22 septembre 1960-22 septembre 2020 : 60 ans après, une réelle indépendance ?

8

Ce mardi 22 septembre, le Mali commémore le 60è anniversaire de son accession à l’indépendance. Les chantiers bâtis et les défis à relever permettent-ils de parler réellement d’une vraie indépendance ?

Il y a 60 ans, le Mali, le Soudan français d’alors, se libérait du joug colonial pour devenir un pays autonome avec comme premier président Modibo Keïta. Perçue comme excellent modèle de gouvernance, la démocratie a été instaurée en 1992 avec l’élection d’Alpha Oumar Konaré, 32 ans après l’indépendance. Des coups de force qui continuent malheureusement à faire la mauvaise réputation du Mali comme en témoigne le récent renversement d’Ibrahim Boubacar Keïta, le 18 août 2020.

Un énième coup de force qui porte à 4 le nombre de présidents renversés par les militaires. Sur les 5 présidents en 60 ans d’indépendance, seul Alpha Oumar Konaré a quitté le pouvoir à l’issue de son mandat. La chasse répétitive des présidents de la tête du pays est justifiée par les putschistes, quelques fois soutenus par le peuple, par l’incapacité de ces derniers à bien diriger le pays. “Le Mali sombre de jour en jour dans le chaos, l’anarchie et l’insécurité, par la faute des hommes chargés de sa destinée. Le clientélisme politique, la gestion familiale des affaires de l’Etat ont fini par tuer toute opportunité de développement dans le peu qui reste encore de ce beau pays. La gabegie, le vol et l’arbitraire sont devenus des vertus”, déclarait Ismaël Wagué, porte-parole du Comité national pour le Salut du peuple pour ainsi justifier le récent putsch contre IBK.

Une déclaration à laquelle l’on peut donner du crédit dans la mesure où une gigantesque manifestation populaire demandait depuis très longtemps le départ du président.

Ce désamour, à la fois de la population civile et des militaires, vis-à-vis du pouvoir exécutif témoigne que les chantiers bâtis et la gouvernance du pays malgré 60 ans de souveraineté ne sont pas les plus enviables. Pire, les défis à relever sont immenses aux premiers rangs desquels le redressement du système éducatif miné par une interminable grève des enseignants, la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire en grande partie contrôlé par des rebelles et des groupes djihadistes. Ne dit-on pas “pas de développement sans sécurité ? Or, le Mali d’aujourd’hui, pourtant dit souverain, peine à garantir sa propre sécurité d’où son appel à toute sorte de partenaires pour l’aider dans ce combat.

Dans de telles situations, comment peut-on parler de développement ou de progrès économique ? Difficile, car plutôt que de vivre, la majeure partie des 20 millions de Maliens tentent péniblement de survivre. “L’horreur est devenue le quotidien du Malien. La mauvaise gouvernance avec son lot de frustrations a fait perdre aux Maliens l’espoir d’un lendemain meilleur. La population ne fait plus foi en ses gouvernants”, dénonce un citoyen.

Pour autant, le temps ne semble pas avoir fait défaut aux présidents successifs puisque d’autres pays, jadis en voie de développement comme le nôtre, ont emprunté le chemin de l’émergence, pendant le même intervalle sinon moins, et commencent déjà à compter avec les grands décideurs mondiaux.

Parmi ces pays, l’on peut citer l’Inde qui connait une croissance économique intense depuis les années 1990 et qui est également   considéré comme un Etat à fort potentiel pour les investisseurs étrangers.

Ce pays fortement peuplé d’Asie commence ainsi à payer, d’après les économistes, le prix d’un choix fort après avoir décidé de sortir (rien qu’en 1991) d’une économie fermée et très protectionniste mise en place après son accession à l’indépendance (1947) et d’intégrer son économie à la mondialisation en la libéralisant. Le tout, dans un climat de stabilité avec une gouvernance salutaire.

“L’Inde est un pays dont les échanges de marchandises avec d’autres Etats sont en hausse constante depuis les années 90. En 2005, les exportations indiennes représentaient 1,5 % du total mondial du commerce de marchandises. On estime qu’en 2015, elles en représenteront 3,5 %, ce qui reste modeste. L’Inde est le premier exportateur mondial de services informatiques, de médicaments génériques et de services aux entreprises”, nous rappellent les chiffres.

