Aggravation de la crise sécuritaire au Mali : IBK entre le marteau français et l’enclume du peuple

23

IBK est aujourd’hui pris entre au moins deux feux : Paris, qui lui garantit une certaine stabilité de son pouvoir, malgré son manque de sincérité dans la gestion de la crise et ses compatriotes mécontents de la duplicité des Français ou des Occidentaux en général.

Maliweb.net- Plus un jour ou plus aucune semaine ne passe désormais sans que le président IBK ne reçoive une correspondance, une lettre ouverte  ou encore une déclaration lui demandant de changer de stratégie de partenariat ou de revoir sa copie de partenaires dans le processus de sortie de la crise sécuritaire dans le pays. Si la semaine passée, des appels répétitifs à nouer une convention d’assistance avec la Russie ou la Chine a défrayé la chronique, hier le cap a été mis sur la dénonciation du partenaire français du Mali dans la gestion de cette crise.Comment IBK peut-il désavouer Paris dans son double-jeu et sa connivence vraisemblable

Tant par son « jeune-frère », l’artiste mondialement connu, Salif Kéita, que par une écrasante majorité de son peuple, le président IBK est critiqué et de toutes parts pour sa gestion de la crise qui secoue son pays. On le juge trop laxiste et complaisant à l’égard de la France, « qui nous tue », complice des terroristes. Le chef de l’Etat, visiblement embarrassé par ces régulières sorties de ses compatriotes, tente toujours de défendre Paris, «qui nous appuie ». Sans convaincre l’opinion publique malienne sur la présence des forces étrangères dans le pays de Soundiata Kéita. Quel intérêt de cette présence lourde de conséquences si les attaques terroristes ne cessent de se multiplier, endeuillant à longueur de semaines les forces de défense du Mali ? Pourquoi, malgré cette forte présence française de près de 4000 hommes (force Barkhane) et de la MINUSMA ne freine aucunement le péril terroriste ? Et comment IBK peut-il se permettre de réaffirmer publiquement lors du Maouloud II, le samedi dernier, son soutien à ces forces étrangères qui visiblement peuvent mieux faire leur job ? Au même moment, le Guide et président des musulmans du Mali, Ousmane Chérif Madani Haïdara, ne cache pas son insatisfaction par rapport à l’efficacité de ces forces internationales.

Le Haut Conseil islamique du Mali (HCIM) plaide pour plus de virilité de ces forces dans la lutte anti-terroriste et met la main à la poche pour soutenir l’Armée nationale. Comme pour dire que IBK peine à faire voir le bout du tunnel dans cette crise sécuritaire s’exacerbant.

Par ces prises de positions ajoutées aux récentes manifestations à Bamako, à la sortie par vidéo sur les réseaux sociaux de Salif Kéita, le peuple malien intensifie la pression sur son président. « Grand-frère IBK, si tu n’arrives pas à dire la vérité à la France qui nous tue, quitte le pouvoir », a martelé la star mondiale de la musique malienne.

IBK a choisi d’ignorer cette interpellation frontale car incapable de dénoncer le baiser de Judas de la France des François Hollande et d’Emmanuel Macron. Le locataire du palais de Koulouba est conscient qu’avec l’impopularité dans laquelle il sombre chaque jour que Dieu fait sur les bords du Djoliba, en cas develléités subversives contre lui, c’est Paris qui lui tendra une bouée de sauvetage. Comme la France l’a fait à Idriss Deby, un autre grandallié, IBK tient à préserver la main salvatrice et de soutien de l’Elysée à son pouvoir. Cette main qui est visible et constitue une vérité épée de Damoclès sur sa tête ! Malgré les récriminations qu’il ne manque pas d’avoir vis-à-vis de l’ancienne métropole. Comme pour dire que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire surtout en face de ses amis potentiellement protecteurs et sauveurs. Ce qui n’empêche pas pour le moment l’intensification de la pression intérieure sur son pouvoir. Ce qui fait que du coup, le président IBK est inconfortablement installé entre le marteau français et l’enclume de son peuple.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

23 COMMENTAIRES

  1. Perso si j’étais macron, vu vos commentaires je vous laisserai vous démerder avec vos djihadistes et après vd viendrez pleurer, que personne vous aide, que vous n’avez plus le droit de chanter

  2. Il faut un coup d’etat au Mali. IBK et son clan doivent etre juger pour avoir bouffer 1200+ Milliards de FCFA pour leur propre bien et besoin politique. Le general Diawara des renseignment doit etre limoger et juger pour detournement.

