Mali: Maïga insiste sur la mise en œuvre “intelligente” de l’accord d’Alger

3

Lors de la 44e session du Comité de Suivi de l’Accord (CSA), à laquelle l’ambassadeur de l’Algérie au Mali, Boualem Chébihi a participé ainsi que des membres du gouvernement, malien, des représentants des mouvements signataires de l’Accord et ceux de la communauté internationale, M. Maïga a indiqué que “la mise en œuvre intelligente” de l’accord pour la paix et la réconciliation est une “nécessité”, réaffirmant la volonté des autorités de la transition de réussir la mise en œuvre intelligente de l’Accord.

Il a, à cette occasion, souligné les priorités de la transition à savoir, l’organisation des élections, la mise en œuvre “intelligente” de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, et les réformes politiques et institutionnelles ainsi que la refondation de l’Etat.
“Le plus important, a fait remarquer le Premier ministre, est le respect strict des lignes rouges à préserver notamment l’unité nationale et l’intégrité du territoire, la forme républicaine et la laïcité de l’Etat”.

Il a fait savoir que ces principes ne sont pas négociables. “Il s’agit là des dispositions qui ne sauraient nullement être occultées”, a-t-il dit, ajoutant que c’est sur cette base que les parties maliennes se sont engagées pour le règlement pacifique du conflit.

M. Maïga a, ainsi, précisé que le succès de la transition sera évalué à l’aune de la mise en œuvre de l’Accord de paix, et que les solutions doivent provenir des Maliens avant de les soumettre à la communauté internationale invitant à cette occasion, les différents acteurs à s’engager pour réussir la mission.

“Notre pays traverse des moments tumultueux qui nécessitent la cohésion, la solidarité de tous ses enfants sans exclusion pour poser les vrais jalons des réformes politiques et institutionnelles”. A ce propos, le Premier ministre a engagé le gouvernement, avec l’appui du bureau du Haut représentant du président de la Transition pour la mise en œuvre de l’Accord, à renforcer le portage politique de l’Accord à travers sa vulgarisation.

Se félicitant de la tenue de cette session qui “permet aux maliens de se parler, de tracer les voies futures du Mali en paix”, M. Maïga a assuré que des dispositions seront prises le plus tôt possible et insisté sur l’accélération du processus “Désarmement, Démobilisation et Réinsertion” et la finalisation de l’intégration des ex-combattants des mouvements.
Il a, par ailleurs, invité les mouvements signataires à faciliter la mise en œuvre diligente de leurs engagements constants auprès du gouvernement.

Tout en restant attentifs aux soucis et inquiétudes des autres composantes de la nation malienne quant à la préservation dans la durée de la cohésion et de l’unité nationale.

Tour à tour, les représentants des mouvements signataires ont apprécié l’engagement des autorités de la Transition et réaffirmé leur accompagnement dans la mise en œuvre de l’Accord. Ils ont, en outre, saisi l’occasion pour exprimer des préoccupations, qui tournent essentiellement autour de l’insécurité, de l’école et des conditions de vie des populations du Nord.

Cette 44e session du CSA intervient au moment où la 3e compagnie du bataillon de l’armée reconstituée est arrivée à Kidal. La réunion devait avoir lieu le 20 mai dernier, mais s’est vue reporter à la demande des autorités maliennes jusqu’à la formation du nouveau gouvernement.

Au terme des travaux, le président du CSA a indiqué que l’objectif principal de la rencontre était de faire le point sur ce qui a été réalisé en termes de mise en œuvre de l’Accord depuis les deux dernières réunions, tenues respectivement à Kidal et Kayes.

“Il y avait des engagements qui ont été pris au cours de ces deux sessions pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord”, a rappelé Boualem Chébihi, signalant que l’ambiance était bonne au cours de la session. Il a aussi noté un engagement renouvelé des parties et une détermination à faire mieux et accélérer le rythme de la cadence de la mise en œuvre du document. Le diplomate algérien n’a pas manqué de réaffirmer l’accompagnement de la communauté internationale.

