Demandes accrues de congés de formation : Mme Diarra Raky Talla décidée à mettre fin au désordre

7

Depuis un certain temps, le Ministère en charge du Travail et de la Fonction Publique se trouve envahi par des demandes de congés de formation. Tous les fonctionnaires souhaitent désormais avoir de gros diplômes pour bénéficier des avantages qui s’y attachent (postes et avantages pécuniaires). Une situation à la quelle, la ministre Mme Diarra Racki Talla a décidé de s’intéresser de plus près.

Selon nos sources, le ministre du Travail et de la Fonction Publique, chargée des Relations avec les Institutions, Mme Diarra Raky Talla est décidée à mettre fin à cette situation ou du moins, rendre les conditions plus dures à remplir pour les fonctionnaires. Cela dans le but de diminuer l’effectif des demandeurs de congés de formation. Une situation qui cause souvent des problèmes de personnels et de compétences dans certains services étatiques puisqu’il arrive des fois que plusieurs agents d’un même service se retrouvent en même temps en congés de formation.

C’est pourquoi, elle a décidé depuis quelques mois de répondre personnellement aux multiples demandes de congés de formation avec souvent des réponses défavorables.

Raison pour laquelle, beaucoup de demandeurs de congés de formation rêvaient son départ du gouvernement pour voir leurs situations débloquées. Malheureusement, ils devront encore attendre car, elle a été reconduite à son poste dans le nouveau gouvernement.

« J’ai voulu faire ma demande de congé de formation moi aussi. Mais j’ai été découragée par la position du ministre du Travail et de la Fonction Publique sur la question. Finalement, je crois qu’elle a raison. Tout le monde ne peut pas aller en formation au risque de voir l’administration paralysée», témoigne  F.B.D, fonctionnaire dans un cabinet ministériel.

En tout cas, la ministre Diarra Racki Talla est décidée à mettre fin au désordre en matière de demande de congé de formation. Une mesure qui n’est pas très populaire chez les fonctionnaires mais que de nombreuses personnes (citoyens lambda) ont jugée salutaire et nécessaire pour la bonne marche des services de l’Etat.

Modibo Dolo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Je pense que les gens partent en fonction des textes en vigueur. Il ne faut pas pénaliser les fils de pauvres. Nous sommes des maliens. Un congédié formation ne va pas l’encontre des textes. Le pays la est trop faux . Les pauvres ont toujours souffert.On veut nous barrer la route la bas aussi. Pouvez me dire combien d’enfants de riche sont catégories. Dans un même un Mali on recrute des gens qui n’ont même pas de diplôme et on les intègre partout dans l’administration y compris dans l’armée. Lequel des deux est désordre ?c’est à Vous de juger

  2. Tout le monde sait pourquoi est tu est toujours maintenue au gouvernement hahaha. Madame tu à fais quelle formation? Hé le faut Mali voila un importe quoi devenue ministre et elle ne veut que les autres avances par ce qu’elle même ne connait rien désolé.
    Gnéléni il faut continuer à satisfaire les plaisirs des bats ventre pour empêcher les autres de jouillir dieu ne te donnera jamais un enfant demain.

  3. La Directrice adjointe de la Fonction Publique était Secrétaire de Direction, si elle est à ce poste c’est bien parce qu’elle a pu s’inscrire. On ne doit pas empêcher un fonctionnaire à aller se former. Au fûr et à mesure que l’on dure dans la fonction, on acquis de l’expérience, il est mieux que cette expérience permette d’avancer et d’atteindre une catégorie supérieure.

  4. La Directrice adjointe de la Fonction Publique était Secrétaire de Direction, si elle est à ce poste c’est bien parce qu’elle a pu s’inscrire. On ne doit passer empêcher un fonctionnaire à aller se former. Au fûr et à mesure que l’on dure dans la fonction, on acquis de l’expérience, il est mieux que cette expérience permette d’avancer et d’atteindre une catégorie supérieure.

  5. Nous sommes dans un pays de médiocrité,sinon pourquoi bloquer les demandes de formation?Laisser les fonctionnaires aller en formation et ouvrir une vraie compétition pour occuper les postes de responsabilité.Je suis certain que beaucoup de cadres cooptés dans leur dortoir n'oseraient postuler si il y a compétition.Du poste de Chef de Section jusqu'au Directeur ,une comptétion devrait departager les candidats,mais malheuresement,ce sont d'autres considerations qui priment.

  6. Mais, Monsieur DOLO qu’est ce qu’un citoyen lambda en sait d’un congé de formation ? La mesure est néanmoins salutaire d’une part mais le droit au perfectionnement est reconnu et garantie par la loi. Faites un petit tour dans le statut général des fonctionnaires, vous le verez.
    Dieu fera le combat de ceux qui n’ont la force de taper aux grandes portes pour qu’elles s’ouvrent, malgré cette mesure de restriction d’autres maliens arrivent à avoir facilement ce qui est comme un mystère à d’autres maliens.
    On est né pas cadre mais on le devient.
    Malheureusement, ceux qui ont facilement ces privilèges à la portée ne nous battent pas sur le terrain malgré ….. Ils n’apportent aucune innovation parce que tout simplement on veut que ceux-ci accedent aux memes avantages pécuniaires tant refusés à d’autres. Un jour, une volonté divine nous ouvrira cette porte grandement fermée, ok ? Merci

  7. Les demandes doivent répondre à un besoin réel du service employeur et non au désir de l'employé(e) comme c'est très souvent le cas. La Ministre est dans son droit. Bon vent!

Comments are closed.