Faits divers, N’Tabakoro : L’employé de maison succombe à la tentation

    0

    Il y a quelques semaines, le commissaire principal, Mamoudou Sanogo du commissariat de police de N’tabacoro a reçu une plainte d’un genre particulier. Elle émanait de A.O et incriminait Seydou et David. Ces deux individus étaient suspectés de vol d’argent et complicité au détriment du plaignant qui employait Seydou comme domestique à son domicile à Niamana.

    Selon nos sources, en dépit de son statut de subalterne, rien n’était un secret pour Seydou dans la maison de son employeur. Il bénéficiait d’une confiance totale de celui-ci au point qu’il avait accès à tout moment, à toutes les chambres de l’apparentement de son patron au moment où il effectuait le nettoyage des chambres.

    Durant un bon moment, tout se passait bien entre le propriétaire des lieux et son employé de maison. Mais un beau jour, les choses ont basculé entre les deux. Visiblement, le premier avait abusé de la confiance du second.

    Peu de temps avant, le chef des lieux a reçu une somme d’argent d’un frère résident hors du pays. Ce parent de AO a exprimé son besoin de lui trouver une parcelle à usage d’habitation à Bamako. Pour les besoins de la cause, l’expatrié a envoyé à son frère plus de 6 millions de Fcfa. Lorsqu’il a reçu l’argent, sans se douter de rien AO est allé déposer ladite somme dans sa chambre, le temps de réunir les conditions, pour ensuite la verser dans son compte bancaire, en attendant de trouver une parcelle pour son frère.

    Pas la moindre trace d’argent

    Plus tard, le patron de Seydou a décidé d’aller verser 5 millions dans son compte. Bizarrement, il s’est rendu compte qu’il y avait un montant qui manquait. Ainsi, il a été obligé de verser moins de 5 millions comme prévu. Il s’était rendu compte que quelqu’un est passé après lui pour soutirer une partie de l’argent que son frère lui avait envoyé. Dans l’immédiat, il a joué à la prudence en évitant de soupçonner directement son boy de maison.

    Mais à son retour à la maison, il a trouvé le garçon absent. Entre temps, il s’est mis à fouiller les coins et recoins de la chambre dans l’espoir de retrouver la somme disparue, mais en vain. Durant des heures, il ne verra pas la moindre trace d’argent.

    Il s’est trouvé que son employé de maison s’était refugié chez un de ses oncles dans un autre quartier de la capitale. Ayant soupçonné le comportement peu ordinaire de son neveu, ce dernier a été obligé de le reconduire nuitamment de force chez son patron. Après des échanges sur la disparition d’argent, ils ont finalement compris que l’auteur n’était autre que le garçon de maison. Ils l’ont coincé durant des heures et il a été obligé d’avouer son forfait. Il a dénoncé son complice David, un agent de sécurité à qui, il a confirmé avoir remis la somme volée.

    C’est ainsi que les policiers du commissariat de police de N’tabacoro ont été saisis du dossier. Au cours des investigations menées par le commandant Mamadi Modi Niakaté, il a été formellement établi que les deux suspects se connaissaient déjà depuis leur village. Mieux, ils collaboraient dans des affaires louches depuis un bon moment. Ce qui obligea Seydou de faire main basse sur l’argent de son patron. Les preuves étaient suffisantes pour renvoyer les dossiers des deux malfrats au parquet du Tribunal de grande instance de la Commune VI du district de Bamako pour qu’ils répondent de leurs actes.

    Tiedié DOUMBIA

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here