  3. RINZ 20 Nov 2019 at 18:21

    ‘’ … Que ce passe t-il à Kidal ?
    Pourquoi pense t-on que la France protège des djihadistes qui seraient planqués à Kidal ?
    N’est-ce pas à l’armée malienne d’aller voir ce qui s’y passe ?
    Quand le PM Moussa MARA est monté à Kidal je crois me souvenir que les français ont prévenu que c’était risqué… ‘’ … /// …

    :
    Là, j’suis étonné, RINZ… !

    Je te voyais pas sortir un cynisme pareil… !

    C’est du style NfP… !

    Au moment de cette fameuse visite de Moussa MARA… Dès qu’il a été annoncé sur les Ondes Radio que les FAMa allaient à KIDAL et que des combats seraient imminents entre eux et les rebelles… Quelques temps après…, dans la foulée, on a aussi entendu qu’une trentaine de militaires de l’Armée Française faisait route pour Kidal…
    Une coïncidence… ?
    Qu’est ce que ces Eléments de l’Armée Française allaient faire là-bas, juste à ce moment là, sur le pas des FAMa… ?
    Par la suite on a appris que les communications entre les Soldats de l’Armée Malienne, auraient été brouillées pendant les combats. Les éléments des FAMa n’auraient pas pu communiquer entre eux… ? Comment tu explique ça… ?
    Les Autorités Françaises ne faisaient pas confiance aux FAMa. Les Français craignaient que les FAMa ne commettent des exactions contre les Communautés Touaregs sans discernement, si jamais les FAMa prenaient le dessus sur les rebelles à Kidal.
    Rinz ne fais pas semblant de pas comprendre la situation.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  4. Sangare 20 Nov 2019 at 15:56

    Bamake
    ” … Quand on dit IBK doit partir, ce n’est pas nécessairement qu’il doit quitter la présidence, mais aussi et surtout qu’il partage le pouvoir, si possible qu’il se contente de signer les décrets.
    IL EST LÀ SANS ÊTRE LÀ.
    On veut, en fait, créer une union autour du Mali… ” … ///…

    :
    Je ne sais pas s’il était prévu qu’il se contente de signer les décrets…

    Mais je croyais que les concertations entre Majorité présidentielle et Opposition, qui ont abouti à la nomination de Boubou CISSE et l’entrée au Gouvernement de membres de l’Opposition…, c’était pour une Union autour du Mali… ?

    Une chose est sure, si IBK accepte qu’il n’est plus légitime à créer une union tant nécessaire autour du Mali… C’est toute la Classe politique, ( toi sangare compris ) qui réclameraient aussitôt sa démission.

    Même si tu ne le dis pas ouvertement, tu aurais préféré pour une Union autour du Mali…, que IBK eusse choisi plutôt Soumaïla CISSE comme Premier Ministre.
    Est-ce que Soumaïla CISSE l’aurait accepté… ? J’en doute… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  5. LE NEGRE LARBINISÉ N' EST PAS UNE CRÉATURE DE DIEU-TOUT-PUISSANT-DANIBAH, MAIS UN SOUS-PRODUIT, VOIRE UNE ORDURE PROVENANT DE L' INGÉNIERIE SOCIALE ABRAHAMIQUE.

    UN PATRIOTE NE SAURAIT ETRE ENTRE LE MARTEAU-FRANCAIS ET L’ ENCLUME DE SON PEUPLE, AXIOMATIQUEMENT EXPRIMÉ.

    UN TRAITRE, UN SIMULACRE DE PATRIOTE, SI !!

    QUE VA FAIRE IBK AVEC CES DIZAINES DE MILLIERS D’ AMES OTÉES PAR L’ AMITIÉ-BARBARIE-AFFECTION QUI LE LIE Á LA FRANCE???

    • SI LA FRANCE L AVALE, ALORS C EST LE MALI QUI PERDRA, A CAUSE DU CHAO QUE CELA PRODUIRA….

