Relative accalmie au Centre : Une action vigoureuse du président El Hadj Ibrahim Boubacar Keita

9

Ces derniers temps,  on observe une relative accalmie au centre et dans certaines parties du nord. La raison est simple, en effet le président Keita a donné des instructions fermes au premier ministre de consensus Dr Boubou Cisse pour que le Mali redevienne un havre de paix. Pour concrétiser cela, le Dr Boubou Cisse a entamé une tournée de cinq jours dans la région de Mopti. Cette visite était attendue  par les laborieuses populations qui ont souffert  le martyr à cause des attaques  djihadistes à répétition avec son lot de massacres de civiles innocents.

Quand un pays est en crise, les autorités mettent le paquet pour ramener le calme et la cohésion. Il s’agit pour le pouvoir central de ranimer le moral des troupes par des actions qui rassurent.

Le Premier ministre Cisse en se rendant dans la région de Mopti, l’épicentre de la crise actuelle a fait le bon choix. Une fois sur le terrain, il a constaté de visu la crise humanitaire qui  frappe cette partie du pays. C’est pourquoi au delà de l’aspect politique de cette visite, il s’est rendu dans plusieurs centres de refugiés pour apporter le message de réconfort du président de la république. Avec la forte délégation qui l’accompagne composée de ministres souverains de la république, il a rendu visite aux notabilités de toutes localités visitées. A Bandiagara, Koro, Bankass  et à Douentza dans un discours clair comme l’eau de roche, il a manié à la fois le bâton et la carotte. A Hombori où le chef de village a été lâchement assassiné, il a promis la multiplication des casernes militaires. A Koro, il a procédé lui-même à la distribution de Kits scolaires  et alimentaires. Il a exigé le désarmement de toutes les milices armées. Pour prouver sa détermination, l’armée malienne a procédé à des tirs de sommation    sur le camp de pré -cantonnement    de Wadouba situé dans le cercle de Bandiagara. De son côté, le président de la republique El Hadj Ibrahim Boubacar Keita s’est rendu à Nioro pour rencontrer le Cherif de Nioro M’Bouillé Haidara. Avec ce dernier, il a fumé le calumet de la paix. Cette réconciliation est l’œuvre d’un homme l’imperturbable ministre des affaires étrangères Tiebile Drame, le compagnon de route de Gaëtan Mout chou. C’est bien lui qui a balisé le  terrain pour permettre ce rapprochement historique entre le premier malien et le grand marabout. Au plan international, Tiebile a fait entendre la voix du Mali de Bruxelles à Moscou en passant par Niamey, le leader du parti du  bélier blanc  a mis aux pas ceux qui croyaient aux balivernes de certains membres des groupes armés. IL a haussé le ton lorsque  Ibrahim Ould Sidati  qui préside la CMA ne s’est pas levé à temps pour respecter l’hymne national. Il a tout simplement mis dans ses petits souliers, le leader indépendantiste. Il  est parvenu à convaincre la médiation internationale de la nécessité du retour des symboles de l’Etat malien à Kidal. Malheureusement, une partie de la population de Kidal mal informée  a mal accueilli, les parlementaires venus de Bamako pour signer le retour effectif de l’Etat malien. Les manifestants à la solde  des ennemis de la paix ont brûlé, le symbole  de la republique du Mali le drapeau national. Cette forfaiture   n’a pas échappé au chef de la diplomatie malienne qui a placé la  communauté internationale devant ses responsabilités. Sachant bien que sans justice il n’ya pas de stabilité sociale, le premier magistrat du pays a donné carte blanche au garde des sceaux Malick Coulibaly  pour qu’il mette en place une autre justice au service du peuple. Malgré ces efforts colossaux, le régime fait l’objet de critiques parfois infondées. Preuve de la bonne santé de la justice le fils du président a perdu le procès en diffamation  contre Mamadou Dadie Sacko « Saxe ». Un adage de chez nous ne dit-il pas que la sueur sous la pluie est vaine.