Autant d’exemples qui donnent espoir que notre pays peut aussi sortir de l’ornière et exceller dans le domaine de compétence pour redevenir une référence africaine pourquoi pas mondiale. Ce qui est loin d’être une mer à boire puisque nous avons les ressources naturelles et humaines nécessaires pour relever les défis. Ce qui semble encore nous manquer, c’est un homme de vision et de volonté animé d’un patriotisme sans faille qui sera accompagné par tout un peuple.

“Débout comme un seul homme, nous pouvons redonner à ce pays sa grandeur d’antan. Il ne parait pas aisé, mais en arrêtant la saignée des comptes publics, beaucoup de problèmes pourraient être réglés”, croient les Maliens.

Alassane Cissouma

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. 🗿FAAROHW, MAASEBE DENW, FAAROHFIN DENW! AW TEH ADAMA DENW YE DEH! VOUS N ETES PAS LES ENFANTS D ADAM, NON!🗿 IDENTITY CRISIS.

    JE LE REPETE, JE NE SUIS QUE CONTRE TOUTES RELIGIONS QUI DETRUISENT LA MIENNE AUTHENTIQUEMENT AFRICAINE, TOUTES RELIGIONS QUE DES ENVAHISSEURS M IMPOSENT, TOUTES RELIGIONS QU ON ME DIT SUPERIEURE ET A TRAVERS LA SEULES OU LES SEULES J AI UN PARSON ICI SUR TERRE ET QUI ME PROMET OU PROMETTENT DES IDIOTIES DEBILISANTES AUXQUELLES UN HUMAIN NORMAL N ASPIRE POINT, LA PARADE AU PARADIS SINON L ENCHAINEMENT AU FER DE L ENFER!

    L ISLAM COMME TOUTES AUTRES RELIGIONS MONOTHEISTES OU POLYTHEISTES NE POURONT ETRE SUPERIEURES A NOS CROYANCES LOCALES ET TRADITIONELLES BASEES SUR NOS VECUS, NOS REALITEES ET NOS ASPIRATIONS PRESENTES ET FUTURES!

    LE MALI NE SAURAIT ET NE SERAIT “ETRE INDEPENDENT” QU EN REFUSANT L ISLAM OU LE CONTENANT JURIDIQUEMENT SOCIALEMENT INTELLECTUELEMENT ET MORALEMENT!
    CECI FAIT, LA DOMINATION FRANCAISE EST UN CHOIX FACILE A REFAIRE ET A METTRE EN CAUSE JUSTE UNE DECISION COURAGEUSE! MAIS L ISLAM S EST PARASITEMENT GREFFE DANS LE SUBCONSCIENT DES SAHELIENS, DES NOIRS AU NORD ET A L EST DE L AFRIQUE, FAISANT IRREPARABLEMENT DES VICTIMES DEPUIS TROP DEJA DES SIECLES!

    🚨🗿LE PREMIER COMBAT DEVRAIT ETRE LA LIBERATION MENTALE MORALE DE L ISLAM ARABE!🗿🚨

    • Les religions ancestrales de la Scandinavie à l’afrique en passant par l’Europe sont plus égalitaires puisqu’ils reconnaissent l’existence de déesses ,

      Le positionnement de l’islam dans l’echequier polique malien est problématique et nuit au développement de notre pays et notamment aux femmes

  2. J AI LU TOUS LES POSTS CI DESSOUS.
    LA DERNIERE PHRASE DU POST DE KINGUIRANKE TOUCHE LE POINT!

    EN EFFET LA SOUMISSION ET L ESPRIT DE SOUMISSION DU NEGRE AUX ETRANGERS ET A LEURS ESPRITS DOMINANTS, L ESCLAVAGE MORALE ET MENTALE NE PEUT QUE MAINTENIR L ESCLAVAGE DANS LES CHOIX ET LES ACTES!

    LE MALIEN EST PRIMAIREMENT ESCLAVE DE L ISLAM, ESCLAVE D ALLAH CE QUI A COMME COROLLAIRE ESCLAVAGE DES ARABES! DOMINATION DIRECTE DES HOMMES ET DES TERRES.

