CNT- Présentation du Plan d’Action Gouvernemental: Choguel face à son parti unique

0

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga était face à sa classe politique (sa majorité) avec son plan d’action gouvernemental (PAG) qui s’étant sur sept (07) mois (reste de la durée de la transition). Pendant 45 minutes, le chef du gouvernement a développé sa stratégie devant ses conseillers  nationaux. La finale du match sera jouée, le lundi 2 août à partir de 10 heures au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Il n’y aura pas de sérieuses empoignades en perspective, parce que toutes les deux (02) Institutions (Primature, CNT) émanent du président de la transition.

Ensuite, tous les membres des deux (02) Institutions ont été nommés par le chef de la transition. En somme un parti unique de fait crée par une transition. L’actuel Premier ministre est un pur produit du parti unique (ex UDPM) et sous cette la transition le parti unique refait surface avec des bidasses en grand nombre à l’hémicycle.

CNT illégitime et illégal, dixit certains ténors du Mouvement du 5 juinRassemblement des Forces patriotiques

Selon les murmures  de Bamako, les membres du Conseil national de la transition (CNT) mouilleront tous le maillot dans leur localité sous les couleurs d’un parti des militaires de l’ancien CNSP. Déjà certains conseillers nationaux ont tourné casaque à leur formation politique pour faire allégeance aux jeunes militaires de l’ancien Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Selon nos sources le MDP (Mouvement Populaire Démocratique), branche de Adama Diarra dit Ben le cerveau serait favorable à l’implantation de ce tout nouveau parti qui signerait l’acte de décès des vieux partis politique. Certes le Conseil national de la transition(CNT) est illégitime parce que ses membres ont été nommés par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Illégal parce que sa naissance demande une refondation de la démocratie malienne mal partie. Une refondation qui donnera naissance à une nouvelle classe politique.

Gouvernement: mini-réaménagement en cours

Après le passage du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga au Conseil national de la transition (CNT) pour son plan d’action gouvernemental (PAG), selon certaines indiscrétions le gouvernement pourrait subir un mini-réaménagement. Les ministres délégués seront limogés pour des raisons budgétaires aussi certains ministres délégués empièteraient sur les fonctions de leur ministre.

La Charte de la transition avait limité le nombre de ministre à 25.Déjà beaucoup de ministres se sont déclarés incompétents dans leur ministère. Le népotisme et le clientélisme politico-ethnique sont passés par là.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here