Signature d’un accord politique historique au Maroc : Les Libyens enterrent la hache de guerre

0
La cérémonie de signature sous l'égide du Maroc

Sous l’Ă©gide du Royaume du Maroc avec la clairvoyance de Sa MajestĂ© le Roi Mohammed VI, les Libyens ont dĂ©cidĂ© d’enterrer la hache de guerre Ă  travers la signature Ă  Skhirat, au Maroc, d’un accord politique historique entre les frères ennemis. Ils ont dĂ©cidĂ© de la crĂ©ation d’un gouvernement d’union nationale, d’un Conseil d’État et la reconnaissance d’un seul Parlement.

 La Libye peut enfin espĂ©rer voir le bout du tunnel. Les parties libyennes participant aux pourparlers de Skhirat au Maroc ont signĂ© un accord historique annonçant la crĂ©ation d’un gouvernement d’Union nationale, la reconnaissance d’un seul Parlement et la crĂ©ation d’un Conseil d’État.

Un “Accord politique libyen”, prĂ©voyant la formation d’un gouvernement d’union nationale, a Ă©tĂ© signĂ© le vendredi 18 dĂ©cembre dernier Ă  Skhirate, Ă  30 km au sud de la capitale Rabat. Un accord qui vise Ă  faire sortir la Libye de la crise qui dure depuis plus de trois ans. L’accord a Ă©tĂ© signĂ© par les reprĂ©sentants de l’ensemble des parties prenant part au dialogue inter-libyen, se dĂ©roulant sous les auspices de la mission des Nations unies d’appui en Libye (Manul). Il s’agit notamment des reprĂ©sentants des deux Parlements rivaux, celui de Tobrouk, reconnu par la communautĂ© internationale et celui de Tripoli, dit le Congrès national gĂ©nĂ©ral (CNG) ainsi que des partis politiques, des personnalitĂ©s indĂ©pendantes et des reprĂ©sentants de la sociĂ©tĂ© civile libyenne.

Dans son intervention, le Ministre des Affaires Ă©trangères et de la coopĂ©ration du Maroc, M. Salaheddine Mezouar, a rĂ©affirmĂ©, jeudi Ă  Skhirate, l’engagement du Maroc Ă  soutenir la stabilitĂ©, l’intĂ©gritĂ© territoriale, la souverainetĂ© nationale de la Libye et la dignitĂ© de son peuple. “Le Royaume du Maroc, qui a accompagnĂ© les frères libyens depuis le dĂ©but de ce processus, s’engage, conformĂ©ment aux instructions de Sa MajestĂ© le Roi Mohammed VI, Ă  ne mĂ©nager aucun effort pour apporter un soutien politique, technique et pragmatique selon les besoins exprimĂ©s par les frères libyens”, a indiquĂ© M. Mezouar dans une allocution lors de la cĂ©rĂ©monie de signature de l’Accord politique libyen.

“Le plus important pour le Maroc est la stabilitĂ© de la Libye, son intĂ©gritĂ© territoriale, sa souverainetĂ© nationale et la dignitĂ© de son peuple, et de parer aux tentatives de tous ceux qui cherchent Ă  transformer la Libye en poudrière prĂŞte Ă  exploser et Ă  embraser son environnement rĂ©gional, et Ă  envoyer des assassins vers toutes les directions”, a-t-il soulignĂ©.

Revenant sur le rĂ´le jouĂ© par le Maroc, et qui avait abritĂ© plusieurs rounds de pourparlers inter-libyens tenus sous l’Ă©gide des Nations unies, le chef de la diplomatie marocaine avait relevĂ© que le rĂ´le du Royaume, a Ă©tĂ© extrĂŞmement important dans la facilitation et le rapprochement entre les parties libyennes.

Le responsable marocain avait assurĂ© que le Maroc continuera Ă  accompagner la Libye dans la mise en place de leurs institutions et la prĂ©servation de l’unitĂ© de leur pays.

Du cĂ´tĂ© libyen, une dĂ©lĂ©gation ayant pris part Ă  la confĂ©rence internationale de Rome en fin de semaine dernière, avait exprimĂ© sa gratitude au Maroc pour les efforts qu’il dĂ©ploie depuis près d’un an en vue de favoriser le dialogue entre les parties libyennes. “Nous tenons Ă  exprimer notre gratitude au Maroc, Roi, peuple et gouvernement, pour ses efforts dĂ©ployĂ©s pendant près d’une annĂ©e afin de promouvoir un climat de dialogue et d’entente entre les Libyens”, a dĂ©clarĂ© Salah Al-Makhzoum, responsable du Parlement de Tripoli qui s’exprimait au nom de la dĂ©lĂ©gation libyenne.

B.Koné

 

PARTAGER