Mairie du district : L’AFD débloque 2,5 millions d’euros pour la mobilisation des ressources intérieures

0

Pour améliorer la collecte et la gestion des ressources propres de la mairie, l’Agence française pour le développement (AFD) a débloqué un montant de 2, 5 millions d’euros. Le projet sera mis en œuvre par Expertise France.

En 2016, Expertise France a appuyé la mairie du district de Bamako pour réaliser une étude de diagnostic sur la fiscalité locale et lui permettre d’améliorer la collecte et la gestion de ses ressources propres. L’objectif de cette étude était d’apporter des réponses opérationnelles et adaptées aux défis rencontrés par la collectivité de Bamako.

Selon les experts, le diagnostic a permis d’identifier 4 grands axes prioritaires pour améliorer la mobilisation des ressources financières de la ville de Bamako que sont : l’évolution du cadre réglementaire, la rationalisation des processus de recouvrement, le renforcement des compétences, la modernisation des outils de gestion ainsi que le renforcement du civisme par la promotion de l’acceptabilité de l’impôt et la mise en œuvre du processus garantissant la bonne utilisation de la ressource publique.

Fort de son partenariat avec Expertise France signé en 2017, la mairie a obtenu un financement de l’AFD pour la mise en œuvre de son programme “Amélioration des ressources”.

Selon les explications du directeur adjoint de l’AFD (Agence de Bamako), Romain André, le projet vise à accompagner la mairie dans le renforcement du recouvrement des recettes de la fiscalité, l’organisation des services des impôts et aussi sur la sensibilisation des populations de la capitale au civisme fiscal. Le projet démarrera en début d’année prochaine. Il sera mis en œuvre par l’opérateur Expertise France qui collabore avec l’AFD.

A en croire le maire du district, Adama Sangaré, c’est un grand projet en perspective pour le confort des populations de Bamako. “Nous avons toujours parlé de très grands projets dans le cadre de la mobilité, de l’assainissement, de l’aménagement du territoire. Mais tout cela ne peut pas se faire sans financement. Pour cela, nous avons toujours compté sur la presse pour nous servir d’interlocutrice avec les populations afin qu’elles comprennent que les défis urbains ne peuvent pas être relevés sans la fiscalité locale. Et nous savons que nous pouvons mobiliser cette fiscalité locale. C’est pourquoi, nous avons fait appel à Expertise France. Son arrivée confirme donc la maturation de ce grand projet que nous avions commencé déjà 2015”, a-t-il dit. Confiant, le maire Adama Sangaré a affirmé que les populations de Bamako sentiront les effets positifs de ce projet dans le meilleur délai.

Alassane Cissouma

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here