Mali : vers la mise en place d’un système intégré de gestion des ressources

4

Pour une gestion plus efficiente des effectifs de la fonction publique de l’État et des Collectivités territoriales, le Président de la transition a procédé au lancement du projet de système intégré de gestion des agents des fonctions publiques de l’Etat et des Collectivités territoriales (SIGRH). C’était le mardi 24 mai au Palais de Koulouba.

-maliweb.net- Le projet de système intégré de gestion des ressources humaines entend apporter des réponses appropriées aux préoccupations majeures relatives à la gestion des ressources humaines. Sa mise en œuvre, selon le ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les Institutions, permettra de rendre opérationnelle la reconfiguration du système d’information et de gestion des ressources humaines de l’Etat et des Collectivités territoriales prévue dans le cadre du Programme de Développement Institutionnel (PDI 2e génération).

Ibrahim Ikassa Maïga a indiqué que du projet de système intégré de gestion des agents des fonctions publiques de l’Etat et des Collectivités territoriales (SIGRH) est l’une des recommandations fortes des Assises Nationales de la Refondation (ANR) quoique déjà prévu dans le Plan d’Action du Gouvernement.

Le processus, a-t-il dit, prévoit des opérations de contrôle physique, de recensement et d’enrôlement biométrique des agents concernés. Ceux-ci (recensement et d’enrôlement biométrique des agents) se dérouleront en mars et avril 2023 et le projet prendra fin en juillet de la même année. Au terme des activités prévues, l’Etat disposera d’une base de données plus fiable sur les effets des agents de l’Etat et des Collectivités territoriales.

Son originalité, selon le ministre Maïga, réside en ce qu’il est conçu par l’Administration et mise en œuvre par l’Administration au bénéfice des intérêts supérieurs du Peuple malien. Son lancement ouvre une nouvelle ère pour une gestion efficiente et des ressources humaines des fonctions publiques de l’Etat et des Collectivités territoriales, s’est réjoui le ministre de la Refondation de l’Etat.

Pour le Président de la transition, il apparaît de plus en plus que la gestion des ressources humaines au niveau de la fonction publique de l’État et des Collectivités territoriales est entravée par des difficultés qui exigent des solutions plus adéquates si nous voulons donner un sens à notre projet de refondation. Le Colonel Assimi Goïta a indiqué que la maîtrise des effectifs, au niveau de la Fonction publique de l’État et des Collectivités territoriales, et de la masse salariale demeurent un véritable défi au Mali. « D’où la nécessité de ce projet de Système Intégré de Gestion des Ressources Humaines des Fonctions Publiques de l’État et des Collectivités Territoriales », a expliqué le Chef de l’Etat.

Pour terminer, le Colonel Goïta a affirmé que ce projet, incluant les données du RAVEC, dont la mise en œuvre s’étalera sur plusieurs mois, permettra de rendre les administrations publiques plus performantes.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net   

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. SANS CE SYSTEME INTEGRE LE VOL NE FINIRA PAS! UNE TRES BONNE IDÉE!

    LES FONCTIONAIRES BIOMETRISÉS! LES RESSOURCES INTEGRALEMENT CONTROLÉS! LA BONNE GESTION NE DEMANDE QUE ÇA POUR COMMENCER!

    😊IL FAUT AUSSI TENDRE LA CORDE À NEUD SUR L ARBRE POUR CHAQUE VOLEUR DE LA NATION!😊

    • 😂EH OUI AL’ I. NOUS N AVONS PLUS D ARGENT POUR LES VOLEURS! PLUS DE SOUS POUR LES PAYS “RICHES” QUI VOLENT LES. “PAUVRES”, ALORS QUI EST VRAIMENT PAUVRE?!! LE SOIT DISANT ” RICHE ” NATURELLEMENT!😂

      • c’est faux. l’esclavage. n’est pas un choix collectif ou individuel. depuis des lustres les peuls, tuaregs, arabes ont soumis les peuples noirs du soudan( mali actuel) en esclavage sans leur consentiment. sauf les dogons ont pu combattre l’esclavage grace a leur position geographique strategique: les falaises du centre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here