Accrochages meurtriers entre groupes terroristes et mouvements d’autodéfense à farabougou non loin de Chouala (Niono): Une dizaine de chasseurs tués et des disparus

7

Une dizaine de morts, de nombreux blessés. Tel est le bilan d’un accrochage meurtrier survenu, vendredi dernier, dans le secteur de Farabougou, qui est depuis quelques jours coupé du reste du pays.

Les faits se sont déroulés, le 9 octobre dernier, lorsque des chasseurs donzos ont été accrochés par des groupes terroristes. Au cours de la fusillade, les terroristes décrits comme proches du GSIM, en motos et à bord de deux pickup équipés et en surnombre, ont vite pris le dessus sur les chasseurs donzos. Lesquels ont perdu au moins une dizaine des leurs. De nombreux blessés ont été évacués vers des centres de santé les plus proches.

En plus des victimes, les groupes terroristes, qui n’étaient pas à leur premier forfait dans le secteur de Farabougou, sont repartis avec une dizaine de civils. L’on se rappelle que le mardi dernier, une vingtaine de civils pour la plupart des forains avaient été enlevés par des groupes terroristes alors qu’ils se rendaient à la foire de Dogofry non loin de Diabaly. Cet enlèvement avait donné lieu, le même jour, à deux accrochages entre les chasseurs donzos et les assaillants. Et ce n’est que vers le soir que les assaillants décident de relâcher au moins 9 personnes dont des femmes, des enfants et des personnes âgées.

C’est le lieu de signaler que depuis mardi, la localité de Farabougou située à une vingtaine de kilomètres de Sokolo est en état de siège. Les groupes terroristes, qui avaient pris position dans la zone, empêchent les habitants de vaquer à leurs activités. Sans une intervention des forces de défense et de sécurité, la situation pourrait s’empirer d’autant plus que les assaillants semblent bénéficier de nouveaux renforts venus de diverses localités.

Abdoulaye DIARRA

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Frères Maliennes, la violence ne se calmera pas au sein de la violence, alors que les armées étrangères au Mali ne verront jamais la paix, chaque jour passe une dure journée pour les Maliennes, le peuple est violent, parfois on préfère la mort que vivre la forme que les armées maliennes n’abandonnent jamais leurs positions pendant cette guerre semée les pays européens au Mali

  2. Pauvre population!
    Abonnée par tous et obligée de se défendre face à des fanatiques aguerris au combat et surarmés de surcroit.

  3. Comment dans une zone sahélienne ,presque désertique avec une végétation très maigre ,des groupes armées y puisent en faire un sanctuaire ,s y cachent ,s entraînent, se ravitaillent , planifie des opérations ,circule sans entrave ,sans être inquiéter ,vrai c est étonnant Cette zone semble
    être maintenant la plus dangereuse du pays

    • 😎Parce qu ils sont de la region! Allez demander aux peulhs de la region! Moi he pense qu il faut mettre la pression sur toute la communautee peulhe au Mali pour qu elle se positionne comme certains freres et soeurs Touaregs l ont fait!😎

      🗿🚨D AUTRE PART JE SUIS CONVAINCU QUE ” IL EST GRAND TEMPS QUE LA PEUR CHANGE DE CAMP, IL FAUT ATTAQUER AU LIEU DE SE DEFENDRE”.🚨🗿

      🗿LA MAURITANIE DOIT OU STOPPER LES DJIHADISTES SUR SON TERRITOIRE OU BIEN LES MALIENS DOIVENT ORGANISER DES INCURSIONS EN MAURITANIE ET SURTOUT RATTACHER LES REGIONS MANDINGUES ET WOLOFS AU SUD DE SE PAYS! LES POPULATIONS NOIRES AU SUD NE DOIVENT PAS RESTER SOUS LA DOMINATION DE CES RACES SATANIQUES QUI SE DISENT MUSULMANES!🗿

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here