Géopolitique/Afghanistan : Pourquoi le retour au pouvoir taliban doit servir de leçon au Mali ?

11

Depuis des années, nous n’avons pas cessé de répéter à nos compatriotes que la solution française de la crise malienne n’était pas la bonne. Mais, par mépris pour nos propres capacités d’organisation et de résistance, les sceptiques ont continué de s’accrocher à cette grosse illusion française. Malheureusement, la situation à Kaboul rappelle la fameuse théorie selon laquelle « nul ne peut être sauvé que par soi-même ». RFI, la radio de propagande, a beau ressassé aux oreilles des incrédules la défaite américaine face à la détermination et la conviction des Talibans, cela ne change en rien la défaite collective de l’arrogant Occident en Afghanistan. Comme c’était le cas 11 ans en Irak et 46 ans au Vietnam, où la puissante armée américaine a dû abdiquer devant l’engagement des vietnamiens et les Chiites irakiens. On se rappelle que le 30 avril 1975, l’armée américaine, défaite et humiliée par les guérilleros du Viêt Minh sous le commandement du communiste Ho Chi Minh, n’eut d’autre choix que d’évacuer le personnel de son Ambassade par le toit, à bord des Hélicoptères affrétés à cet effet après la chute de Saïgon. 45 ans après, le même scénario est perceptible aujourd’hui à Kaboul, où depuis le dimanche dernier, après la prise de Kaboul par les Taliban, les forces alliées de l’OTAN, avec US Army en tête, de nouveau battues et humiliées par les Barbus, se précipitent à l’aéroport militaire que les Talibans ont laissé ouvert pour permettre à ces forces d’occupation d’évacuer le pays. Comme on dit, l’Histoire se répète à Kaboul. En 1975, les Américains et leurs alliés ont fui Saïgon par l’air, en 2021, ils ont également fui Kaboul par l’air. Une bonne leçon d’humilité que l’Eternel leur administre. C’est dire que les Maliens, notamment les rebelles de Kidal et certains masques blancs peaux noires à Bamako, doivent se convaincre d’abord de la responsabilité de la France dans les merdes que nous vivons dans notre pays, ensuite que l’intervention des mêmes forces françaises au Mali n’est pas la solution aux épreuves que nous vivons. Nous devons croire à notre capacité d’organisation et de défense.

Il faut rappeler que le Mali était en paix jusqu’à l’intervention des forces de l’OTAN en Libye entre le 15 février et le 23 octobre 2011. Aidée et armée par les forces de l’OTAN, les rebelles partis de Benghazi en février à la suite d’un mouvement de contestation populaire, assorti de revendications sociales et politiques, cochés par les Français et les Anglais et finalement une forte coalition des forces de l’OTAN, avec la puissante Amérique de Barak Obama en tête, vont vaincre les troupes du guide libyen, Mouammar Ghadafi, le 19 novembre 2011, dans les faubourgs de Syrte. Les forces touarègues qui composaient l’armée libyenne, qui avaient porté main-forte aux forces de l’OTAN à désorganiser les forces de Ghadafi, conduisant la chute une après une les villes libyennes jusqu’à la prise de Tripoli et de Syrte et livrer Ghadafi à ses ennemis occidentaux, vont être convoyés au nord du Mali avec promesse ferme de l’Indépendance du septentrion malien à leur profit avec Kidal comme capitale du nouvel Etat.

Malgré les tractations du président Amadou Toumani Touré à dissuader les rebelles à renoncer à leur projet, la rébellion éclate le 12 janvier 2012 à Ménaka. Depuis, le Mali est en proie à une crise politico-sécuritaire avec ses corolaires de misère et de précarité des populations, y compris les parents des rebelles eux-mêmes à Kidal, Tessalit, Aghel Hock, Abbeibara et Tinen Esako, ville natale d’Iyad Ag Ghali, Ibrahim Ag Bahanga et colonel Hassane Fagaga, etc. dans la région de Kidal et de Ber dans la région de Tombouctou, d’où est originaire le regretté Sidi Ibrahim Ould Sidati, le président du MAA proche du Mnla. Lui Sidati qui a signé l’Accord de paix au nom de la CMA.

