vue d’améliorer leur employabilité d’une part, et d’autre part, de développer leur esprit d’entreprise pour favoriser la création d’entreprises.

Pour Cheick Oumar Soumano, président du CEMA, le projet vise à  toucher au moins 25000 jeunes soit 10 000 futurs demandeurs d’emplois en fin  de formation dans les universités publiques ou privées, et 15000 demandeurs d’emplois dans les centres de formation technique et professionnelle, dont au moins 5000 jeunes filles.  Parmi eux, 15000 seront présélectionnés et informés sur la situation du marché de l’emploi au Mali. 5000 seront encadrés, coachés et assistés soit dans les techniques de recherche d’emploi soit dans l’entrepreneuriat, gestion des PEME et élaboration des business-plans. 500 jeunes filles seraient  mises à la disposition des entreprises privées ou des projets et programmes de financement des jeunes. D’ores et déjà, au nombre des 2000 jeunes candidats à l’entrepreneuriat mentor, au moins 500 ont été financés par les business Agnels dans les 30 000 emplois directs et ce qui a valu la création des centaines d’emplois indirects.

Dramane Konta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER