Libération de Mohamed Aly Ag Wadoussène : L’AMDH condamne la promotion de l’impunité

30
Evasion à la maison centrale d’arrêt de Bamako : Mohamed Ali Ag Wadoussene Joue son va-tout
Mohamed Ali Ag Wadoussene

L’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) suite à la libération extrajudiciaire du terroriste  Mohamed Aly Ag  Wadoussène et ses compères en échange contre l’otage français Serge Lazarevic,  est montée au créneau et a dénoncé avec vigueur la promotion de l’impunité qu’instaure le ministre de la justice Mohamed Aly Bathily.

Après Ouka Ouka un présumé terroriste qui durant l’occupation des régions du Nordn semait la terreur au sein des populations et qui avait été arrêté par les forces Serval, le gouvernement malien vient de libérer un autre présumé terroriste Mohamed Aly Ag Wadoussène. « Un acte extrajudiciaire et blâmable pour un pays qui se targue d’être un champion du respect strict des droits de l’homme » a déploré Bintou Founé Samaké, présidente de Wildaf Mali. Tout en saluant la libération de Serge Lazarevic, nos organisations restent indignées de la libération de 4 auteurs présumés de violations de droits humains et appellent les autorités maliennes à stopper l’hémorragie renforce.  Avant d’ajouter que c’est juste à la veille de la journée commémorative de la déclaration universelle des droits de l’Homme et en pleine semaine des droits de l’Homme que les autorités ont procédé à leur énième libération des auteurs présumés des violations de droits humains. Elle a fait la genèse de l’incarcération de Mohamed Aly Ag Wadoussène et sa spectaculaire évasion de la prison centrale de Bamako.  « Mohamed Aly Ag Wadoussène, impliqué dans deux dossiers différents dont le premier est en phase de jugement et le second en instruction, est un déserteur de la garde nationale du Mali (contingent de 2009). Arrêté par la sécurité d’Etat le 10 décembre 2011 à Gao et mis sous mandat de dépôt en mars 2012, il est poursuivi pour terrorisme, association de malfaiteurs, prise d’otage et séquestration. Il est l’organisateur principal de l’enlèvement de deux français Serge Lazarévic et Philippe Verdon le 24 novembre 2011 à Hombori, dont le dernier a été assassiné en mars 2013. Le 16 juin 2014, il s’échappe de la Maison centrale d’Arrêt de Bamako avec Haïba AG Acherif. Lors de cette évasion il tue à bout portant le surveillant Adjudant Kola SOFARA dont la famille reçue par l’AMDH le 24 juin 2014 réclama l’ouverture d’une enquête afin de faire la lumière sur cet assassinat. Ainsi, une instruction a été aussitôt ouverte pour « évasion» et confiée au tribunal de première instance de la commune III. Le 24 juillet 2014, il est arrêté de nouveau par les forces de sécurité à Hamdallaye ACI. Il aurait été détenu depuis lors à la Sécurité d’Etat. Ce début de semaine, il a été libéré avec ses complices. Quelques jours plus tôt, le 4 décembre 2014, Haïfa Ag Achérif, Oussama Ben Gouzzi (tunisien) et Habib Ould Mahouloud (Sahara Occidental) ont été libérés par la cour d’appel », a-t-elle rappellé. La présidente de Wildaf Mali Bintou Founé Samaké a affirmé  qu’il n’y a plus d’otages et que les autorités maliennes ont désormais les mains libres pour s’engager résolument dans la lutte contre l’impunité et faire des victimes leurs priorités. « Il faut arrêter de nouveau tous ces auteurs présumés de crimes de guerre et crimes contre l’humanité et les juger pour ces faits » réclame-t-elle. « Si nous comprenons la nécessité de trouver des moyens pour libérer les otages nous considérons que ces solutions ne doivent pas violer les droits des victimes et le principe de la séparation des pouvoirs au Mali » a indiqué le président de l’AMDH  Moctar Mariko. Sidi Sofara le grand frère du surveillant de prison Kola Sofara a indiqué que la vie de l’otage français ne vaut point mieux que celui de son défunt frère et que le gouvernement ne devrait pas du tout sacrifier la vie de Ali au profit de celle de l’otage français Serge Lazarevic. « Je suis déçu et dépité par le comportement des autorité maliennes, des autorités qui sacrifient la vie de leur propre peuple au profit des étrangers. Dieu ne dort point et voit tous les actes posés au détriment des maliens. L’assassin de mon frère doit répondre de son acte et nous ne lâcherons pas l’affaire », a-t-il  lancé.

