Signature d’un accord politique historique au Maroc : Les Libyens enterrent la hache de guerre

0
La cérémonie de signature sous l'égide du Maroc

Sous l’égide du Royaume du Maroc avec la clairvoyance de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, les Libyens ont décidé d’enterrer la hache de guerre à travers la signature à Skhirat, au Maroc, d’un accord politique historique entre les frères ennemis. Ils ont décidé de la création d’un gouvernement d’union nationale, d’un Conseil d’État et la reconnaissance d’un seul Parlement.

 La Libye peut enfin espérer voir le bout du tunnel. Les parties libyennes participant aux pourparlers de Skhirat au Maroc ont signé un accord historique annonçant la création d’un gouvernement d’Union nationale, la reconnaissance d’un seul Parlement et la création d’un Conseil d’État.

Un “Accord politique libyen”, prévoyant la formation d’un gouvernement d’union nationale, a été signé le vendredi 18 décembre dernier à Skhirate, à 30 km au sud de la capitale Rabat. Un accord qui vise à faire sortir la Libye de la crise qui dure depuis plus de trois ans. L’accord a été signé par les représentants de l’ensemble des parties prenant part au dialogue inter-libyen, se déroulant sous les auspices de la mission des Nations unies d’appui en Libye (Manul). Il s’agit notamment des représentants des deux Parlements rivaux, celui de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale et celui de Tripoli, dit le Congrès national général (CNG) ainsi que des partis politiques, des personnalités indépendantes et des représentants de la société civile libyenne.

Dans son intervention, le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération du Maroc, M. Salaheddine Mezouar, a réaffirmé, jeudi à Skhirate, l’engagement du Maroc à soutenir la stabilité, l’intégrité territoriale, la souveraineté nationale de la Libye et la dignité de son peuple. “Le Royaume du Maroc, qui a accompagné les frères libyens depuis le début de ce processus, s’engage, conformément aux instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à ne ménager aucun effort pour apporter un soutien politique, technique et pragmatique selon les besoins exprimés par les frères libyens”, a indiqué M. Mezouar dans une allocution lors de la cérémonie de signature de l’Accord politique libyen.

“Le plus important pour le Maroc est la stabilité de la Libye, son intégrité territoriale, sa souveraineté nationale et la dignité de son peuple, et de parer aux tentatives de tous ceux qui cherchent à transformer la Libye en poudrière prête à exploser et à embraser son environnement régional, et à envoyer des assassins vers toutes les directions”, a-t-il souligné.

Revenant sur le rôle joué par le Maroc, et qui avait abrité plusieurs rounds de pourparlers inter-libyens tenus sous l’égide des Nations unies, le chef de la diplomatie marocaine avait relevé que le rôle du Royaume, a été extrêmement important dans la facilitation et le rapprochement entre les parties libyennes.

Le responsable marocain avait assuré que le Maroc continuera à accompagner la Libye dans la mise en place de leurs institutions et la préservation de l’unité de leur pays.

Du côté libyen, une délégation ayant pris part à la conférence internationale de Rome en fin de semaine dernière, avait exprimé sa gratitude au Maroc pour les efforts qu’il déploie depuis près d’un an en vue de favoriser le dialogue entre les parties libyennes. “Nous tenons à exprimer notre gratitude au Maroc, Roi, peuple et gouvernement, pour ses efforts déployés pendant près d’une année afin de promouvoir un climat de dialogue et d’entente entre les Libyens”, a déclaré Salah Al-Makhzoum, responsable du Parlement de Tripoli qui s’exprimait au nom de la délégation libyenne.

B.Koné

 

PARTAGER