Est-il besoin de rappeler que c’est la rébellion du MNLA qui a amené dans ses valises Iyad Ag Ghali et ses fidèles. A l’époque, la France de Nicolas Sarkozy a fermé les yeux et les oreilles aux crimes odieux dont Iyad et ses combattants sanguinaires se sont rendus coupables contre les forces armées maliennes à Aguelhok en mars 2012. Jusqu’ici, la France et les Nations Unies qui font mine de ne rien savoir et faisant bouches cousues sur ces crimes abominables contre l’humanité se permettent de vilipender les FAMa qui ne font que se défendre des hordes criminels sans foi ni loi, qu’ils contribuent à armer contre le Mali en favorisant des trafics d’armes illicites dans les frontières qu’elles laissent ouvertes entre le Mali et l’Algérie, le Mali et le Niger, le Mali et le Burkina Faso de Blaise Compaoré. Le président Roc Marc Christian Kaboré, qui refuse le deal, a été associé à la liste des pays hostiles aux intérêts de la France en Afrique. Depuis lors, il n’a plus la paix dans la partie septentrionale comme le Mali. Au même moment, ces puissances occidentales, notamment les Etats-Unis et la France, s’activent à visage découvert pour empêcher par tous les moyens le Mali d’accéder aux armes pour se défendre. Il faut rappeler que depuis plusieurs décennies, notre pays croupit sous le poids de l’embargo sur les armes.  Le motif invoqué officiellement, c’est qu’ « en laissant le Mali se réarmer, il y a le risque de vengeance contre les alliés de Kidal». Mais, ce qu’ils se trament entre eux, les Occidentaux soupçonnent le Mali de vouloir chasser le MNLA de Kidal et l’ONU par la suite et laisser les Russes et les Chinois exploiter la manne pétrolière et gazière dont dispose dans notre sous-sol. Pour cela, pas question de laisser l’armée malienne s’affranchir de la tutelle française et de l’ONU.

Pour parvenir à cette fin, toutes les stratégies de communication sont mises en place pour convaincre les Maliens de la faiblesse de leur armée, justifiant la présence de ces forces d’occupation pour lutter contre les forces terroristes. Or, ce qui vient de se passer en Afghanistan prouve à suffisance que la présence de ces forces est la clé toute faite pour vaincre des ennemis invisibles.

C’est dire que ces événements doivent servir de boussole pour les Maliens dans leur diversité, y compris les rebelles de Kidal, pour comprendre que personne ne fera nos pays à notre place. Car, nul ne peut maitriser l’agenda de ces puissances. Qui ne sont mues que par leurs seuls intérêts. Un expert français en sécurité a dit sur RFI qu’en Afghanistan, l’intérêt des Américains étaient d’éliminer Oussama Ben Laden. Dès que cette mission a été remplie, ils n’avaient plus de motivation à donner un Boy à la mort pour les Afghans. Depuis, ils ont poussé devant les forces talibanes, des combattants aguerris, la faible armée afghane épuisée par des années de guerre à ne pas finir et de surcroit démoralisée. Dès lors, les dés étaient pipés pour le président afghan et ses hommes. Ashraf Ghani a préféré prendre ses pieds au cou. Et depuis son exil au Tadjikistan, où il s’est réfugié, il a reconnu dimanche soir la victoire des Talibans. « Les Talibans ont gagné », avait-il déclaré. Pendant qu’au même moment les insurgés pénétraient dans le palais présidentiel et reprenaient le pouvoir à Kaboul, au grand dam des forces de l’OTAN.

Pour que le Mali ne soit pas le prochain sur la liste de ces genres de surprises en Afrique, il urge que les autorités mettent en place et très rapidement une cellule de réflexion stratégique pour anticiper sur les événements.

