Promotion de la bonne gouvernance : le Mali relance son processus du MAEP

1

Le Mécanisme d’évaluation par les pairs (Maep) fête ses 18 années de création cette année. Le mécanisme souffre au Mali depuis la chute du régime Amadou Toumani Touré en mars 2012 par un putsch militaire. Pour le relancer, l’Ecole de maintien de la paix a abrité, ce jeudi 15 juillet, un atelier de validation du Programme national de mise en œuvre du MAEP au Mali.

 En novembre 2011, le premier rapport de Suivi-évaluation du Plan d’Action national du Mali a été envoyé au secrétariat continental du MAEP. L’examen du document, initialement programmé le 28 janvier 2012 à Addis-Abeba, sera reporté à deux reprises avant d’être finalement annulé. « Vu le contexte actuel, nous avons jugé nécessaire d’élaborer un plan d’action transitoire dont l’objectif est la revitalisation du processus MAEP au Mali », a indiqué dans son mot de bienvenue à l’atelier, Illalkamar Ag OUMAR, président de la Commission nationale de gouvernance du Mécanisme d’évaluation par les pairs.

Au nom du ministre des Maliens Etablis à l’Extérieur et de l’Intégration africaine, point focal du MAEP, son secrétaire général, Dr Néma Guindo Tangara, a salué la tenue de cet atelier dont l’objectif, a-t-elle rappelé, est « d’examiner et de valider le projet de Programme national de mise en œuvre du MAEP 2022-2024 ». « Ce programme est pertinent dans le contexte actuel », a expliqué Mme le secrétaire général. Car, ajoute-t-elle, il cible les thématiques comme la bonne gouvernance, paix et sécurité et la gouvernance électorale.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ce processus est un grand cinéma qui fait rire les hommes avertis de ce pays, c’est moment où le Mali était en tête de ce processus que le pays était très mal gouverné par ATT et ses hommes et femmes dans le fameux consensus. Comment peut-on perpétuer de telle bêtise et personne ne parle? On dirait des complicités dans le laxisme des politiciens de ce pays. Il faut rapidement bannir des bêtises de ce genre et dire les choses telles qu’elles sont et corriger correctement les insuffisances de notre système de gouvernance très bancal et incorrect. C’est le seul gage de la réussite de notre système de gestion de la cité, cessons de jouer le cinéma et le pays ira comme sur les roulettes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here