Grand rassemblement à Bamako pour exiger la libération de Soumaïla Cissé : Le Président IBK et la Communauté internationale invités à redoubler d’efforts

0

A l’appel de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), un grand rassemblement pacifique s’est tenu, le jeudi 02 juillet 2020, sur l’esplanade de la Bourse du Travail de Bamako pour exiger la libération du président de l’URD, l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition malienne, enlevé par des hommes armés, le 25 mars 2020 dans le cercle de Niafunké (Région de Tombouctou). Au cours de ce rassemblement de grande envergure, les intervenants ont invité le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et la communauté internationale à redoubler d’efforts pour la libération immédiate et sans condition de l’honorable Soumaïla Cissé.

Plusieurs personnalités, plusieurs regroupements et associations, plusieurs partis politiques de l’opposition comme de la majorité présidentielle ont pris part à ce grand rassemblement qui avait un seul objectif : la libération de l’honorable Soumaïla Cissé. Après l’intervention du premier vice-président de l’URD, Pr Salikou Sanogo, le porte-parole du Collectif des jeunes pour la libération de Soumaïla Cissé, le jeune Moctar Sy, Ismaël Dembélé du Mouvement des étoiles pour la libération de Soumaïla Cissé, Amadou Ly du Collectif des jeunes pour la libération de Soumaïla Cissé a demandé à la communauté internationale « de nous aider à retrouver Soumaïla Cissé ». Selon lui, l’arène politique souffre de l’absence de Soumaïla Cissé. Mme Dédia Kattra Diallo du Collectif des femmes pour la libération de Soumaïla Cissé a aussi souhaité la libération de Soumaïla Cissé. Le président par intérim du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), Choguel K Maïga a indiqué que Soumaïla Cissé n’appartient pas seulement à sa famille mais au Mali tout entier. De ce fait, il a invité tout le monde à œuvrer pour la libération de Soumaïla Cissé. Le président du groupe parlementaire VRD (Vigilance Républicaine démocratique), l’honorable Amadou Cissé a demandé à la communauté internationale, à la cellule de crise mise en place par le gouvernement malien de redoubler d’effort pour la libération de l’honorable Soumaïla Cissé. La présidente du mouvement des femmes du parti URD, Mme Adiawiakoye Ramatou Koné, des larmes aux yeux, a invité le président IBK à prendre toutes les mesures nécessaires pour la libération immédiate de l’honorable Soumaïla Cissé. La sœur de Soumaïla Cissé, Mme Djouldé Cissé a aussi lancé un cri de cœur au président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta de faire tout son possible pour obtenir la libération de son frère Soumaïla Cissé. « Il est toujours utile de rappeler que l’honorable Soumaïla CISSE et sa délégation ont été l’objet d’un rapt dans le cercle de Niafunké. Un rapt qui a occasionné la mort de feu Mohamed CISSE et blessé Amadou YATTARA et Boury N’DAO, dieu merci ils se rétablissent de leurs blessures. Et depuis nous sommes au 100 ème jour de captivité et de détention injuste de l’honorable Soumaïla CISSE. 100 jours longs et difficiles pour nous tous, et certainement très durs pour notre Président l’honorable Soumaïla CISSE. 100 jours dans une douleur indescriptible car personne n’a jusqu’à présent revendiqué son enlèvement, nous ne savons pas où il est détenu, nous ne savons pas dans quelles conditions il est détenu, nous ne savons comment il va, nous ne savons pas pourquoi il est détenu », c’est ce qui ressort de la déclaration de l’URD lue par le président des jeunes du parti, Abdrahamane Diarra. Avant de saluer les efforts des autorités maliennes qui ont mis en place une cellule de crise dirigée par Ousmane Issoufi MAIGA ancien premier ministre du Mali. « Nous avons suivi avec beaucoup d’espoir la déclaration faite par le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA qui a affirmé que son frère et cadet est en vie, qu’il sait où il se trouve et qu’il nous reviendra bientôt. Et cela fait 16 jours que nous sommes dans l’attente de ce bientôt. Monsieur le président BIENTÔT c’est QUAND ? Nous demandons à la communauté internationale de s’impliquer d’avantage auprès des autorités maliennes pour la libération immédiate de notre Président l’honorable Soumaïla CISSE. L’épouse de l’honorable Soumaïla CISSE, ses enfants, ses petits-enfants, ses frères et sœurs sont particulièrement en train de vivre un moment indescriptible dans la douleur depuis 100 jours », a déclaré Abdrahamane Diarra. En outre, il a demandé aux ravisseurs de l’honorable Soumaïla CISSE de le libérer, car l’homme est un grand fils du Mali qui n’a fait que servir son pays durant toute sa vie. « Monsieur le Président SOUMAILA CISSÉ où que vous soyez nous refusons l’idée de vous abandonner, nous resterons à jamais engagés. Nous vous apportons ce message de solidarité au nom de tout le Mali, nous ne comprenons point le sens de la tragédie dont vous êtes victime. La jeunesse ne vous oubliera jamais. Pour terminer cette déclaration de solidarité et d’espoir, l’honorable SOUMAILA CISSÉ, nous avons de l’admiration pour votre courage et votre sens élevé de l’honneur et de la dignité, nous voulons vous réitérer notre affection, ici la jeunesse veut vous apporter le témoignage du refus d’accepter cette situation inacceptable. L’honorable SOUMAILA CISSÉ, nous ne vous laisserons jamais tomber », a conclu le président des jeunes de l’URD. L’épouse de Soumaïla Cissé, Astan Traoré, présente au lieu du rassemblement a remercié tout le monde pour leur effort en vue de la libération de son mari. « Ce n’est pas seulement la famille qui a besoin de Soumaïla Cissé mais le Mali qui a besoin de Soumaïla Cissé », a-t-elle dit. Enfin, elle a invité les uns et les autres à redoubler d’effort pour la libération de Soumaïla Cissé. Le grand rassemblement a pris fin par les bénédictions de l’imam Cheick Souffi Bilal Diallo.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here