Mali: un abbé et un groupe de catholiques maliens victimes d’un rare enlèvement

17

Un abbé et un groupe de catholiques maliens ont été enlevés par des hommes armés alors qu’ils se rendaient à l’enterrement d’un autre abbé dans le centre du pays, a-t-on appris auprès de leur communauté et des autorités mardi.

Les rapts sont monnaie courante dans le pays en proie depuis des années à une crise sécuritaire profonde, en particulier dans le centre, un des foyers des violences jihadistes, intercommunautaires ou crapuleuses qui ensanglantent le Sahel. Mais l’enlèvement de cinq membres de la communauté catholique dans ce pays ultra-majoritairement musulman est un fait exceptionnel. On ignore par qui ils ont été kidnappés et pourquoi. Les enlèvements attribués aux jihadistes sont communs dans le secteur où ils ont disparu.

Le groupe se rendait lundi à San pour y prendre part aux obsèques de l’abbé local, Oscar Thera, prévues ce mardi, ont indiqué les responsables de la communauté. “Nous les attendions hier à San”, a dit à l’AFP le père Alexis Dembélé, qui appartient à la conférence épiscopale, hiérarchie collégiale de l’Eglise malienne. “Les autres délégations de Mopti sont là. Nous avons la confirmation qu’il s’agit d’un enlèvement par des hommes armés. C’est une grande inquiétude dans la communauté catholique du Mali”, a-t-il dit.

Le groupe était parti de la localité de Ségué, située sur le plateau dogon et peuplée en grande partie de catholiques rattachés à l’Eglise de Mopti, la grande ville du secteur. Le réseau routier impose de remonter vers le nord pour ensuite redescendre vers le sud et San.Ils ont été enlevés à une trentaine de kilomètres au nord de Ségué, dans les environs de Ouo, a précisé Cleophas Tienou, un responsable de l’Eglise de Mopti.

Le groupe était composé de l’abbé Léon Douyon, curé de Ségué, Thimothé Somboro, chef de village de Ségué, Pascal Somboro, adjoint au maire, et de deux autres membres de la communauté, Emmanuel Somboro et Boutié Tolofoudié, a-t-il précisé.

Le colonel-major Abass Dembélé, gouverneur de la région de Mopti, a confirmé l’enlèvement, sans plus de précision.Les enlèvements, de Maliens ou d’étrangers, sont l’un des aspects de la violence polymorphe qui frappe le Mali.

Les motivations en sont diverses, du moyen de pression à l’extorsion.Un journaliste français, Olivier Dubois, a été enlevé début avril dans le nord du Mali par des jihadistes affiliés à Al-Qaïda. Une religieuse franciscaine colombienne, soeur Gloria Cecilia Narvaez, enlevée en 2017 par des jihadistes, est considérée comme toujours retenue en otage.L’enlèvement de lundi est une nouvelle illustration de la dégradation sécuritaire à laquelle sont en proie le Mali et le Sahel.

Les insurrections indépendantistes et maintenant jihadistes menées par les groupes liés à Al-Qaïda et à l’organisation Etat islamique, ainsi que les violences intercommunautaires, ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés. Parties du nord du Mali en 2012, les violences se sont propagées au centre du pays, puis au Burkina Faso et au Niger voisins.Environ 4% de la population malienne est chrétienne, selon l’archevêché.

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. Et pourtant combien de maliens vivent à l’étranger? Combien vivent sur des terres d’islam? Très peu car l’islam n’est pas une religion de paix ni hospitalière. On ne peut même pas inviter nos amis à venir découvrir notre pays.
    On parle toujours des richesses culturelles du Mali mais personne n’en voit la couleur. Seuls nous maliens disons que notre pays a une culture riche, on appelle ça de la vantardise, car c’est autre de dire du bien de notre pays

  2. Vous savez , le problème malien est très compliqué d’abord ces faux religieux qui nous complique la vie, Dicko a insulté tous ceux qui ne sont pas de la foi musulmane et aucune autorité politique, civile, même religieuse n’a pas réagit. L’église catholique du Mali est aujourd’hui une déception je me demande encore pourquoi elle garde son représentant au sein de ce fantôme de ministère. L’état est en phase avec Dicko, sinon dans une vraie république laïque une telle déclaration doit être condamnée. Certainement quand les cafres vont quitter , ces arabes viendront les remplacer pour libérer notre pays. Pour le moment ce sont les musulmans qui sont aux affaires Président, Chefs militaires Présidents d’institution, Ministres etc…

  3. Le Mali équipe son armée en fonction de nos moyens. Nos maigres ressources mises à leur disposition sont honteusement détournés par certains chefs militaires dans les bureaux climatisés de Bko.

  4. Ma soeur Kenedougou n’oublies surtout pas ce que Dicko a dit des non- Musulmans Maliens: KAFIRUW, donc pour lui quand un Chretien Malien est pris en otage par les Jihadistes/Terroristes ce n’est pas son affaire du tout . Meme pire je n’ai pas entendu Haidara, Bouille, Soufi Bilali, Chouala, dire qu’ils ne sont pas d’accord avec la caracterisation des Maliens non-Musulmans par Dicko!

  5. La population du Nord et du centre ne sont pas en complicité avec les djadiste c’est l’armée qui ne joue pas sont rôle les terroristes malemen les gens a moins de 15 km d’un convoi militaire il ne réagissent pas vraiment c’est bizarre ce qui se passe dans notre contré

  6. Le malheur actuel du Mali se résume à deux facteurs (le facteur touarègue et le facteur peul). Si ces deux ethnies se dépasseront de leurs haines des autres, le Mali avancera.

