Mali: Le ministre Tiebilé Dramé sauve les reliques diplomatiques adoucissantes avec la France

0

Après une audition retransmise en direct, tournée en boucle, l’Ambassadeur du Mali en France, Toumani Djimé Diallo, évoquant les virées abusives de certains légionnaires français, qui a heurté bon nombre d’officines diplomatiques occidentales, le Président malien Ibrahim Boubacar KEITA a dépêché son ministre des Affaires Étrangères Tiébilé DRAMÉ pour atténuer l’électrochoc et calmer le jeu. Mission d’un commando fin connaisseur des arcanes de la géopolitique internationale. Enjeux

Le Chef de l’État malien Ibrahim Boubacar KEITA avait fait monter en première ligne son ministre des Affaires Étrangères, Tiébilé DRAMÉ, pour rassurer les autorités françaises des ‘’relations privilégiées et historiques’’  liant les deux pays. Le chef de la diplomatie malienne, présenté dans les milieux diplomatiques sélect comme un homme de réseau, en bon métronome s’était rendu dans la capitale française. Sa visite intervient suite à la séance d’audition le mercredi 26 février 2020, des Ambassadeurs des pays du G5 Sahel par la la commission Affaires étrangères et Défense du Sénat français. Tiébilé DRAME, a pu sauver sur les parvis du Quai Invalide et de l’Élysée, les reliques des bons codes diplomatiques entre la France et le Mali.

Tiébilé Dramé, le procédé des bons codes

Selon plusieurs sources autorisées, les propos durs et gênants  de l’ambassadeur malien au Pays de Marianne, à l’endroit des légionnaires français avec leurs virées retentissantes dans les « Pigalles de Bamako », ne sont aujourd’hui que de vieux souvenirs. Des fiches diplomatiques crédibles établies par les services compétents du Quai D’Orsay et de l’Élysée, renseignent que le chef de la diplomatie malienne a été bien noté, pour ses services de bons offices aux bords de la Seine. Confidentiel Afrique, a appris auprès d’officines de renseignement, que le ministre malien des Affaires Étrangères Tiébilé DRAMÉ, a durant son séjour parisien, dynamité l’électrochoc du diplomate malien accrédité en France.  Moins de deux semaines, après le passage du chef de la diplomatie malienne, parti en mission de déminage, a rebranché les câbles sur l’axe Paris-Bamako. Selon des sources bien informées, le déplacement de Tiébilé Dramé, a enlevé une épine sous les pieds de l’Élysée, qui selon son responsable Afrique, Francis Paris, était même sur le point de réunir quelques plénipotentiaires de sa cellule basée à l’Élysée, autour  de l’affaire Ambassadeur du Mali à Paris. Les entretiens du ministre des Affaires Étrangères du Mali avec Marielle de Sarnez, présidente de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, Gérard Larcher, président du Sénat, Christian Cambon, président de la commission Défense et Affaires étrangères du Sénat, Françoise Parly, ministre des Armées, Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires Étrangères, Frank Paris, Conseiller Afrique et Emmanuel Macron, Président de la République Française, ont été une belle moisson. L’Envoyé Spécial malien sur place, a remis au président Emmanuel Macron un message du Président Ibrahim Boubacar Keita, le 28 février 2020. Dans la foulée, l’Ambassadeur a été convoqué par le Secrétaire Général du Quai d’Orsay, le

jeudi 27 février. Rappelé en consultation par le gouvernement malien le 27 février, il est arrivé à Bamako le 28 février. Ces bons points de ka diplomatie malienne sont à mettre à l’actif des pré-requis du ministre Tiébilé Dramé dans sa façon et ses capacités de comprendre et d’anticiper la typologie du nouvel écosystème diplomatique international.

Par Ismael AÏDARA (Confidentiel Afrique)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here