Les humeurs de Facoh : Et si Bazoum avait raison…

9

En visite à Paris le 9 juillet dernier pour le sommet virtuel du G5 Sahel, le nouveau Président nigérien, Mohamed Bazoum a mis les pieds dans le plat malien en dénonçant élégamment les 2 récents coups d’Etat (août 2020 et 24 mai 2021) dont le premier porta au pouvoir le CNSP et le second qui mit un coup d’arrêt inattendu à la transition politique entamée après le départ d’IBK.

Si l’autorité politique de Bamako réagit officiellement à ces propos qui n’étaient pas de la calomnie, ce fut en des termes classiques d’étonnement et d’indignation qui suggéraient que la déclaration pour mal venue qu’elle soit car déclamée en terre étrangère, celle de la France notamment, n’en demeurait pas moins vraie dans une certaine mesure. Il est vrai que depuis 1991 au Mali, les coups d’Etat sont devenus si fréquents qu’ils font maintenant partie des banalités de la saison.

En 2012, quand les ¾ du territoire national étaient occupés par les djihadistes et les terroristes, le CNEDERE bien installé à Kati ne faisait rien pour chasser ces forces du mal, laissant ce boulot au Président français François Hollande. Cette situation devint si préoccupante que l’ancien Président tchadien, feu Idriss Deby Itno ne put s’empêcher de s’adresser aux militaires de Kati en leur disant qu’au lieu de faire de la politique à Bamako, leur place était au front dans le nord. Le capitaine Amadou Aya Sanogo, alors chef de la structure militaire de commandement fit la sourde oreille à cette offre et préféra faire la guerre aux bérets rouges soupçonnés de soutenir le Président déchu ATT.

Chacun, à commencer par les militaires eux-mêmes, sait que la mission première de l’armée est la défense du territoire national plutôt que de faire de la politique. Lorsque celui-ci est menacé, plus qu’aux chasseurs traditionnels, plus qu’aux milices privées, cette tâche incombe à la hiérarchie militaire recrutée pour cette mission et tant que le territoire national n’est pas sécurisé, le sommeil est interdit à l’armée. Mais il y a plusieurs faits qui signalent que beaucoup de soldats ont opté pour cette vie plus pour le salaire que pour le sacerdoce. Les chroniques orales militaires rapportent que lors des 2 guerres contre la Haute Volta en 1975 et contre le Burkina Faso en 1985, des officiers que l’on croyait exemplaires, allèrent voir le Général Moussa Traoré, alors chef de l’Etat, pour le prier de ne pas les envoyer au front pour raison de famille. La vie civile plaît plus à certains militaires que celle de la caserne et beaucoup jouent plus à faire peur aux civils qu’à l’ennemi du moment. Pourtant la bravoure du soldat soudanais fut reconnue par tous y compris par l’Etat-major français et on comprend mal cette transformation de la mentalité.

Au fond, Bazoum ne peut pas condamner le coup de force dont il est lui-même un sous-produit ; ce qu’il fustige, c’est le goût du pouvoir pour l’armée malienne championne du coup d’Etat (2 en 6 mois). Il doit croire fermement que la force d’une armée c’est sur le champ de bataille, non sur la scène politique trop glissante pour elle. Jules César, général romain et conquérant des Gaules fut assassiné par des patriciens armés et payés par des membres du Sénat romain. On connaît aussi le sort fait à Thomas Sankara du Burkina Faso et récemment du maréchal Idriss Deby.

Les peuples ont si grandi et mûri que la fonction présidentielle ne leur fait même plus peur. Des chaussures furent jetées à la figure de Donald Trump, Président de la 1ère puissance économique du monde et Emmanuel Macron celui de la France reçut une baffe.