      BAMANKE! LE MALI EST MINE DE LARBINS FRANCO ARABISES!

  6. L’HISTOIRE SEMBLE finir par nous donner raison. Je l’avais sincèrement dit ici que la politique française (de double-jeu) sur la crise malienne est mal partie …. les risques étaient énormes car les conséquences de certaines erreurs géostratégiques sont presque irréparables… il y a eu trop d’excès de confiance:
    -1ere erreur: croire qu’on peut faire ce que l’on veut pour ses intérêts nationaux au Mali parce que l’état failli du Mali ne valait plus absolument rien… hélas! l’ ANGLE MORT: le peuple malien qui est résilient vaut tout car il détient tout le pouvoir sur le destin du Mali (ex., les jeunes de Gao interdits de jouer au foot mains nues avaient dit yeux dans le yeux aux djihadistes d’aller aux diables!). Ce peuple qui avait applaudit la France et aujourd’hui suspicieux d’elle et se radicalise de plus plus contre elle.
    -2eme erreur: croire aux mensonges du MNLA et laisser ce dernier s’installer a Kidal au détriment du retour de l’autorité de l’état malien comme prévu dans la mission de la Minusma.. hélas! l’ ANGLES MORTS: le MNLA servait de couverture a des terroristes et sera éventuellement une source de sabotage a la paix et la stabilité; le peuple malien est très marqué par ce qu’il considère comme une flagrante trahison d’un partenaire (Serval) qui jusqu’ici travaillait avec les FAMa leur campagne de libération totale du territoire national; le terroristes gagne un second souffle sous la couverture du MNLA qui est sous la couverture de la France sous prétexte de servir “d’éclaireurs” et de “connaisseurs du terrain”…. un signal politico-securitaire dangereux: car c’est essentiellement dire a tous les terroristes internationaux ..”il n y a pas d’État ni autorité légitime ici”

    Dommage qu’aujourd’hui tout risque de basculer parce que le peuple malien est très frustré sous le poids des tueries et des mini-genocides en présence de presque 20 000 hommes de forces etrangeres ; le peuple se radicalise et la relation franco-malienne risque fort d’y faire le frais. Et si ça tourne mal avec la France au Mali ça fera sans aucun doute un effet domino en Afrique. Et il faut craindre que c’est trop tard pour ramener la confiance…

    SOLUTION

    -Revoir la copie du soutien international …. on a plutôt besoin d’un soutien vertical au lieu de celui horizontal actuel (plusieurs entités militaires qui ne coordonnent rien entre eux) …aider les FAMa a faire face aux narco-terroristes ….
    – Absolument démanteler Kidal dans son statut mensonger de saboteur de paix
    – Parvenir a appliquer l’ accord de paix signé en Alger (même s’ il faut accepter des modifications et compromis)

    Je pense que le peuple ne veut plus rien voir ni entendre que des résultats palpables sur le terrain et non de mauvaises nouvelles quotidiennes. Et cela de deux cotes: les FAMa et les forces étrangères. Sinon les sentiments anti-force etrangeres et antifrançais ne feront qu’exploser dans les années a venir …et c’est très dangereux…. pour tous!

  7. Non seulement les “journalistes ne font pas leur JOB mais ils ne sont pas mieux informés que l’homme de la Rue..
    Que ce passe t-il à Kidal ?
    Pourquoi pense t-on que la France protège des djihadistes qui seraient planqués à Kidal ?
    N’est-ce pas à l’armée malienne d’aller voir ce qui s’y passe ?
    Quand le PM Moussa MARA est monté à Kidal je crois me souvenir que les français ont prévenu que c’était risqué..

