Nioro du sahel : Les doléances de la jeunesse

0
Ministère De L'Emploi Et De La Formation Professionnelle Du Mali, Mahamane Baby
Ministère De L’Emploi Et De La Formation Professionnelle Du Mali, Mahamane Baby

Le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby, a rencontré sur place la branche juvénile de l’association “Ensemble pour le développement du cercle de Nioro du Sahel”, le dimanche 8 novembre 2015. C’était en présence du président de l’association, Moulaye Omar Haïdara, des jeunes et des responsables des structures et organismes dédiés au développement local de façon générale.

 

En introduisant la rencontre, M. Haïdara s’est réjoui de la visite du ministre Baby à Nioro et de l’intérêt que ce dernier porte à la problématique de la jeunesse malienne en général et celle du cercle de Nioro en particulier, avant de donner la parole à la jeunesse elle-même pour exposer ses problèmes et exprimer ses attentes.

“Nous sommes une zone sahélienne et d’élevage par excellence. Aussi, la maîtrise d’eau est-elle une de nos priorités permettant de s’atteler à cette activité, mais aussi à l’agriculture et au maraîchage”, a soutenu Mahamadou dit Youba  Bathily, responsable de ladite association.

“Nous avons recensé nos besoins et nos doléances dans un document que nous avons remis au ministre pour examen”, a résumé le porte-parole des jeunes, Aliou Ndiaye.

“Le ministre nous a promis une mission technique avec laquelle nous allons passer en revue nos besoins et nos doléances, en explorant les voies et moyens de les satisfaire dans la mesure du possible”, s’est réjoui M. Ndiaye.

L’honorable Ousmane Bathily, député élu à Nioro du Sahel, a confirmé la promesse du ministre d’envoyer sur place une équipe technique pour “approfondir les échanges sur toutes ces questions”, après avoir salué la disponibilité et l’engagement du ministre pour la cause de la jeunesse de notre pays et celle de Nioro en particulier.

En effet, le ministre a dit “avoir pris bonne note des besoins et doléances de la jeunesse de Nioro”, qu’il va faire examiner par les structures et projets en charge des dossiers de l’emploi et de la formation professionnelle.

C’est ce qui explique  d’ailleurs l’envoi d’une équipe technique promise par le ministre qui a insisté sur “les installations photovoltaïques et les barrages” pour pouvoir augmenter les nappes phréatiques et faciliter en conséquence les forages d’eau avec seulement 40 % de taux de réussite aujourd’hui, avant de saluer à ce sujet “la construction d’un mini-barrage dans le village de Madina”, à 7 km de Nioro, grâce à l’initiative personnelle d’un “Malien de la diaspora”.

Le ministre a encouragé ce genre d’initiatives devant être soutenues par des mesures d’accompagnement en termes de routes pour la transformation et l’écoulement des produits issus des activités génératrices de revenus.

Source : Cellule de communication MEFPJCC

PARTAGER