Moussa Samba Diallo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

30 COMMENTAIRES

  1. En France 1 français est égal a toute la France entière, au mali 1 chien vaut que 15millions de malien.Encore ce qui se passe au Mali ne figure même pas au cinéma à savoir:1 on tabasse le président,2 on ferme une mosquée cause des querelles d’imam,3 un député et un juge se tabasse,4 on boucle 1 député et que voulez vous de plus

  2. Vitrine de la Justice sous IBK
    Un magistrat, fonctionnaire de l’Etat malien connu pour les sales besognes, a été recruté pour créer un bureau parallèle du réseau Apem. Il s’appelle Dramane Diarra. Son beau-père en la personne du magistrat Toubaye Koné, Président du tribunal de la commune IV a été mis à contribution pour accélérer la destruction du réseau Apem, à travers trois procédures judiciaires différentes et farfelues.
    Qui ne se souvient du tribunal de la Commune IV qui a abrité un jugement extraordinaire, dans l’affaire de Kalabambougou, orchestré par le ministre de la justice, garde des sceaux. Mieux, qui ne se rappelle la grève avortée des deux syndicats de magistrats : Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) et Syndicat Libre de la Magistrature (SYLIMA), lors de l’arrestation de certains juges par le ministre Bathily.
    A l’époque des faits, Toubaye Koné était le président du SYLIMA. Me Bathily s’est appuyé sur lui pour faire avorter la grève contre le Gouvernement ; au détriment de ses collègues juges qui l’ont déposé par la suite de la tête du SYLIMA.
    A la suite de Toubaye Koné, il y a aussi le juge Issa Traoré, Président du SAM, qui a été recruté. Il avait aidé Toubaye Koné dans l’échec de la grève des magistrats. Il a été mis à contribution pour envoyer deux juges détruire le réseau Apem. Il s’agit de Ibrahima Berthé, magistrat, et de Cheick Mohamed Chérif Koné, magistrat, avocat général près la Cour suprême.
    Voyez-vous, le droit est enterré. On ne se soucie pas de servir. Où est la justice qui doit être dispensée au seul profit des citoyennes et des citoyens du Mali, quand les magistrats eux-mêmes usent de leur pouvoir judiciaire pour opérer des holdup ?
    C’est en partie en direction de ce type de magistrats que s’est adressé le nouveau président du SYLIMA Adama Yoro Sidibé, le 9 novembre 2014, dans son Appel des magistrats contre le ministre de la Justice. Là aussi, le président du SAM s’est précipité sur les antennes de la télévision nationale du Mali, pour désavouer le SYLIMA.
    L’article 29 du Code de procédure civile dit que si un magistrat ou un auxiliaire de justice est impliqué dans une affaire judiciaire, c’est le 1er président de la Cour d’appel qui doit être saisi pour désigner la juridiction qui va statuer sur la dite affaire. Le juge Toubaye Koné a mis cette disposition légale dans sa poche, quand bien même le bureau de Dramane Diarra est truffé de magistrats et d’un avocat. Le juge Toubaye Koné a estimé que cela ne le concerne pas, parce que bénéficiant de la haute protection du numéro 2 du Gouvernement.
    Voyez-vous des fonctionnaires de l’Etat malien, passant tous à la caisse de la République à chaque fin du mois, se transforment en animateurs de la société civile, sous l’œil condescendant du Gouvernement.
    Le Ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Me Mohamed Ali Bathily a été informé, le 17 février 2014. Rien. Le premier président de la Cour d’appel, Moussa Sara Diallo, qui a résisté aux assauts de la mafia, a été relevé de ses fonctions. Les autres juges, membres de la mafia, ont eu des promotions. Au lieu de les déshabiller tout simplement, comme cela se fait dans tout Etat de droit digne de ce nom !
    Le Premier ministre, chef du gouvernement, Moussa Mara a été, lui aussi, informé le 3 juin 2014. Et puis, rien. Lui, auparavant, si prompt à répondre aux lettres à lui adressées, demeure sourd, aveugle et muet.
    « L´homme ne voit-il pas que Nous l´avons créé d´une goutte de sperme? Et le voilà devenu un adversaire déclaré! » (Sourate Yâ-Sin, verset 77) ?

  3. Je manque de mots pour qualifier IBK mais aussi pour dire quel genre de peuple vit au Mali….?
    Un ami m’a dit la semaine dernière qu’il venait de prendre une nouvelle nationalité car il a définitivement renonce a la nationalité malienne.

    Heureusement qu’il l’a fait avant cette autre nouvelle humiliation car il se serait certainement suicide… Ce qui arrive au Mali de IBK est presque incroyable….. On fait des cauchemars debout et les yeux ouverts.