    On ne parle jamais du cantonnement ….Pourquoi ?..A combien se monte la population de Kidal ? Et sur cette population qui est contre le pouvoir central ?.
    Informez nous !!!!
    Je n’imagine pas une seconde des Français empêchant des troupes maliennes qui voudraient rentrer dans Kidal ..Renseignez nous sur le nombre de soldats français dans Kidal ?
    Ce n’est pas aux français d’aller déloger dans cette ville des terroristes de nationalité malienne !!!
    Ce n’est aux français de régler le conflit entre les Peuls et les Dogons

  8. Bamake
    Quand on dit IBK doit partir, ce n’est pas nécessairement qu’il doit quitter la présidence, mais aussi et surtout qu’il partage le pouvoir, si possible qu’il se contente de signer les décrets.
    IL EST LÀ SANS ÊTRE LÀ.
    On veut, en fait, créer une union autour du Mali.
    Cela ne peut se réaliser que si IBK accepte qu’il n’est plus légitime à créer cette union tant nécessaire.
    IBK est l’obstacle à cette nécessaire union, en ce sens qu’il se sait menacer pour la gestion douteuse des deniers publics pendant son quinquennat, surtout ses enfants.
    Ensuite, il a certainement des engagements à respecter envers les groupes armés non validés par la représentation nationale.
    Qu’Ibk laisse le pouvoir à un premier ministre consensuellement désigné,c’est certainement lui demander trop.
    Alors que c’est la seule solution pour créer l’union tant recherchée.
    Conscient qu’Ibk n’acceptera jamais cette solution ;qu’il est prêt, pour les mêmes raisons de détournement des deniers publics, à rempiler en 2023 ou à passer le témoin à sa progéniture, que certains préfèrent qu’il soit dégagé.
    La balle est dans le camp d’IBK.
    Soit il accepte de partager le pouvoir pour finir son mandat.
    Soit il affronte la grogne en espérant pouvoir la juguler par ses manipulations habituelles avec le risque de perdre le pouvoir.
    Il ne faut pas être étonné qu’il choisisse la deuxième possibilité.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • SOUNDJATA KEITA, N AVAIT PAS SES JAMBES POUR MONTER SEUL A CHEVAL! LE PEUPLE SOLIDAIRE A ETE SES MILLIONS DE JAMBES TOUTE SA VIE! LES MALIENS SOLIDAIRES AURONT UN PRESIDENT FORT!

      SANGARE! CHER SANGARE! NE SOIT PAS DEMAGOGUE!

      IL EST LA IL N EST PAS LA! NON!!!

      NOUS NE VOULONS PAS DE MANGECRATIE IRRESPONSABLE DES TEMPS DE ATT..SI QUELQU UN VIENT, IL DOIT REPONDRE!!!DEVANT LE PEUPLE!!!!

      IBK SERAIT UN IDIOT POUR ETRE LA SIGNER CE QUE NOS HYPOCRITES VOLEURS CRIMINELS CORROMPUS ELITES MALIENNES DECIDENT, ET IL DOIT EN ETRE RESPONSABLE?

      TU DELIRES OU QUOI POULO MON FRERE! !? TU BLAGUES ICI J EN SUIS SUR!

      IBK DOIT ETRE SUR DU SUPPORT DE LA SOCIETE CIVILE ET DE LA CLASSE POLITIQUE QUI PAR PATRIOTISME DOIVENT S IMPLIQUER PLUS ET ETRE RESPONSABLES AU LIEU DE S ASSOCIER AUX ENEMIS POUR FAIRE DES COMBINES A FAIRE ECHOUER LE PRESIDENT ET TOUT LE PEUPLE!…

      LE MALI N A PAS UN PROBLEME D HOMME POLITIQUE, MAIS UN PROBLEME DE SOCIETE ET DE CULTURE SOCIETALE, DE SOLIDARITE VRAIE, DE VISION NATIONALE!

  9. Je comprends ceux qui lui demandent de partir…
    Mais ils doivent savoir qu’il lui reste trois ans à faire pour la fin de son mandat.
    Dans la situation actuelle du Mali, trois ans, c’est peu et c’est beaucoup…, selon qu’on soit dans la Majorité présidentielle ou que l’on soit dans l’Opposition…
    Et une nouvelle transition n’est pas possible…
    De toute façon, Il faut patienter et attendre les prochaines échéances électorales. Avant IBK le pays était en crises à répétitions. Après IBK, la crise persistera, surtout en cas de coup de Force… !

    Quelque soit celle ou celui qu’on mettra à la place de IBK…
    Qu’il soit de Droite ou de Gauche…
    Qu’il soit originaire du Nord du pays, du Centre ou du Sud…

    Qu’il soit Khassonké, Peulh, Bambara, Soninké, Touareg, Sonkgoye, Maniga, Minianka ou Dogon…

    Qu’il s’appelle DEMBELE, KANOUTE, KONATE, MAÏGA, SISSOKO ou SIDIBE… Rien ne changera tant que nous n’aurons pas changé de mentalité.

