Djenné : Les djihadistes se substituent à l’Etat à Sogué Mourani

2

Les djihadistes sont aujourd’hui les seuls maîtres dans le centre du pays. Au-delà des attaques, des pillages systématiques, les terroristes ont imposé désormais leur mode de gouvernance sur les populations du centre. Selon nos sources, depuis le samedi, 24 mars les djihadistes ont commencé à prélever les impôts dans le village de Sogué Mourani, village de l’ancien feu général Sory Ibrahima Sylla, commune de Kouakrou, cercle de Djenné.

Avec les nouveaux seigneurs, les femmes sont tenues à porter le voile, l’exploitation des ressources comme le bourgou pour les animaux en cette période est conditionnée et même souvent interdite. Aussi, seuls les djihadistes sont désormais habilités à prélever les impôts. Selon nos sources, depuis le samedi, 24 mars les djihadistes ont commencé à prélever les impôts dans le village de Sogué Mourani, village de l’ancien feu général Sory Ibrahima Sylla, commune de Kouakrou, cercle de Djenné.

Déjà, à partir de Sévaré, le bourgou est désormais sous contrôle des Djihadistes. Un des ressortissants de la zone explique : « J’ai été obligé de négocier avec les terroristes à défaut d’avoir un interlocuteur au niveau de l’Etat ». Selon notre interlocuteur, il a sollicité en vain le gouvernorat de Mopti, la préfecture. « C’est comme si l’Etat n’a plus de représentants dans la région, laissant du coup les populations à leur propre sort. »

Notre interlocuteur nous confie que la seule alternative qui restait pour lui afin de sauver son bétail était de solliciter la clémence de ces hommes, ces présumés terroristes qui pourtant ont accepté à ce qu’il prélève le bourgou pour nourrir ces bêtes. L’Etat a-t-il encore la force et la capacité d’établir l’ordre et la discipline dans cette zone. ? Pas pour l’instant, affirme notre source.

Pour l’instant, le centre du pays s’est transformé en un No Man’s Land. Le doute s’est installé entre les personnes et la confiance n’existe plus entre les gens. Bien que les autorités soient informées tous les jours sur la situation au centre, aucune solution viable n’est perceptible et qui peut donner confiance aux populations. Le centre est devenu le serpent de mer dirait certains sous l’œil impuissant du citoyen qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Fakara Faïnké

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. well CMA plus its unofficial plus murderously effective military wing have coordinated it actions to extent that it is obvious even to blind that they act as one. Thereof is just cause for IBK to turn military operations over to Chief of Staff of military with one goal of to eradicate all terrorists plus their willing supporters within one year. As for foreigners they may contribute if they like but our eradication of terrorists should be planned plus carried out throughout Mali by method of we plus we alone intend to fulfill this mission. With overwhelming firepower we must now act with caution intertwined with do or die mentality in ceaselessly eradicating terrorists unto all are gone. It is much to costly in every way to choose any other method. Longer we wait more terrorists exploit vulnerabilities of IBK incompetence. That is extremely bad for our troops morale. With us having overpowering ability to act from ground plus air failure to timely act make us chumps.
    We need massive action throughout Mali thereafter to be followed up by mop up missions.

    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. C’est la commune de Togué et Mourrary, de l’arrondissement de Kouakourou, cercle de Djenné. Le village en question est Mourrah.
    Les voyous sont en fait les maîtres du lieu parce qu’ils ont des armes et donc pour faute d’Etat.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here