    TROP C’est TROP……

  4. “Je me fera pas trimballer” a dit IBK poitrine bombée lors d’une rencontre. Et maintenant voici ” la cas” selon l’ancien combattant!

  5. “Chaque peuple a les dirigeants qu’il mérite ” et quand ce peuple est lâche, soumis et sans cœur, rien d’étonnant à ce qu’on assiste à des actes tels auxquels s’adonnent actuellement les dirigeants maliens.

  6. Je vois que les gens s’agitent ici a cause de la libération de Saint Wadoussene en oubliant que Kola Sofara, le surveillant de prison était un sanguinaire,un véritable bureau. Demandez Saint Ouadoussen et a sa famille le sort effroyable que Kola Sofara a fait subir a ses malheureuses victimes et vous comprendrez tout. 😉 😉 👿 👿 😥 😥

  7. Si je suis à la place des parents des personnes morts (le gardien de la prison et la jeune fille); j’achèterais un pistolet pour aller à la recherche de ce criminel. Quelle déception pour ces familles endeuillées par la faute de ce criminel, Wdoussène.

    • Tu a peut-être raison mais comme dirait l’autre le Faso d’abord notre intérêt passe avant tout arrêter de prendre nos dirigeants pour des idiots l’intérêt du pays d’abord si sa doit. Passer par Ça il faut le faire

  8. Holà, holà, Holà!
    La Saga continue. Gardez-vous de perdre toute votre énergie dans les commentaires sans fin car le pire est à venir.Le réveil sera brutal car nous Maliens avons trop dormi. La facilité n’a jamais été une solution. Le bonheur du Mali c’est entre les mains de nous mêmes Maliens. Le mensonge, la fraude, les malversations financières… sont des faits qui traduisent la décadence de tout un peuple qui pense que sa survie sera assurée par Dieu. Hors le Malien n’est pas le seul fils de Dieu. Il nous faut aller au charbon, peiner dur et être concrets et honnêtes envers nous mêmes. Sans cela, il y-aura toujours des Kidal, des libérations contre-raison, des Sanogos applaudis, des gouvernements hués… d’autres …

  9. Une question, pourquoi les agents de sécurités maliens ne peuvent pas tuer ces terroristes au moment de leur arrestation?
    Pourquoi Wadoussène n’a pas été tué au moment de son arrestation à l’ACI 2000 quand il s’était évadé?
    Nous espérons seulement que le Mali va tirer profil de cette affaire de libération d’otage.

  10. Je suis au regret de vous dire que les maliens ne prennent pas conscience de ce que la famille du garde sofara subisse après cette nouvelle. A cet effet, je demande au peuple malien de se souder comme un seul homme en soutenant cette famille ainsi que l’honneur du mali.
    Disons tous non à cette politique de non droit, et j’interpelle la société civile à organiser une grande marche pour monter à l’opinion nationale internationale que droit des maliens est bafoué
    Vive le Mali un et indivisible

  11. Je voudrai dire à mes frères maliens de rester calme et de faire confiance à nos autorités qui ont à cœur de sortir le pays dans ce problème d’insécurité au nord.
    J’ose croire que le sacrifice du Mali sera récompensé car nous avons permis à la France et au président français de retrouver l’estime du peuple français que leur dirigeant s’inquiète pour leur sort.
    Notre pays a besoin de la France aujourd’hui pour exister et pour avoir la France à nos côtés, le Mali n’a pas le choix que faire ce qu’on nous demande même si c’est difficile.

  12. Je suis au regret de vous dire que les maliens ne prennent pas conscience de ce que la famille du garde sofara subisse après cette nouvelle. A cet effet, je demande au peuple malien de se souder comme un seul homme en soutenant cette famille ainsi que l’honneur du mali.
    Disons tous non à cette politique de non droit, et j’interpelle la société civile à organiser une grande marche pour monter à l’opinion nationale internationale que droit des maliens est bafoué
    Vive le Mali un et indivisible

  13. C est triste, c est honteux, c est revoltant que l on libere deds brigands criminels recidivistes en echange d otages.On doit se constituer Partie Civile pour chatier y compris devant la CPI

  14. La vie d’un français vaut mieux que celle d’un malien.

    La veuve et les petits orphelins du garde tué apprendrons toujours qu’on ne doit pas ce tué ou se sacrifier pour ce Mali.

    IBK, vous avez montrez toutes vos carence sur tout les domaines et cette fois c’est montrer que le Mali ne vaut rien et la vie d’un Malien n’a pas d’importance par rapport a celle d’un français.

  15. Mais quesqu’on attend, qu’un terroriste tu le président ou un Ministre pour qu’on sache le danger que ses gens représente pour ce pays ? Après tous c’est ce que je pense être la solution pour que ce gouvernement réagit. Parce qu’ils ne dorment plus, maintenant ils sont dans le koma.