    Et tant que nous ne serons pas maîtres chez nous, maîtres de nos ressources naturelles, de nos biens et de nous même… !
    Des Gens viennent faire chez nous ce que nous, nous ne pouvons aller faire chez eux… !

    Le problème de rébellion que nous vivons, est dû à la situation géographique de notre pays et à l’hégémonisme de nos voisins du Nord qui croient que tout leur est dû et que, de ce fait, ils n’ont à avoir aucune considération pour nous les Peuples noirs d’Afrique… !
    C’est aussi de notre faute. Car, nous ne sommes pas suffisamment solidaires les Uns des Autres pour ériger une Société plus égalitaire et pour faire face à la domination des autres sur nous.
    Des gens viennent d’ailleurs, s’approprier nos terres et nos ressources naturelles quant ils ne s’approprient pas…, même de nos Personnes humaines (… l’esclavage et la déportation… ! ), sans que nous puissions les en empêcher. Nous pouvons retrouver la paix, en changeant d’abord de mentalité… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  10. Je comprends ceux qui lui demandent de partir…
    Mais ils doivent savoir qu’il lui reste trois ans à faire pour la fin de son mandat.
    Dans la situation actuelle du Mali, trois ans, c’est peu et c’est beaucoup…, selon qu’on soit dans la Majorité présidentielle ou que l’on soit dans l’Opposition…
    Et une nouvelle transition n’est pas possible…
    De toute façon, Il faut patienter et attendre les prochaines échéances électorales. Avant IBK le pays était en crises à répétitions. Après IBK, la crise persistera, surtout en cas de coup de Force… !

    Quelque soit celle ou celui qu’on mettra à la place de IBK…
    Qu’il soit de Droite ou de Gauche…
    Qu’il soit originaire du Nord du pays, du Centre ou du Sud…

    Qu’il soit Khassonké, Peulh, Bambara, Soninké, Touareg, Sonkgoye, Maniga, Minianka ou Dogon…

    Qu’il s’appelle DEMBELE, KANOUTE, KONATE, MAÏGA, SISSOKO ou SIDIBE… Rien ne changera tant que nous n’aurons pas changé de mentalité.

    Et tant que nous ne serons pas maîtres chez nous, maîtres de nos ressources naturelles, de nos biens et de nous même… !
    Des Gens viennent faire chez nous ce que nous, nous ne pouvons aller faire chez eux… !

    Le problème de rébellion nous vivons, est dû à la situation géographique de notre pays et à l’hégémonisme de nos voisins du Nord qui croient que tout leur est dû et que, de ce fait, ils n’ont à avoir aucune considération pour nous les Peuples noirs d’Afrique… !
    C’est aussi de notre faute. Car, nous ne sommes pas suffisamment solidaires les Uns des Autres pour ériger une Société plus égalitaire et pour faire face à la domination des autres sur nous.
    Des gens viennent d’ailleurs, s’approprier nos terres et nos ressources naturelles quant ils ne s’approprient pas…, même de nos Personnes humaines (… l’esclavage et la déportation… ! ), sans que nous puissions les en empêcher. Nous pouvons retrouver la paix, en changeant d’abord de mentalité… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  11. PERMUTATION IBK SALIF POUR LE BONHEUR DU MALI! OU ENCORE BILAF AG ACHARIFF A LA PLACE DE IBK!

    MOI, KAAFAAROH KEH,
    JE PROPOSE SALIF KEITA, PRESIDENT DU MALI! QUE SALIF MONTE A KOULOUBA!

    IBRAHIM BOUBACAR KEITA, ARTISTE POPULAIRE MALIEN! QUE IBK COMMENCE A CHANTER!