    A L ESCLAVAGE DES ARABES S EST SUPERPOSE L ESCLAVAGE DES HABRAS-FRANCISES QUE NOUS APPELLONS COLONISATION FRANCAISE! DOMINATION QUASI ECONOMIQUE ET ASSIMILATION CULTURELLE FEROCE!

    🗿ADAMADEN DIFFERENT MAANINFIN!🗿

    🗿LE SEUL SCHEMAT DE “SEMBLANT D DEVELOPEMENT” DANS UN PAYS ISLAMISE, C EST L EXPLOITATION DU PETROLE ET SA VENTE A L OCCIDENT, ET, LA DISTRIBUTION DE LA MINIM PARTIE DES RECETTES A UN PEUPLE HANDICAPE DE L ESPRIT, DE LA MORALE, MENTALEMENT, PHYSIQUEMENT;ESCLAVAGISTE!🗿

  3. Ce dont le Mali a besoin est un Constitution avec separation des trois pouvoirs pour une vraie democratie et pas un regime presidentiel ou semi-presidentiel, arretons de nous tuer avec une Constitution de France de 1958, quelle mentalite d’esclaves?

    • Tu sais que la constitution du Mali est très différente de celle de la France actuelle et de celle de 1958 ? Elle a servi de base ,

      Modibo Keïta, n’avait pas envisagé l’alternance, la démocratie comme on la conçoit en Europe

      • Ma soeur Kenedougou on va demander a Mohamed Aly Bathily de te repondre sur cette question mais tout le monde est d’accord que la Constitution Malienne actuelle ne marche pas du tout, elle cree des dictateurs comme on l’a vu avec ATT et Boua le ventru IBK. Il nous faut une Constitution qui donne une tres claire delimitation des trois pouvoirs: Excecutif, Legislatif et Judiciaire.

  4. #Moussa Traore / UDPM /23 années de galère / Échec Total
    #Amadou Toumani Toure / CTSP /transition avec les espoirs en attente.
    #Alpha Oumar Konare /ADEMA PASJ /Un historien et pourtant toutes ses actions prouvent autre chose
    Il ne fait que des monuments inutiles lorsque les Maliens ont besoins de ponts ,de routes et d`échangeurs /cas de la tour de l`Afrique /de l argent jeté par la fenêtre /cette tour avec ses bouchons qui étouffe tout Bamako.
    Pire il brûle les armes du pays au nom de quel paix?
    pire il refuse de lutter contre la corruption et pourtant qui était son créneau avant son arrivée au pouvoir /A la fin de son mandat il fait du spectacle faisan semblant de lutter contre la corruption avec quelques arrestations sans saisir leurs milliards détournés ,ces gens seront libérés plus tard et mènent la belle vie avec l`argent volé au détriment des populations en souffrance
    #Amadou Toumani Toure / MAJORITE PRESIDENTIELLE /Gros travailleur mais refuse de mettre fin a la corruption et pourtant c`etait un des points phare de la révolution de mars 1991/ il manque d`initiative Alors /la france avec la complicité de certains fils du pays s`empare du pays pour voler l`or et certains miner-eaux rares au nord Mali /l`or est un élément sacré /ces gens seront maudits par la malédiction de l`or tôt ou tard.
    #Amadou Aya /CTSP
    Les populations espèrent mais aucune action de leur part pire ils pillent les banques du pays soif d`argent..
    #Ndioncounda /transition
    Monte au pouvoir mais aucune action notable sur les attentes des populations /toujours le statuquo…les gens continuent de piller les ressources du pays en toute impunité aucune lutte contre la corruption beaucoup plus de milliardaires encore et encore……
    #IBk /RPM /Une gestion clanique familiale pitoyable toujours des milliardaires sur les ressources de l`état. un vrai partage de gâteau au détriment des populations
    pire /l`armée n as pas le droit de faire des actions offensive sans la france /pendant ce temps la france et certains fils du pays volent l`or et les ressources rares du pays au nord Mali.
    Il est chassé du pouvoir par les populations en colère et des militaires de bonne volonté……….

    • Pourquoi laisser “LE POUVOIR “entre les mains d’une seule personne ? Ne peut-il pas se gérer en ÉQUIPE ? Une équipe qui devra rendre des comptes au parlement tous les 6 mois ? Ce n’est qu’une proposition…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here