Commune V du district de Bamako : 60 jeunes formés à Daoudabougou

0

Dans le cadre de la formation et la sensibilisation des jeunes de Daoudabougou (commune V du district de Bamako), le  Forum de la jeunesse pour changement (FORJEC) a organisé samedi dernier, à la Mairie de Daoudabougou,  un atelier de formation sur le changement de comportement.

La formation a été présidée par Dr Seydou Diabaté l’ancien DER du département Socio-Anthropologie, Dr Coulibaly le formateur du volontariat et la citoyenneté, Sidiki Magassouba  secrétaire général de la mairie de Daoudabougou, Modi Souaré le secrétaire général du FORJEC, qui est  l’une des associations de Daoudabougou et initiateur de cette formation et plusieurs jeunes.

 La rencontre formation qui a regroupé plusieurs associations et groupements des jeunes de Daoudabougou vise à les former sur leur principe du volontariat, de la citoyenneté, du rôle de la mairie et de celui du  maire, sa responsabilité et  attribution dans une commune.

Il y’aura aussi, une campagne de sensibilisation qui se tiendra 23 au 30 Mars dans la commune de Daoudabougou, en vue de permettre à la  population de s’imprégner sur les qualités d’un bon citoyen.

Dans son allocution,  Dr Coulibaly formateur du département Socio-Anthropologie  a expliqué que le volontariat comme étant un statut sous lequel des personnes réalisent un travail à vocation d’intérêt général humanitaire, social, sportif, culturel sans attendre de contrepartie particulière.

« La loi numéro 2011-051du 28 juillet 2011 l’institution du volontariat national est “un statut juridique sous la quelle toute personne physique ou volontaire sans distinction du sexe ou religion est bonne », a-t-il, ajouté.

Il dira ensuite que  la  citoyenneté est  considérée comme un droit politique et le devoir comme l’intérêt de l’humanité au dessus du nationalisme.

« Un  bon citoyen doit agir et jouir volontairement de ses droits civiques et assumer ses devoirs  sans la contrepartie particulière à son module », a conclu Dr Coulibaly.

Mr Sidiki Magassouba  secrétaire général de la mairie de la commune V,  a pour sa part rappelé que le maire de cette commune a été élu par la majorité de la population. C’est pourquoi, indique-t-il, « responsabilité de représenter  sa commune dans la vie civile, le développement, l’assainissement, la  sécurité,  et la stabilité et de se défendre pour le droit sa commune selon la loi.

Enfin, le secrétaire général de la commune V a invité la population de sa commune à payer massivement les taxes et impôts parce que selon lui, aucun développement n’est possible sans le payement des droits recommandés pour la population.

Hinda Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here