 

Facoh Donki Diarra

écrivain, Konibabougou

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Au Mali seul un imbécile donne raison à bazoum , il faut être dépourvu de toute originalité intellectuelle comme un perroquet qui répète bêtement ! Face à des acteurs politiques irresponsables délinquants financiers assoiffés de pouvoir apatrides qui d’ autres peut intervenir pour sauver le Mali en s’ opposant à cette racaille si ce n’est pas l’ armée et cela pendant le temps qu’il faut pour créer les conditions d’ émergence de civils intègres et patriotes ? Mourir pour le pays pendant que des imbéciles gèrent l’ état ? Le devoir du militaire est de protéger la patrie contre les enemis aussi bien de l’ intérieur que de l’ extérieur ! Aujourd’hui les acteurs politiques maliens sont les pires enemis du Mali , il faut les empêcher de monopoliser le pouvoir , il faut les chasser du pouvoir pour permettre aux patriotes d’ accéder au pouvoir , alors l’ armée se consacrera exclusivement au combat en étant sûre d’ avoir des acteurs politiques intègres et patriotes ! C’est aussi simple que ça , mais bazoum et les acteurs politiques malhonnêtes ne veulent pas cela , bazoum a peur du réveil des militaires nigerien comme deby qui est incapable de se mettre à la place du militaire malien qui va mourir pendant que les imbéciles jouissent au sommet de l’ état ! Pourquoi deby n’ a pas donné le pouvoir aux civils ?

    • La classe politique a echoue’! IL FAUT TROUVER UNE FEMME NEUTRE QUI PEUT GERER LES GRANDS DOSSIERS POUR LUI REMETTRE LE POUVOIR!

    • Mon frère tu analyse mal la situation fait un tour à macina dans la région de Ségou le Mali ne se limite pas à Bamako et n’oublie pas que c’est avec la complicité des certains chef militaire que les politiciens ont mis ton pays en genou, tu te crois toi en sécurité ?

  2. COMBIEN DE CIVILS MILLIARDAIRES? MEURENT-ILS AU FRONT? FACOH DIARRA - L INTELLIGENCE , OU' EST-ELLE??

    FACOH!
    LES MERDIQUES DE CIVILS NE SE SOUCIENT PAS D EQUIPEMENTS ET DE STRATEGIES DE DEFENSE, NOUS SOMMES BIEN AU POINT DU NON RETOUR SI L ARMEE NE PRENNE LES CHOSES EN MAINS ET TOURNENT LE BUDGET NATIONAL ENTIEREMENT S IL LE FAUT SUR LA DEFENSE ET LA SECURITEE!

  3. BAZOUM N A DE LECONS A DONNER A QUI QUE CE SOI AVANT DE RENDRE AUX NIGERIENS LEUR INDEPENDANCE REELLE DE L ISLAM ET DE LA FRANCOFOLIE.

    A MON ONCLE AG AZAMANE,

    CHER ONCLE:
    🙂 IMAGINEZ UN PEU QUELQU UN GIFFLER YOSSIF B. DJOUGACHVILI DIT STALINE!
    🙂 IMAGINEZ- QUELQU UN GIFFLER OU MEME LANCER DES CHAUSSURES A WINSTON CHURCHILL!:) DONNER DES BAFFES AU ZENERALI DE GUEULE DE GAULE!
    🙂 GIFFLER HITLER OU MISSOLINI OU MEME CASTRO FIDEL, POURQUOI PAS LE GENERAL FRANCO!
    🙂 GIFFLER MITTERAND, DONNER DES BAFFES A TAYIP ERDOGAN OU MEME A BACHAAR AL ASSAD?
    🙂 BALANCER DES INJURES A UN AYATOLLAH OU AU CHECK NAASRA DU LIBAN?
    🙂 LA LISTE SERAIT TRES LONGUE, ONCLE AG AZAMANE…

    JE VEUX TOUT JUSTE ATTIRER VOTRE ATTENTION SUR LA CRISE DE POUVOIR EN ”DEMOCRATIE JUDEO-CHRISTIANO-ABRAHAMIQUE, PAS EN ISLAM OU EN JUDAISME….

    JE VEUX AUSSI PRETER VOTRE ATTENTION SUR LA CRISE D AUTORITE AUSSI ENGENDREE PAR LA MEME DEMOCRATIE QUI A PERMI D AFFAIBLIR CES TERRES ET LEURS POPULATIONS QUI N ONT PLUS LES YEUX TOURNES SUR L INTERRIEUR MAIS AILLEURS POUR LE POUVOIR ET L AUTORITE….

    CHER ONCLE, L AUTORITE ET LE POUVOIR NE SONT PLUS JAMAIS EN ZONES COLONISEES PAR LES ARABES ET LES JUIFS , DES PREROGATIFS LOCAUX, ILS SONT DESORMAIS EXERCES DE L EXTERIEUR …LES PEUPLES DE CES TERRITOIRES NE CONNAISSENT QUE LES AUTORITEES ETRANGERES A TEL AVIV OU A DJEDA, DOHA OU DOUBAI ABOU DABI….LES PETITS DIRIGENTS FRANCAIS ET AMERICAINS RENDENT COMPTENT A TEL AVIV….