    • @ permutation ibk salif,
      Moi qui croyais qu’on chantait déjà très bien. chaque fois je vois une télé malienne, on chante et danse. Vous voulez en rajouter? Pourquoi pas pas un général? Ah excusez, il y en a pas dans le pays de façon explicite.
      Bon, ……., Pourquoi pas HAIDARA ou bien vous pensez qu’avec lui toutes les heures de la journée sont reversées à la prière. C’est difficile de résoudre ce problème, même pour un expert de ma pointure.
      Ah tiens voilà, ça y est, j’ai trouvé la solution miracle : On embauche son excellence Moussa Dadis CAMARA, qui chôme à Ouaga depuis belles lurettes. Il va faire le job de prési de la république de Mali.
      Et maintenant j’attends mon perdiem (je ss bon malien) de conseiller national chargé de résoudre les problème les plus délicats.

  12. ….LA FRANCE A BEAUCOUP DE IBK ENFILES DANS SA MANCHE! ILS EN SORTIRONT PAR CENTAINES, DEBILISES, PRETS A SE RANGER EN VENDANT LE MALI ET SON PEUPLE, CES IBK SONT TOUS MALIENS, MUSULMANS, FRANCOPHONES, ARRIVARDS, ….PIRE QUE CELUI QUE SALIF APPELLE NKOROH!…..QUI APPELLE AUSSI DIONCOUNDA NKOROH!…..SACHEZ BIEN QUE DIONCOUNDA EST LA CLEF QUI VEROUILLE LE MALI DANS L EMPRISE FRANCAISE ACTUELLE!…..

  13. QU ATTENDEZ VOUS POUR VOUS DRESSER AUX FLANCS DE IBK SI ENSEMBLE NOUS SOMMES UNE ENCLUME, OU ENCORE RETIRER IBK DE SOUS LE PETIT MARTEAU FRANCAIS, QUI SE BRISERA SUR L ENCLUME DU PEUPLE MALIEN!

    PUISQUE NOUS SOMMES IDIOTISES PAR CINQ PRIERES JOURNALIERES ET RECITATIONS CHAA’ARABIAHS, NOUS NE VOYONS PAS LES DEUX OPTIONS! ETRE PRESIDENT DANS UN PAYS PAREIL AUX REPERES ENGLOUTIS DANS L ASSIMILATION, N EST PAS POSSIBLE !

  14. Nfp
    La question n’est pas ce que notre armée peut faire contre le terrorisme, mais ce que nos partenaires sont prêts à engager pour aider notre armée car c’est connu qu’on peut rien faire,comme l’ARMÉE FRANÇAISE en 1939,d’où leurs présences.
    La France est venue aider un pays dont l’armée est inexistante.
    C’EST UN FAIT QUI NE FAIT PAS DE DÉBAT.
    On a mis en place une structure EUTM pour remettre l’ARMEE MALIENNE en ordre de bataille.
    Six ans après, le constat est palpable que l’ARMEE MALIENNE est toujours à son niveau de 2012, sinon moins.
    L’objectif est il d’aider l’ARMEE MALIENNE à sécuriser son territoire après le départ des troupes étrangères ou à permettre aux séparatistes d’avoir un ÉTAT en empêchant la reconstruction d’une ARMÉE COMBATTANTE MALIENNE capable d’empêcher le rêve de L’AZAWAD ?
    Les faits sont têtus.
    La France en créant l’enclave de kidal a dévoilé son objectif d’aider les séparatistes.
    Dès lors,elle ne peut permettre que l’ARMEE MALIENNE soit forte.
    Donc dire qu’est-ce que notre ARMÉE a fait depuis 2013,c’est comme dire les palestiniens ont fait quoi depuis la guerre des six jours pour accuser la communauté internationale de les abandonner.
    Comme les palestiniens, notre Etat n’est pas libre de prendre des initiatives à cause justement de la présence de l’ARMEE FRANÇAISE.
    Elle fait signer un accord qui prévoit la reconstitution de l’ARMEE MALIENNE.
    Tant que celle-ci n’est pas mise en place, la France pense que celle actuelle ne doit pas être aidée.
    D’où le blocage à travers des instructions fermes données à leur laquais IBK.
    Elle a un représentant au ministère de la défense qui suit tous les actes POSÉS.
    SEYDOU BADIAN KOUYATE l’a dit avant de s’en aller :ON EST PLUS INDÉPENDANT.
    Pour qu’on face quelque chose, il faut qu’on soit libre.
    Le malien n’a pas LA GRANDE GUEULE, pas plus que quand même les français, mais JALOUX DE SA SOUVERAINETÉ.
    Que la France arrête de soutenir les séparatistes, elle aura le respect des maliens.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  15. “son soutien à ces forces étrangères qui visiblement peuvent mieux faire leur job?”😂😂😂😂😂😂😂😂

