Dr. Youssouf Diallo, Coordinateur régional des Fare à Mopti : «Dans cette région, les gens apprécient et aiment bien Modibo Sidibé»

0

En marge de la première Convention régionale du parti Fare à Mopti, tenue le 14 novembre, le Coordinateur régional du parti, Dr. Youssouf Diallo, a bien voulu nous accorder une interview. Il nous parle ici du président et de la vie des Fare dans sa région.

 

Le Reporter : Vous venez de tenir votre Convention régionale, quelle signification revêt-elle pour vous ?

 

Cette première convention régionale du parti à Mopti était un défi et challenge à relever. Les Conventions se tiennent pour permettre à un parti de faire le point des différentes sections. Cela ne peut pas se faire sans concertations. En terme d’enjeu politique pour nous, il s’agissait de voir comment consolider les acquis et tracer les perspectives. Il était important pour nous de regarder dans le rétroviseur. Nous sommes certes un jeune parti, mais nous avons beaucoup de potentialités.

 

Votre parti est-il bien implanté ici à Mopti ?

 

Le parti est bien implanté dans la région de Mopti. Vous avez assisté à la Convention, vous avez vu qu’on est présent dans les cercles de la région :   dans les 260 villages, les 108 communes. Ici à Mopti, les gens apprécient et aiment bien Modibo.

 

Pour arriver à ces résultats probants, quelles sont les stratégies que vous avez mises en place ?

 

Les stratégies sont basées sur nos connaissances, nos réseaux familiaux et d’amitié. Vous savez, quand vous avez vécu quelque part et  que vous essayez de porter certaines valeurs comme le sérieux et la rigueur, les gens vous font facilement confiance. Et quand vous êtes un homme politique, ils adhèrent facilement à votre parti.

 

Pour les élections à venir, peut-on compter sur la victoire des Fare à Mopti ?

 

On l’espère vivement. Vous avez vu qu’on a une forte représentation sur l’ensemble de la région. Je pense que les partis perdent souvent par l’inexistence de comités. Quand le parti n’est pas bien structuré, on le ressent. Les militants du parti peuvent faire beaucoup dans les échéances électorales, et nous en avons assez. Ce que nous sommes en train de tracer, si nous parvenons à le faire, nous allons remporter ces élections ici à Mopti.

 

Quelles sont les difficultés vous rencontrez aujourd’hui ?

 

Ce sont les moyens à mettre à la disposition des militants. Les moyens pour les sièges en place, pour les affiches, les panneaux publicitaires du parti. Mais, nous allons résoudre très vite ces difficultés.

 

Avez-vous quelque chose à ajouter pour conclure cette interview ?

 

Tout simplement que l’espoir est permis à Mopti. On remercie franchement Mopti, les notabilités, le chef de village, les 7 familles autochtones, la population de Mopti, les partis amis, les jeunes, qui ont réservé un accueil chaleureux au président du parti.

 

Diango COULIBALY

 

 

PARTAGER