Mamadou Seydou Keita, chef d’Antenne Régionale de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière de Kayes (AR-ANASER-K) : « Un agent dans l’ombre»

0

Tout porte à croire que la région de Kayes regorge d’hommes et de femmes de talents exceptionnels qui sont dans l’ombre et cela dans tous les domaines : politique, économique, social, religieux et tant d’autres. Ils sont faiseurs et meneurs  dans l’ombre !

 Quelles sont les missions de l’ANASER dans la région de Kayes ?

Mamadou Keita : l’Antenne Régionale de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière est un démembrement de la Direction Générale de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière basée à Bamako. L’ANASER est un établissement public à caractère administratif, rattaché au Ministère de l’Equipement des Transports et du Désenclavement. Son antenne régional est chargée de recueillir les données d’accidents de la circulation routière, d’informer, de sensibiliser et d’éduquer à la sécurité routière les usagers de la route et de suivre les ressources financières (amendes et redevance de la sécurité routière).

Quelles sont les actions prioritaires au niveau régional ?

Mamadou S.Keita : L’évolution de l’accidentologie dont la principale cause est la détérioration des comportements sur la route impose l’impérieuse nécessité de multiplier les campagnes d’information, de formation et de sensibilisation à l’endroit des usagers de la route. Il est important de savoir que les statistiques d’accidents de la route dans la région en 2014 mettent  en évidence un accroissement impressionnant de leur gravité. L’atelier d’harmonisation des accidents nationaux a démontré que 298 accidents, 688 victimes et 70 cas de tués ont été recensé à Kayes en 2014. Notre structure  est aussi chargée de contrôler et d’exploiter les voies et équipements. Dans ce sens nous sommes en très bonne collaboration avec la police et la gendarmerie .

Quels sont les enjeux de la sécurité routière régionale ?

Mamadou S. Keita : La sécurité  routière est transversale. Tout le monde est usager de la route, l’enjeu majeur est de former le maximum les populations dans la région par rapport aux codes de la route et de les sensibiliser sur  les cas d’accidents.

Kayes Info

PARTAGER