    LA RELIGION MONOTHEISTE A FORTIFIE LE POUVOIR ET L AUTORITEE DANS LES CENTRES DE CES RELIGIONS ET LES ONT AFFAIBLI DANS LES TERRITOIRS SOUMIS…

    🙂 ON PERD LE POUVOIR MEME DANS LA FAMILLE SI DIEU EST ”LE PERE”, N SET CE PAS ONCLE AG AZAMANE? 🙂

    J ESPERE QUE NOUS N ARRIVERONS PAS AU NIVEAU DE LA FRANCE AVEC SARKHO ET MACRON, MEME HOLANDE GIFFLES ET BUSH BOMBARDE DE CHAUSSURES, CELA SIGNIFERAIT LE DESASTRE CHEZ NOUS QUI AVIONS COMME EMPEREUR UN HANDICAPE, TELLEMENT NOUS SOMMES RESPECTUEUX DE LA NATURE ET DE SON PROCHAIN MAIS AUSSI DU POUVOIR ET DE L AUTORITEE JUSTE INCARNES 🙂

    🙂 LES PEUPLES, S ILS SONT DESORMAIS ESCLAVES, CHER ONCLE, CE N EST PAS UN ESCLAVAGE ENDOGENE, MAIS EXOGEHE , DEVASTATEUR, DESTRUCTEUR, COLONISATEUR, GENOCIDAIRE 🙂

    🙂 🙂 …OUI, CHER ONCLE, SI LA FONCTION PRESIDENTIELLE NE FAIT PLUS PEUR, C EST PARCE QU ELLE NE REND PLUS COMPTE AU PEUPLE ESCLAVAGISE DE L EXTERIEUR, ET NE RENDRAIT COMPTE QU AU MAITRE EXTERIEUR, QUI D AILLEURS CHOISIRAIT DESORMAIS , LE MEILLEURS CALIF-LARBIN SORTI DE SES ECOLES POUR ADMINISTRER LE DESORMAIS CHEPTEL, UN PASTEUR-SAISONNIER, BA-GUENLAW, SAGA-GUENLAW, MICHI-GUENLAW…LE PRESIDENT PEUT DORMIR NUIT ET JOUR DE NOS JOURS, IL NE FOUT RIEN, IL DOIT TOUT JUSTE APPARAITRE CEREMONIAL, POURQUOI DOIT-ON AVOIR PEUR D UNE TELLE FONCTION?…NOUS NES SOMMES PLUS A L ERE-TERRITOIRE SANKARA, LUMUMBA, KADDAFI, NASER, …..:) 🙂

    BAZOUM OU ASSIMI DES GENS SANS AUTORITEE ET SANS POUVOIR ?

  4. C’est archi faux de dire que “Les peuples africains noirs ont si grandi et mûri que la fonction présidentielle ne leur fait même plus peur” tel qu’il faut dire la vérité factuelle : “Les peuples ont si mal grandi et pourrissent alors que la fonction présidentielle issue des coups d’Etat prospère et ne fait même plus peur au peuple rendu esclave.

    En tout état de cause, si “des chaussures furent jetées à la figure de Donald Trump, Président de la 1ère puissance économique du monde et Emmanuel Macron celui de la France reçut une baffe.”, ces cas n’interviendraient pas en Afrique avant … 100 ans!

    • AG AZAMANA, CE N’EST PAS UNE QUESTION DE MATURITE’. C” EST PLUTOT UNE QUESTION DE S’ADAPTER AUX VALEURS DEMOCRATIQUES VENUES D’AILLEURS ET QUI, DES FOIS, SONT EN CONTRADICTION AVEC NOS VALEURS AFRICAINES! NOS PEUPLES SONT MURS SELON NOTRE PROPRE DEFINITION DE MATURITE’! NOUS SOMMES HABITUE’S AUX HOMMES FORTS QUI IMPOSENT LEUR VOLONTE’ A’ TOUT LE MONDE. LA DEMOCRATIE ENCOURAGE LES INSTITUTIONS FORTES QUE TOUT LE MONDE RESPECTE!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here