M A. Diakité

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. La France veut créer le caos au Mali en utilisant Lyad et Kouffa comme didons de la farce ! Contrairement aux talibans qui ont été chassé du pouvoir par les Américains alors qu’ils avaient conquis le pouvoir démocratiquement par leur majorité , Lyad et Kouffa ne sont puissants que dans des portions restreintes , IL SERAIT SUICIDAIRE POUR LYAD DE CHERCHER À OCCUPER TOUT LE MALI ! Son principal obstacle est la culture malienne qui exclu le radicalisme religieux , la preuve en est que les Américains n’ ont pas pu venir à bout de la volonté des talibans , cette volonté qui est enracinée dans le mental d’ une majorité , cette majorité qui a gagné avant l’ arrivée des Américains ! Si Lyad arrivait à occuper tout le Mali , ce serait pour un bout de temps ! LE TEMPS DE CRÉER UN CAOS QUI EST EN RÉALITÉ PLANIFIÉ PAR LA FRANCE AVEC COMME DIDONS DE LA FARCE LYAD ET KOUFFA ! APRÈS , LYAD ET KOUFFA SERONT TRAQUÉ ET ÉLIMINER COMME BEN LADEN , AINSI LA FRANCE FERA CE QU’ ELLE VEUT : LA PARTITION DU MALI EN PRENANT SOIN D’ AVOIR LA MAIN MISE SUR LES RESSOURCES TANT CONVOITÉ !
    QUE DIEU SAUVE LE MALI !

  2. Mali is different from Afghanistan being international community may temporarily profit from their presence in Mali. Afghanistan was welfare case having nothing for international community to gain. In Mali as profit dwindle for international community so will their involvement thus end for Mali could be very much like end at Afghanistan but without Malians having profit unless we take charge of war effort under no stone left unturned offensive agenda across Sahel plus structure our upgrade in living development focus at manufacturing plus grow houses agriculture. Global Warming will not give break. Sooner we start longer plus better we will live.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. Le Mali n’a rien à foutre avec l’Afghanistan – Ils sont islamiques or nous, nous sommes laïques – Ils ont été attaqués par des puissances extérieures or nous, nous n’avons maille qu’avec nous-mêmes …

  4. Ce ne sont pas des mêmes esprits ….les afghans ont plus ou moins encore leur esprit naturel intact…or les maliens sont gâtés depuis belle lurette ….nous sommes infectés a l’esprit par la méchanceté gratuite (fétiches, jalousie etc..), l’ égoïsme chronique voire mortel (raison principale pour laquelle nous ne nous unissons jamais …), l’amour demeuré de la gloire, des privilèges, de la richesse/matériel, du bonheurs non mérités…. le tout au détriment du sens transcendant de justice et d’ équité, d’amour du prochain, du savoir vivre (humilité), du patriotisme etc… de tels esprits ternis jusqu’à leur fond par des aspects aussi maléfiques resteront toujours par terre…. et jamais debout devant leur ennemis!

    Il faut qu’on change au fond de notre esprit …sinon aucun moyen au monde ne pourra nous sauver dans ce monde de prédation! Le plutôt nous envoyons nos enfants dans cette école de reforme spirituelle ( sens de justice et d’ équité, sens de l’amour de SOI et de SON FRÈRE NOIR, abandon total de la MÉCHANCETÉ gratuite NOIRE, sens du patriotisme, sens de l’ humilité, simplicité de la vie (au lieu du matérialisme et flamboyance) LE MIEUX NOUS SERONT DEBOUT en tant nation digne qui peut faire face a n’importe quel ennemi! LES FAIBLES NE SONT JAMAIS FAIBLES AUX YEUX DE DIEU tout comme les puissants ne sont pas puissants a ses yeux …. c’est la teneur de l’esprit combatif qui compte… c’est ainsi que la victoire n’est non plus aussi admirable aux yeux de Dieu que la résistance jusqu’à la défaite!

    • 🙂 OUI NOUS SOMMES FETICHEURS ET NOUS AVONS COMME ENEMIS LES ‘DEBILES-ISLAMISES-PARASTES-QUI-RETRANSMETTENT-LA-FOLIE-ISLAMIQUE! LA JALOUSIE, LA BARBARIE, LA MECHANCETE SONT ABRAHAMISTES DONC ISLAMIQUE! L ISLAM VA MAIN DANS MAIN AVEC L ESCLAVAGISME ET L HYPOCRISIE, CELLE QUE LE PEULH NOUS DEMONTRE ICI 🙂

      FETICHISME=FACTICISME
      What is the meaning of facticity in philosophy?
      facticitynoun. Philosophy: considered one’s place, body, past, position, and fundamental relationship to the Other. facticitynoun. The collection of “facts” and/or labels which are one half of a dichotomy between transcendence (of consciousness) and a person’s facticity.

