Tentative d’enlèvement de Sidy Dicko par le député Ibrahim Amadou Dicko de Gao : Le tribunal de la commune III jugera l’affaire le 24 août prochain

10

Pour rappel, l’affaire opposant l’honorable Ibrahim Amadou Dicko à son cousin Seydou Dicko remonte au  12 juin dernier. Tout a éclaté lorsque, le député a interpellé son cousin à la brigade du camp n°1 de la gendarmerie nationale. Au motif que ce dernier l’aurait fait passer auprès de sa femme pour un alcoolique. Une accusation que le cousin de l’élu RPM de Gabero a catégoriquement niée.  Les gendarmes en charge du dossier demandent alors au député, Ibrahim Amadou Dicko de faire venir sa femme pour témoigner. Option que le député refusa à son tour. C’est ainsi que pour manque de preuves consistantes, la gendarmerie a remis le prévenu en liberté. Mais c’était sans compter sur la furie de son cousin de député, Ibrahim Amadou Dicko, qui décide contre toute attente de se rendre justice lui-même. Pour corriger sévèrement Seydou Dicko, le député Ibrahim Amadou Dicko s’offre les services de deux loubards. Selon les témoins, le jour de la libération de Seydou Dicko, à la sortie de la brigade, le député lui proposa de monter à bord de son véhicule 4×4 vitres teintées. Chose que ce dernier refusa avant de faire appel à un de ses amis pour venir le chercher. Mais ce n’était pas suffisant pour décourager l’honorable Ibrahim Amadou Dicko. Qui, avec à bord de son de véhicule deux loubards décide de pourchasser discrètement le véhicule dans lequel Seydou Dicko était transporté. Véhicule qu’ils vont prendre de court au niveau rond point du Grand Hôtel.

Profitant de l’embouteillage, les loubards du député bloquent la circulation en intimant Seydou Dicko et son ami de sortir de leur véhicule au risque de se faire écrabouiller  là dans.   Surpris par cette scène peu ordinaire, quelques passants et un agent de police de la circulation routière en poste viennent aux nouvelles. C’est en ce moment que Seydou Dicko et son ami sortirent de leur véhicule pour appeler à l’aide. Mais malgré tout, les deux gros bras persistent toujours à en découdre avec leurs victimes. Assistant curieusement à la scène, c’est quand le député, Ibrahim Amadou Dicko,  toujours présent sur les lieux  présenta grotesquement sa carte de député à l’agent de police  que la foule s’est énervée. Et n’eût été la promptitude des agents de police du 1er Arrondissement qui ont intervenu à temps, l’élu de Gabéro et ses loubards allaient se faire lyncher par la foule en colère. Les intéressés ont tous été interpellés et placés en garde à vue avant d’être remis en liberté provisoire.

Le dossier a été transmis au tribunal de la commune III du district de Bamako qui tranchera l’affaire le 24 août prochain.

A suivre…

Lassina NIANGALY

 

 

 

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. les sois disant assarid ; aroubon ont été aussi imposé et n’ont rien foutu pr vs; ba niango

  2. vs vs fatiguez seulement et ignore les fait
    on sait qui est qui.n’insultant les gens; si,la barbe de tn camarade brule arrose la sienne

  3. bjr kalil, cardinal,kone sauf si vous retournez dans les ventres de vos mères le députe Dicko va vous gouverner jusqu a a vos morts .vous etes tous des enfants des putes

  4. vous etes tous des egoistes, attendons votre tour, si non vous allez tous partir en psychiatrie.

  5. Mr le Ministre Maiga voici ta plus grosse erreur de ta vie.un voleur et violeur k tu a nomme depute.cet ivrogne n merite rien.

  6. trafic d’influence, actes d’intimidation sur les cadres de l’administration, déviance sexuelle, voila le baab de la vie de monsieur. Il n’est même pas du RPM parce qu’il n’y a jamais démissionné et n’est arrivé à l’assemblée que par la volonté inique, rétrograde, saugrenue, vantarde d’Abdoulaye Idrissa Maiga. Voila le type de débauchage politique qui n’a apporté au RPM que désolation et amertume . On doit le juger en même temps qu’Abdoulaye Idrissa Maiga qui l’a imposé à Gao et Hamady Tamba Camara , président de la cour constitutionnelle qui, en invalidant les voies portées sur Assarid Ag Imbarcawane, a imposé cette punaise de Dicko au peuple malien.

  7. Que Dieu maudisse le Ministre à Abdoulaye Idrissa qui a nommé ce Ba tard Ibrahim Dicko venu de nul part comme député à Gao.CE chien ne mérite même pas d’être gardien à l’assemblée.il est honni par tte la population de Gao,l’administration de Gao.

Comments are closed.