Après avoir agressé son professeur au lycée Dougoukolo Konaré de Kayes : L’élève Maciré Maréga risque une interdiction de scolarité au Mali!

    3

    Le mardi 27 Avril dernier au lycée Dougoukolo Konaré de Kayes qui réunit plus de 3000 élèves, Maciré Maréga, un élève de la 11ème S.E.S a porté la main sur son professeur de comptabilité suite à une dispute. Ainsi, le professeur a été blessé par l’élève au niveau de sa main et Maciré (l’élève) est soumis actuellement à la sanction de 8 jours de suspension. Et c’est probable qu’il soit exclu définitivement de l’école malienne.

    Cette information peut nous écœurer et étonner. Incroyable mais c’est vrai. Un élève de la 11ème S.E.S a tabassé son enseignant de comptabilité le mardi 27 avril dernier au Lycée Dougoukolo Konaré de Kayes.

    En effet, selon notre source au sein dudit établissement, tout a commencé par un consensus entre les élèves et le Prof de comptabilité pour faire le compte rendu des évaluations. Donc, ils se sont convenus de continuer même après l’heure. De ce fait, un moment arriva où la majorité des élèves réclamait de mettre fin à la séance. Et de son côté, l’enseignant a essayé de calmer la classe, néanmoins c’était sans compter sur l’impénitence de certains de ses élèves.

    Aux dires de notre source, sous une colère incontrôlée, le professeur aurait s’exprimer ainsi : « Si vous ne vous taisez pas, je vais couper le pénis d’un bavard ».

    L’élève Maciré Maréga, qualifié d’indiscipliné, d’une mauvaise réputation et d’un grand fumeur de l’herbe (joint) par ses propres camarades, aurait retourné les mêmes injures à son Maître. Et celui-ci (enseignant) se dirigea vers l’élève pour lui demander si c’est de lui qu’il s’adresse. Sans perdre de temps, l’éducateur dans une colère, lui aurait donné un coup de tête. Maciré, étant fâché s’est levé pour rejoindre le professeur à son bureau au-devant de la classe pour le battre.

    Et l’intervention des élèves pour les séparer a été sans succès. Dans cette situation de brouhaha, un groupe de filles se sont précipitées pour aller rendre compte au surveillant général, et avant l’arrivée de celui-ci, le professeur avait déjà la main blessée. En plus, notre source nous édifie que l’élève en question est connu par ses camardes, comme quelqu’un qui a un caractère violent et un perturbateur scolaire. A cet effet, cette situation a occasionné la grève d’une journée décrétée par le syndicat des enseignants dudit établissement, à savoir la journée du mercredi 28 avril, pour exiger le maintien de la discipline dans l’espace scolaire.

    Ainsi, Maciré Maréga sera traduit en conseil de discipline dans les prochains jours, après l’épuisement de ses 8 jours de suspension.

    Le même sort attend également cet élève de 10ème CM1 du lycée Public de Ménaka, du nom d’Ibrahim Hamadikinane, qui est suspendu, lui aussi, des cours du jeudi 29 avril au jeudi 6 Mai 2021 pour non-respect des dispositions du règlement intérieur. Notamment, il a proféré une menace verbale à l’endroit d’un professeur jusqu’au domicile de ce dernier.

    Ainsi, après les suspensions, il est probable que le conseil de discipline se statue sur les exclusions définitives des deux élèves de toutes les écoles maliennes. Affaire à suivre.

    Par Mariam SISSOKO

     

     

    Commentaires via Facebook :

    3 COMMENTAIRES

    1. ‘’ … Ainsi, après les suspensions, il est probable que le conseil de discipline se statue sur les exclusions définitives des deux élèves de toutes les écoles maliennes. Affaire à suivre… ‘’ …///…
      :
      Je comprends qu’on punisse punir les élèves qui tiennent tête à leurs maîtres. Mais là, une exclusion définitive de ‘’ l’ÉCOLE MALIENNE ‘’…, c’est cher payé, la bagarre, pour ces élèves. Combiens d’adultes au Mali portent des traces de coups portés par leurs maitres quand ils étaient enfants à l’école… ? Des tas d’adultes… ! Certains Enseignants qui mutilaient par la violence de leurs coups de fouets n’étaient même pas blâmés.
      Pourquoi des ENSEGNANTS n’arrivent à comprendre que les ‘’ COUPS de BATON, les COUPS de FOUET ‘’…, ça ne rend jamais l’enfant plus intelligent qu’il ne l’est. Et ça ne l’encourage pas non plus à plus travailler en classe. Autrement tous les enfants Maliens des années 1950-1960-1970- 1980 jusqu’à récemment, seraient sortis bardés de diplômes.
      Les ‘’ COUPS de BATON, les COUPS de FOUET ‘’…, ça ne rend jamais l’enfant plus intelligent qu’il ne l’est. Mais une amélioration des conditions de vie difficiles d’un enfant…, peut lui permettre de s’améliorer en classe.
      Un enfant qui ne suit pas bien en classe. C’est un enfant perturbé chez lui à la maison. Vous remédiez à ses conditions de vie à la maison…, vous améliorez ses résultats scolaires. Pas besoin de le bastonner tous les matin en classe.

      Vivement le Mali pour nous tous.

    2. Un educateur ne doit jamais insulter ses eleves! Si les faits decrits ici sont vrais, je demanderais que l’enfants ne soit pas exclu. On doit donner une demande d’explication au professeur! Il doit revoir ses lecons de pedagogie et sur relire la partie reserve’e au developpement du cerveau d’un enfant!
      Il n’a egalement aucun droit de retenir les enfants apres l’heure.
      Je suis educateur et je sais que toutes les etudes disent d’eviter d’insulter les eleves! LA PUNITION POUR CHANGER UN COMPORTEMENT EST DECONSEILLE’E. POSITIVE REINFORCEMENT TECHNIQUES ARE MUCH BETTER!
      ON NE DOIT EGALEMENT PAS EXCLURE UN ENFANT DE L’ECOLE MALIENNE PARCE QU’IL A PORTE’ LA MAIN SUR SON PROFESSEUR. ON PEUT BIEN LE TRANSFERER VERS UN AUTRE ETABLISSEMENT MAIS IL A DROIT A’ L’EDUCATION! ON NE DOIT PAS BRISER TOUT SON AVENIR A’ CAUSE D’UNE SITUATION PROVOQUE’E PAR L’ADULTE QUI DEVAIT SERVIR D’EXEMPLE EN DISANT AUX ENFANTS D’ EVITER D’INSULTER!!! SI LE PROF LUI MEME INSULTE, IL ENSEIGNE AUX ELEVES D’INSULTER. CELA EST APPELE’ UNTAUGHT CURRICULUM!

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here