Mariam Seba Samake   

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Je ne comprends pas le sens de cet article. Pour moi il est compromettant car si un responsable peut se lever et en un temps record regler un problème d’insecurtité et grands crimes, pouquoi avoir attendu autant de morts, de deplacés, de sinistrés pour le faire. C’est extrêmement grave et inadmissible.

  2. Comme au Nord, au Sud ou au Centre, Samake Djeli tu as rate ta sortie, ca ne va pas au Mali du tout et partout car la corruption est generalisee et les coupables de detournements de denier publique sont tres bien connus mais ils contintinuent a vivre paisiblement, l’impunite a atteint son paroxiysme sous Boua IBk qui fait honte au monde entier car il n’est pas un leader et il reste mediocre et tres incompetent.

  3. En voulant aider un régime, on le plombe.
    Des instructions fermes ?
    Les prédécesseurs de BOUBOU CISSE n’ont pas reçu ces instructions ?
    IBK a attendu qu’il y ait plusieurs milliers de maliens tués comme des bêtes pour se réveiller ?
    Ne mérite t’il pas la cour martiale ?
    Cet article nous montre qu’IBK avait la solution, qu’il a attendu la nomination de BOUBOU CISSE pour la mettre en œuvre.
    IBK peut-être sauvé que s’il reconnaît qu’il a pris de mauvaises décisions depuis son accession au pouvoir expliquant une progression exponentielle de l’insécurité.
    Dans ce cas, la responsabilité n’est plus à son niveau, mais celle de ces plusieurs milliers de maliens qui ont porté leurs choix sur lui.
    Il aura montré qu’il n’était pas qualifié pour le job.
    MA CONVICTION EST QU’IBK N’EST PAS QUALIFIÉ POUR LE JOB;QU’IL N’A PAS LA SOLUTION, QU’IL N’EN AURA PAS.
    Si celui qui t’a révélé aux maliens, t’a encensé aux yeux de tous les maliens, défendu face à tes adversaires, finit par dire que tu n’es pas qualifié pour le succéder c’est qu’il a constaté des actes qui l’a profondément blessés.
    Ces actes qui ont blessé ALPHA OUMAR KONARE ont été éloquemment posés pendant le premier quinquennat.
    Se faire entourer par ses proches a été toujours rejeté par le premier président de l’ère démocratique.
    Pourquoi IBK est devenu très proche de ISSIAKA SIDIBE jusqu’à ce que son fils se marie avec sa fille ?
    La sœur de ADAM BAH KONARE est mariée au président actuel de L’ASSEMBLÉE NATIONALE qui voulait la direction de la douane pendant la présidence AOK qui ne l’a jamais voulu.
    On imagine IBK aller dire à son parent très proche d’aujourd’hui que le président est un hassidi qui ne veut pas voir ses parents évolués.
    IBK EST CONVAINCU QU’UN BON PRÉSIDENT EST CELUI QUI LAISSE SES PARENTS, SES PROCHES ET CEUX QUI FONT LA COURBETTE PROFITÉS DES DERNIERS PUBLICS.
    Ce constat, ce n’est pas ALPHA OUMAR KONARE seulement qui l’a fait quand il occupait la présidence de l’ADEMA PASJ doublée de sa fonction de premier ministre, mais tous les maliens qui suivaient les activités du parti au pouvoir.
    Trop de maliens partageaient la façon de faire du troisième premier ministre d’AOK car baignés dans l’esprit qui a guidé la dictature militaire selon lequel CELUI QUI NE PROFITE PAS DES DENIERS PUBLICS PENDANT QU’IL EXERCE EST MAUDIT.
    Ils étaient nombreux à traiter ALPHA OUMAR KONARE de hassidi.
    Le premier qui est allé voir IBK quand AOK n’a rien fait pour empêcher que ses adversaires au sein du parti aient sa peau est celui qui a décidé de défendre les actes posés par l’une des dictatures les plus sanglantes de l’Afrique CHOGUEL MAIGA.
    IL LE CONFIRME RÉGULIÈREMENT.
    Lui et ses partisans se sont associés à IBK pour élire AMADOU TOUMANI TOURE contre SOUMAILA CISSE et faire de notre pays ce qu’il est aujourd’hui.
    C’EST ÇA LA VÉRITÉ D’ALLAH.
    Comme tous les opportunistes quand ATT a vu tous ses ACTES IRRESPONSABLES POSÉS lui revenir à la figure, ils n’ont pas osé prendre leurs parts de responsabilité.
    C’est celui qu’ils ont empêché de succéder à ALPHA OUMAR KONARE qui est resté fidèle à ATT car l’ayant aidé à mettre son talent au service de l’UEMOA.
    SOUMAILA CISSE a montré quand on partage le pouvoir, on assume aussi les conséquences.
    Les IRRESPONSABLES ne sont intéressés que par leurs INTÉRÊTS PERSONNELS contre ceux du pays.
    Les plus responsables assument afin de corriger les erreurs qui ont amené ce pays là.
    L’ERREUR LA PLUS ÉCLATANTE EST DE NE PAS VOULU SUIVRE LES LIGNES TRACÉES PAR ALPHA OUMAR KONARE QUI AVAIT ÉCARTÉ TOUS LES ÉLÉMENTS QUI ONT TERNI SON BILAN ET RENDRE VISIBLE CEUX QUI ONT FAVORISÉ UNE SUCCESSION HEUREUSE DU POUVOIR PERMETTANT À SON SUCCESSEUR DE CONDUIRE LES AFFAIRES DANS LES MEILLEURS CONDITIONS POSSIBLES.
    Tant que ces éléments qu’AOK a rendu visible seront restés à côté, le Mali restera dans cette situation catastrophique entamée depuis le départ d’AOK du pouvoir.
    L’esprit qu’incarne qu’Ibk qui a éloigné son mentor de lui ne peut pas lui permettre de trouver la solution à la situation actuelle.
    IL EST INCAPABLE DE LAISSER LES HOMMES COMPÉTENTS TRAVAILLÉS LIBREMENT.
    L’accalmie du centre ne prouve pas qu’il y a un début de solution car le problème n’est pas le centre, mais le centre.
    C’est l’incompétence du pouvoir qui a crée le problème du centre.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue.