    On est “très bien placés”pour juger que Barkhane PEUT MIEUX FAIRE SON JOB😁 :

    – Depuis 2013 jusqu’à aujourd’hui, dans cette guerre, combien NOS ARMÉES ont-elles ELLES-MÊMES “neutralisé” de jihadistes ???😎

    – Depuis 2013 jusqu’à aujourd’hui, combien NOS ARMÉES ont-elles ELLES-MÊMES localisées et détruites de caches d’armes et d’explosifs ???😎😎

    – Depuis 2013 jusqu’à aujourd’hui, combien NOS ARMÉES ont-elles ELLES-MÊMES donné l’assaut sur des positions jihadistes ???😎😎

    Depuis 2013 jusqu’à aujourd’hui, combien NOS ARMÉES ont-elles ELLES-MÊMES bombardés de repaires jihadistes ???😎😎

    Quand en 2013, avant l’arrivée des forces étrangères, quand nous étions OCCUPÉS aux deux tiers de notre territoire (!!!…), que nous étions MARTYRISÉS, FOUETTÉS et AMPUTÉS par les jihadistes, est-ce que NOS ARMÉES ont alors ELLES-MÊMES osé tirer UN SEUL coup de feu sur l’occupant ???😎😎

    Il ne s’agit pas ici de “dénigrer” nos forces armées, il s’agit juste DE DIRE LA VÉRITÉ…..et rien d’autre !! (même si celle-ci est amère)

    Si la GRANDE GUEULE était une ressource minière, le Mali serait l’un des pays les plus RICHES du monde !!!

  16. LA LUTTE QUE LE MALIEN DOIT MENER EST UN COMBAT POUR NOTRE INDÉPENDANCE, NOTRE SOUVERAINETÉ COMME CONTRE L’ALLEMAGNE NAZI C’EST-à-dire la FRANCE MACRON-HOLLANDE ET MINUSMA.
    MOURRIR POUR LE MALI C’EST DEVENIR LE VRAI MARTYR.
    LA FRANCE NE PEUT PAS TUE 20.000.000 de Malien.
    ILS ONT ÉCHOUÉ EN INDONÉSIE AU RWANDA EN RCA ILS VONT ÉCHOUER AU MALI.
    LA FRANCE N’A JAMAIS ÉTÉ AVEC LE MALI. LEURS GÉNÉRAUX PÉDÉS QUI TUENT AVEC LA COMPLICITÉ DES TERRORISTES ET LES POLITICIENS HYPOCRITES COMME LAURENT FABUCE.
    l’OCCIDENT PRÉPARE SON DÉCLIN.
    ET LE SEUL MOYEN C’EST DE REVENIR A LA COLONISATION.