  7. Je ne comprends pourquoi les maliens sont là chaque fois à soutenir une armée qui se détourne de sa mission régalienne pour faire des coups d’état stupides avec l’appui des véreux politiciens et syndicalistes alimentaires, qui profitent de cette situation pour se faire une place au soleil. Assimi dit que Sadio Camara est un homme de terrain une de raison de son coup de force depuis qu’il est là combien de m2 du territoire a été récupéré? C’est dommage . Au Tchad et en Ethiopie l’armée a montré l’exemple, notre armée n’attaque jamais mais toujours attaquée.

  8. C’est maintenant qu’il faut sortir marcher pour exprimer son mécontentement et se désolidariser.
    DIcko, Haidara, Mbouille de Nioro etc…. Quand on s’attaque à des maliens il faut faire front. C’est là qu’on vous attend pas dans la politique

  9. Comme le disait hier la soeur Ama.
    Il a fallu au Tchad une semaine pour mater la rebellion et le president a donne le bon exemple, le sacrifice supreme, sa vie.
    En Ethiopie, dans le Tigre, l’armee controle tout malgre les protestations des occidentaux et les organisations internationales.
    Le pays c’est le pays.Rien ne faut le pays, la nation.
    Tout a commencer par cette rebellion toureg.Et les Toureg represente combien % de la population? Sont-ils majoritaires que les sonraih au nord? Meme pas.
    Nous Maliens ,nous ne sommes plus dignes, c’est tout.

  10. Au Nord et au centre c’est les groupes armes qui prennent en Otage les civils désarmé à Bamako les autorités civiles sans armes sont prises en Otage par les colonels Preneur d’Otage de kati juste pour servir l’intérêt personnel des colonels mais leurs prise d’Otages est appréciée par les ignorants de bamako . C’est ça le Mali d’aujourd’hui

  11. Les enlèvements sont monnaie courante et peuvent être l’œuvre de n’importe quel groupe de Bandits.

    L’auteur de ces enlèvements n’est autre que l’armée de part sa lâcheté et son incapacité à défendre et à sécuriser le pays.

    Il aura fallu quelques motocyclistes pour mettre nos soldats en déroute.
    Bienvenue à l’armée des putchistes qui chercheront toujours des bouc-émissaires pour rester terrer dans les bureaux.

    Et toi le journaliste de caniveau, continue à faire écho aux articles de la radio de milles collines “RFI” en affichant des titres pompeux qui ne reflètent aucune réalité ! Cet enlèvement n’a pas de lien avec la religion. C’est simplement crapuleux !

  12. KAAFRIYA KA FISSA NI SILAEHYA YEH, VIVE LE JEUNE GUINDO INJUSTEMENT EMPRISONNE POUR S ETRE RENDU JUSTIC

    Au moins les colonels savent s unir pour un objectif commun….si pas eux , Mali se renverserait sur vous….

    CEUX QUI S ATTAQUENT AUX COLONELS DOIVENT SAVOIR QUE CE NE SONT PAS LES MILITAIRES QUI ONT MI CE PAYS DANS LA SITUATION ACTUELLE,…

    • Notre armée a été incapable jusque là.

      Un incapable trouvera toujours des bouc-émissaires pour se dédouaner et fuir ses responsabilités.
      C’est ce que notre armée a fait!

      Ne cherchez pas d’autres raisons.

      Il aura fallu des motocyclistes pour mettre nos soldats en déroute.

      • QUFAAROHW KA FISSA NI SILAMEHW YEH! VIVE LE JEUNE GUINDO INJUSTEMENT EMPRISONNE' POUR AVOIR COMBATTU LE DJIHADISTE A BAMAKO!

        …les soldats sont dans ta famille, tes freres soeurs, oncles et tantes, meme peres et meres voila l armee!…
        ISSIAKA, POUR QUE L ARMEE TRAVAILLE, IL FAUT L EQUIPER, L EQUIPER IL FAUT ACHETER DES ARMES PERFORMANTS ET EFFICACES CONTRE LES DJIHADISTES, IL FAU LES SUPPORTER,…REELLEMENT CHAQUE MALIEN EST APPELLE A SE BATTRE JUSQU A LA DERNIERE GOUTE DE SANG POUR LE MALI, TOI AUSSI….EN TOUTE DIGNITE’….

  13. Au nord et le centre les bandits armes font des prises d’otage ,à bamako c’est les colonels preneurs d’otage qui prennent les responsables politique civils en otage mais cette fois ci applaudit par les ignorants de bamako , on va le mali…. c’est le prix de l’ignorance

    • La population du nord et du centre sont de complices avec leurs frères et fils terroristes y partage le même marchés sans inquiéter le civil qui connait le terroriste le militaire ne connaît pas ces criminels, dénoncer les aux FAMA .

  14. Les maliens sont malheureux au nord et au centre c’est la population civile qui est victime des enlèvement par les groupe armes au même moment à Bamako c’est les autorité politique civiles qui sont chaque fois enlevé ou prise en otage par les colonels de kati pour ne servir que l’intérêts personnel des colonels preneur d’otage , le peuple ignorant du Mali applaudit aveuglement a tous ces malheurs

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here