  5. Si les Américains bloquent notre avion pour quelque motif que ce soit, tournons-nous vers d’autres fournisseurs.

  6. Il vaut mieux se préparer maintenant à la guerre, une guerre totale, avec une mobilisation générale, rationner les toutes les ressources, bloquer les comptes bancaires de tous les prédateurs, exproprier les voleurs de leurs possession et mettre toutes ces ressources à la disposition de l’armée pour le recrutement, l’entrainement et l’équipement des jeunes.
    Autrement, le Mali pourrait devenir le deuxième califat après l’Afghanistan, ce qui entraînera sa dislocation, entraînera des guerres interethniques atroces.
    Les villages doivent se coaliser, créer des brigades d’autodéfense en appui aux Famas; encadrés par les Famas…
    La seule façon de combattre les voyous, c’est de ne pas les attendre.

  7. LES AMERICAINS AIMENT QUE LES PAYS SOIENT DEPENDANT D EUX !!!!

    ILS BLOQUENT NOTRE AVION POUR RIEN –

    ANNULONS LA COMMANDE ET ALLONS VERS LA RUSSIE

    Armée : Le deuxième avion tactique Airbus Casa C295 toujours pas livré
    Selon le responsable de la Direction de l’information et des Relations publiques de l’Armée (DIRPA), le colonel Souleymane Dembélé, le Mali devrait réceptionner le deuxième avion tactique Airbus Casa C295 le 6 août dernier. Cette information a été donnée lors d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de sa structure, ce jeudi 12 août 2021. La question qui taraude les esprits est qui bloque le processus de livraison ?

    Sans plus de détails, le Directeur de la DIRPA a déclaré que l’opération est bloquée en raison du refus d’un pays constructeur de Airbus de donner son accord pour l’exportation de sa licence. D’autres sources non officielles indiquent que ce sont les Etats Unis d’Amérique qui s’opposent à cette livraison.

    Pour rappel, en décembre 2020, l’Armée malienne avait décidé de renforcer ses capacités opérationnelles avec la commande d’un deuxième avion tactique Airbus Casa C295. Cet avion militaire de transport tactique, fabriqué par Airbus Défense et Space, devrait servir à renforcer les capacités de déploiement de l’Armée malienne, notamment dans le nord du pays où sévissent plusieurs groupes armés depuis 2012. Sa livraison était prévue pour août 2021, mais, plus d’un an après la commande, l’appareil n’est toujours pas là.

    ‘’Le premier Casa acquis en 2016 avait eu un grand apport dans les liens entre le sud et le nord. De 2016 jusqu’à l’envoi de l’avion en novembre 2020 en Espagne, l’avion, dit-il, a eu à transporter plus de 50 000 passagers dont 75% constitués de personnel civil. En 2019, le constructeur Airbus était venu au Mali pour s’enquérir de l’état de l’avion et ce que les forces armées sont en train de faire avec l’avion. Au terme de cette visite, les experts de Airbus ont affirmé que ce que les FAMa ont fait avec cet avion eux- mêmes n’étaient pas parvenus à faire’’, ajoute le Directeur de la DIRPA.

    Il n’a pas manqué d’évoquer le rôle combien important de cet appareil qui va sans nul doute révolutionner le transport des équipements, les populations et autres matériels lourds, notamment électriques, pour les besoins des populations du nord et du centre.

    Selon le responsable de la DIRPA, les procédures ont été lancées depuis 2020 par les nouvelles autorités. Et pour une des rares fois, le Mali, de l’avis du colonel, s’est entièrement acquitté de tout ce qu’il devrait faire dans le cadre de l’acquisition de cet appareil. D’ailleurs, a-t-il fait savoir, le dernier paiement a été fait au mois de juin 2021 et l’avion devrait être là le 6 août dernier. «ll devrait quitter l’Espagne le 4 août 21 pour être à Bamako le 6 août », précise le colonel Souleymane Dembélé. Malheureusement, jusqu’à la date de cette conférence de presse, l’appareil n’a jamais atterri sur le tarmac de l’aéroport international Président Modibo Keïta de Bamako Sénou.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here