  17. Il faut être naïf pour dire qu’Ibk a, un jour,été avec le peuple car pour être entre le marteau et l’enclume, ça veut dire qu’on veut faire plaisir aux deux parties.
    IBK A FAIT LE CHOIX DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS COMME SES IDOLES BONGO ET EYADEMA.
    Il faut accorder de l’importance à un geste fait par le MASSA avant son investiture pour comprendre qu’il ne croit pas au pouvoir du peuple :ALLER S’INCLINER SUR LES TOMBES DES LAQUAIS FRANÇAIS EST TRÈS SIGNIFICATIF DE L’ESPRIT QUI ANIME CELUI QUE CERTAINS NAIFS CROIENT ÊTRE ÉLUS PAR LE PEUPLE.
    IBK est convaincu que sans l’appui de la France, il n’aurait jamais le pouvoir ;qu’il le perdra,s’il la lâche.
    IL N’EST PAS ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME, il est avec la France.
    Il exécute à la lettre les souhaits de la France.
    Il est prêt, sans hésitation, à croiser le fer avec la population,tant qu’il est soutenu par son maître.
    IBK VA INSTAURER UN RÉGIME POLICIER, SI LA FRANCE LUI EN DONNE L’AUTORISATION, AFIN DE BRISER TOUTE CONTESTATION À L’AUTONOMIE DE L’AZAWAD.
    Il n’a jamais été un démocrate, ne croit pas à la vertue du dialogue, pense, comme tous les fossoyeurs, que la violence peut tout régler.
    Que ceux qui pensent au devenir de ce pays, arrêtent d’espérer sur IBK car lui a déjà choisi son camp avant même d’acceder à la MAGISTRATURE SUPRÊME.
    Que ceux qui pensent aider ce pays, s’apprêtent à mener le combat de leurs vies car IBK ne va jamais lâcher.
    Il est prêt à rempiler une troisième fois ou passer le témoin à sa progéniture.
    Que ceux qui veulent éviter la partition du pays, s’arment à mener le combat le plus dur de leurs vies car IBK a déjà engagé la partition d’où une certaine complicité avec les séparatistes.
    IBK attend patiemment le jour où les maliens vont répéter le cas MOUSSA TRAORÉ c’est à dire sortir massivement pour demander sa démission.
    Il a pris toutes les dispositions pour ne pas être renverser par les proches comme ça a été le cas avec son ami MOUSSA TRAORÉ.
    Les GENERAUX complices dans le détournement des budgets de fonctionnement de l’armée depuis son investiture en 2013 n’ont pas intérêt à le lâcher.
    Et puis, il sait qu’il gouverne pour la France.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  18. IBK par instinct de survie devrait équiper nos militaires en les donnant une bonne couverture aérienne et un système de renseignement digne de ce nom et chasser la France de ce pays et très rapidement sinon c’est fini pour son régime car il est dans le mûr depuis très longtemps. Le problème actuel malien est seulement politique et c’est les militaires qui payent le prix fort et le plus lourd tribu, c’est dommage. La France pour faire mal et très mal au Mali arrive même à sacrifier ses enfants en les jetant dans la gueule du loup dans ce vaste sahel sans regret, une Barkhane sans moyens adéquats pour son combat, décidément nous sommes face à un pays bizarre et très bizarre, elle a fait de même contre ses deux enfants journalistes, Ghislain Dupont et Claude Vernon en 2015 à Kidal, la France est un véritable diable, un Satan. Partir avec la France, c’est pactiser avec le diable et c’est ce que IBK fait. Il n’y a pas de demi-mesure pour cette guerre asymétrique, il faut tout de suite une bonne couverture aérienne et un système efficace et sophistiqué de renseignement et c’est tout. Ce qui fait mal et très mal, c’est le comportement de ce peuple français très éduqué et bien formé et qui se tient complice des crimes qui sont perpétrés au Sahel sur les militaires français, aucune entité de ce peuple ne bronche aucunement, cela s’appelle insouciance contre son armée. Il est temps et grand temps que le peuple français accepte de corriger les fautes de son régime, même si il reste convaincu que ce régime est à la recherche des ressources du futur de leur pays.

  19. IBK par instinct de survie devrait équiper nos militaires en les donnant une bonne couverture aérienne et un système de renseignement digne de ce nom et chasser la France de ce pays et très rapidement sinon c’est fini pour son régime car il est dans le mûr depuis très longtemps. Le problème actuel malien est seulement politique et c’est les militaires en payent le prix fort, c’est dommage. La France pour faire mal et très mal au Mali arrive même à sacrifier ses enfants en les jetant dans la gueule du loup dans ce vaste sahel sans regret, une Barkhane sans moyens adéquats pour son combat, décidément nous sommes face à un pays bizarre et très bizarre, elle a fait de même contre ses deux enfants journalistes, Ghislain Dupont et Claude Vernon en 2015 à Kidal, la France est un véritable diable, un Satan. Partir avec la France, c’est pactiser avec le diable et c’est ce que IBK fait. Il n’y a pas de demi-mesure pour cette guerre asymétrique, il faut tout de suite une bonne couverture aérienne et un système efficace et sophistiqué de renseignement et c’est tout. Ce qui fait mal et très mal, c’est le comportement de ce peuple français très éduqué et bien formé et qui se tient complice des crimes qui sont perpétrés au Sahel sur les militaires français, aucune entité de ce peuple ne bronche aucunement, cela s’appelle insouciance contre son armée.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here