  16. Qu´on échange otage et ravisseur, rien de nouveau en cela qui existe depuis la rome antique…ms ce Wadoussènece a tué un innoncent soldat malien de surcroit en service, une veuve, des orphelins…alors la France s´exulte, le Niger monte sur son péron, ms le Mali, le Mali est une de + humilié. Ce trafiquant brigand sans âme, ni foi ni loi,il fallait le tuer purement et simplmt déjà à son arrestation à ACI, une balle perdue est vite partie et le pb était résoulu. Ou l´empoisonner en prison. C´est humiliant tt cela pour le Mali. Que font nos sevices…Il faut qu´au Mali on s´habitude maintenant à éliminer en douce des personnes de ce genre…

  17. La libération de ces fils de pute est tout simplement une insulte au peuple malien!!! Que la foudre tue tous les cochons qui ont été impliqués dans cette impunité! Amina yarabi!

    • Qu´on échange otage et ravisseur, rien de nouveau en cela qui existe depuis la rome antique…ms ce Wadoussènece a tué un innoncent soldat malien de surcroit en service, une veuve, des orphelins…alors la France s´exulte, le Niger monte sur son péron, ms le Mali, le Mali est une fois de + humilié. Ce trafiquant brigand sans âme, ni foi ni loi,il fallait le tuer purement et simplmt déjà à son arrestation à ACI, une balle perdue est vite partie et le pb était résoulu. Ou l´empoisonner en prison. C´est humiliant tt cela pour le Mali. Que font nos sevices…Il faut qu´au Mali on s´habitude maintenant à éliminer en douce des personnes de ce genre…

  18. La vie d’un citoyen français vaut-elle mieux que l’honneur et la justice de tout un peuple malien? Apparemment oui! aujourd’hui plus que jamais, j’ai honte d’être une malienne!
    👿 👿 👿

    • achou ,oui la vie d’un citoyen français qui en plus venait donner du travail aux maliens compte plus que l’honneur et la justice de tout un peuple comme tu le dis si bien ! 😉 😉 😉 quand une justice est faite par la populace avec les lynchages ou votre article 320 pour une simple mobylette volée ,vous en etes encore au Moyen Age .

      • Quel con ce blanche neige tu te rappelle quand vieu dans le nord a Douai a tué deux jeunes dans sa maison soit disant que c’était des cambrioleurs et tu nous parle de justice

  19. Malheur au peuple malien. IBK a déçu. Est ce qu’il allait libérer ces criminels si c’était son fils qui était tue par les rebelles. IBK fait honte à tout le peuple malien.

  20. Je me fait pas trimballe il ses couche comme femme sans pense a son honneur et surtout au gardien de prison qui a été tué pendant son service ibk est une honte pour notre cher pays que
    ibk met dans sa grosse tête que vie d’un français n’est pas plus cher que la vie d’un malien j espère que l’opposition va faire sont devoir pour sauver l’honneur de notre cher gardien de prison l acte que ibk vient de faire prouvé qu’il n’a pas de respect pour le peuple malien

    • LAJEUNESSE DU MALI DOIT DEBARASSER LE PAYS DE CE PRESIDENT IRRESPONSABLE ET DE TOUS SES ACOLYTES SE TROUVANT DANS LE SYSTEME GOUVERNEMENTAL.IBK , SES ACOLYTES et sa Progéniture AU POTEAU SUR LA -LACE PUBLIQUE
      CHAQUE JEUNE DU MALI DOIT PRENDRE UN FRANCAIS EN OTAGE POUR HONORER NITRE PAYS ET NOS ANCETRES.
      IBK ETES ENFANTS ONT LA NATIONALITE FRANCAISE ET IL NE MERITE PAS DE DIRIGER NORE PAYS.
      QUI ETAIT SON GRAND ET ARRIERE GRAND-PERE DANS CE PAYS.
      ON SE CONNAIT ICI , IL NE PEUT TROMPER QUE LES JEUNES . ALORS ,JEUNES DU MALI FAITES COMME CEUX DU BURKINA FASO

  21. J’aurais aime que ces criminels soient pendus avant qu’on en a arrive la mais je suis content pour Serge d’avoir quitter cet enfer depuis des annees. Dans toute chose surtout les kidnaping il y a toujours un prix a payer. Le Mali a payer le prix en liberant des djihadistes et il le fallait dans les conditions extremement dures actuellement par les nego d’Alger et la reconcialiation.
    Rentrez chez vous Serge en paix et profitez en pleinement avec votre famille, vos proches et amis.

Comments are closed.