  4. Mariam, être JOURNALISTE et être GRIOT sont 2 choses radicalement différentes!😎😎😎

    Je te rappelle que dans le Mali en guerre d’aujourd’hui, c’est de JOURNALISTES et D’INFORMATION dont nous avons cruellement besoin, les GRIOTS, nous en avons déjà des foules et leurs louanges sur commandes non seulement ne convainquent personne, mais NE SE SERVENT A RIEN !😎😎😎

    • PS: j’espère pour toi qu’au moins, Koulouba t’a grassement payée pour cette ridicule louange-foutaise à la gloire de Son Altesse BON A RIEN 1ER !

  5. Samaké Djéli, si IBK pouvait faire quelque chose et qu’il ait attendu tant d’années et de milliers de morts avant de de le faire, les Maliens devraient lui mettre une balle dans la tête.

    Cette soi-disant accalmie au Centre est la preuve que le Centre est en passe de finir son épuration. Cela est inhérent à tous les conflits inter communautaires. Si tu crois que la situation actuelle vaut le coup d’une flatterie du régime, tu te trompes lourdement. Tous ceux qui se sentent menacés affluent vers des camps de réfugiés…..

  6. Un article qui saute du coq à l’âne. Vous allez toujours regretter d’avoir perdu votre temps à lire ce ramassis de conneries. Madame Mariam Seba Samake, vous auriez mieux réussi à faire le griot, qu’à faire un travail journalistique. Votre QI semble très bas pour réussir dans ce métier tant noble.
    Any way, I’m gonna wish you Good Luck.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here