Coronavirus: l’Allemagne décrète pour la première fois un reconfinement local

0
L’Allemagne a annoncé, ce mardi 23 juin, et pour la première fois, un reconfinement local lié au nouveau coronavirus après l’apparition d’un foyer de contamination dans un grand abattoir en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Plus de 1 500 cas d’infection y ont été détectés.
L’Allemagne, comme la plupart des pays européens, a levé une grande partie des restrictions prises pour réduire le développement de la pandémie de coronavirus. Mais l’État et les régions avaient décidé du rétablissement de ces restrictions si des foyers de contamination étaient amenés à se former.
Les autorités régionales avaient repoussé jusqu’à présent une telle décision sans l’exclure. Mais la gravité de la situation leur a forcé la main. Elle n’a pas cessé de s’aggraver au sein et autour du plus grand abattoir d’Allemagne depuis plusieurs jours.
Le plus important foyer de contamination en Allemagne
Plus de 1 500 employés de la société Toennies, sur environ 7 000, ont été infectés par le Covid-19. Leur mise en quarantaine et la fermeture des écoles et jardins d’enfants avaient déjà été décidées. Désormais et jusqu’au 30 juin, pour l’instant, c’est l’ensemble du canton de Gütersloh et ses 365 000 habitants qui sont à nouveau soumis à des restrictions très proches de celles des dernières semaines.
Les contacts entre personnes sont limités. Les bars, cinémas, musées ferment. Les restaurants ne sont ouverts qu’aux personnes vivant ensemble.
Ce foyer de contamination est le plus important actuellement en Allemagne. Les conditions de travail et de logement des travailleurs de l’abattoir, souvent venus d’Europe de l’Est et employés par des sous-traitants, ont à nouveau été critiqués.
L’entreprise s’est vu reprocher de trainer les pieds pour communiquer le nom de ses salariés. Le ministre des Affaires sociales a évoqué des dommages et intérêts contre la société Toennies en raison des conséquences de ces contaminations pour la région.
Par: Rfi.fr

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here