La 43ème session ordinaire qui s’est tenue le 30 mars dernier dans la ville de Kayes dans l’ouest du Mali a été présidée par l’Algérie, en présence des autorités administratives, et des organisations de la société civile de la première région du Mali.

Les discussions ont porté sur les développements intervenus dans la mise en œuvre de l’accord de paix depuis la session de haut niveau, tenue à Kidal le 9 février dernier, et sur le huitième rapport de l’Observateur Indépendant.

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Nous disons et rappelons la vérité

    *Fait mal fait souffrir agonise tourmente torture les malhonnêtes Les met en colère échauffe leurs biles les irrite les horrifie les agace les exaspère Et les met hors d’eux les rend incontrôlés les rend maboules les rend fous les rend barjos les rend cinoques les rend cinglés les rend toqués les rend branquignoles les rend brindezingues les rend détraqués les rend timbrés les rend cerveaux fêlés les rend cerveaux embrouillés

    Mais apaise calme tranquillise rassure soulage réconforte les honnêtes et les rend heureux les remplit de joie les rend sereins imperturbable

    Assimi Wagué Choguel Il Faut Être Des Vrais Maliens De la Période de l’Indépendance de Votre Mali

    à Savoir Des Maliens Fiers Honnêtes Ayant Un Amour Profond Pour Leur Mali Ne Se Soumettant Pas Aux Dictas Des Soi-Disant Amis Ennemis Les Autres Anciens Colonisateurs Les Autres Et Organisations

    En Leur Disant En Leur Faisant Comprendre Qu’En Tant Que Transition

    Votre Priorité Est Le Toilettage De La Liste Électorale Et L’Organisation D’Élections Présidentielles Législatives Dans Un Délais De 10 Mois

    Et Il Reviendra Au Nouveau Exécutif Et à La Nouvelle Législative Issus De Ces Élections De Se Pencher Sur Les Soi-Disant Accords Bidons Et De Foutaise D’Alger D’IBK de 2012 Et En Faire Une Nouvelle Lecture Intelligente

    *Ainsi Donc En Conséquence Assimi Wagué Choguel Il Ne Vous Est Donc Pas Permis En Aucun Cas De Faire Une Mise En Œuvre Intelligente Ou Super-Intelligente de L’Accord D’Alger D’IBK de 2012

    Á Moins Que Vous Ne Soyez Les Nouveaux Agenouillés Courbés Étalés Lazzarones Mendiants Penchés Sans-Dents Soumis Des Soi-Disant Amis Ennemis Les Autres Anciens Colonisateurs Les Autres Et Organisations

  2. Interesting comment about Algeria peace agreement for Malian problem from Mr Kankan. I think it is a bad agreement and will end up with Mali loosing 2/3 of his territory. The main responsability is not only IBK regime but all the governments from 1991 to now; as the agreement is still getting implemented.

    Malians are crossing a very hard time beause of it’s leaders; I hope that people here will take control and stop this.

  3. Under Malian constitution in existence at time Algiers agreement was made that agreement with terrorist, jahadists plus traitors is illegal. Now if not before cowards rewrite constitution that frame agreement as being legal plus rewritten constitution as being retroactive to date agreement made. That is kind of childish plus incompetent nation managing that led world to Global Warming that is frying Malian leadership brain to extent many of it’s governing decisions concerning Algiers agreement is asinine. You could have lease area you now giving away. Considering ongoing generous increase in temperature of that area it is likely that area will be uninhabitable within ten years. Only thing certain in Mali is incompetence of slow plus too often stupid actions leadership. Will you all especially group from Kati reap financial rewards you believe you would from criminal Algiers Accord?
    In meantime what do we do about rest of Mali if anything?
    Many Arabs of US are somewhat upset that I believe you giving territory of Algiers Accord away. They hold to it is criminal business agreement made by cocaine addict IBK in Algiers. What is in it for common Malian citizen?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here