Monde archéologique au Mexique : Des centaines d’objets découverts sur un site de maya

0

Au Mexique, un trésor scientifique a été découvert par les archéologues du pays. Comme soutenu par le chercheur Guillermo de Anda, via une conférence, il s’agit des centaines de vestiges de très grande valeur découvertes dans une grotte située sur le site maya de Chichén Itzá, dans le Yucatan au sud-est du Mexique. Ce «  trésor scientifique » découvert dans un « espace mystique », compte sept offrandes et particulièrement des brûleurs d’encens en céramique ainsi que d’autres objets.

Comme mentionné par le « Monde », les scientifiques espèrent que la dotation de ces vestiges permet de connaitre l’histoire et la provenance des Itzaes en tant que peuple maya qui vivaient dans la péninsule du Yucatan. Il y a plus d’une cinquantaine d’années, cette grotte avait été découverte par la population locale qui avait d’office informé l’institut national de l’anthropologie et de l’histoire(INAH).Comme témoigné par l’histoire, un chercheur de l’INAH avait décidé pour des raisons inconnues de murer l’entrée de la cavité de cet endroit en se contentant de rédiger son rapport technique sans indiquer l’emplacement de cette découverte. Juste après un demi-siècle, voici ledit site recouvert par les archéologues mexicains. « Ce que nous avons alors découvert était incroyable, rien n’était altéré et un des brûleurs d’encens est même devenu une stalagmite », expliquait Guillermo de Anda. Et de poursuivre : « Les archéologues qui ont parcouru jusqu’à présent quelque 460 mètres à quatre pattes ou à pied continueront à explorer la grotte à une profondeur d’environ 24 mètres et à analyser les objets archéologiques in situ ».Les experts estiment que les plus grands brûleurs d’encens de ces objets pourraient dater de l’époque post-classique (700-1000 après J-C). Aussi précisent-ils que tous ces objets ont été amenés sur le site en empruntant les galeries « tortueuses » et en menant jusqu’aux cavernes où ils croyaient certainement atteindre les « entrailles des dieux ». De son côté, Guillermo estime qu’ils peuvent éventuellement découvrir de plus anciens matériaux, y compris des restes squelettiques humains sous les boues et les sédiments. À l’en croire, les Mayas qui habitent toujours au Yucatan l’avaient averti qu’un serpent corail était le gardien de cette grotte. Pourtant, dit-il, un reptile de cette espèce considéré  comme la plus venimeuse au monde avait bloqué pendant quatre jours l’accès des scientifiques à cette grotte. À la demande des Mayas, évoque-t-il, il a fallu l’organisation d’une cérémonie rituelle durant six heures de temps pour éviter tout drame et permettre ainsi la pénétration des archéologues dans la cavité.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here