Gouvernement de transition : Moctar Ouane dégage les priorités

0

Les nouvelles autorités de Transition semblent avoir pris conscience de l’urgence de la situation qui prévaut ainsi que de l’attende de nos compatriotes. En effet, 24 heures seulement après la formation du gouvernement, le Premier ministre, Moctar Ouane, a tenu son premier conseil de cabinet pour partager avec les ministres les missions assignées au gouvernement de transition.

Dans son allocution de bienvenue, Premier ministre Moctar Ouane a adressé ses chaleureuses félicitations aux membres du gouvernement de Transition pour le choix porté sur eux afin de conduire le renouveau du Mali ainsi que ses vœux de succès dans l’exercice de leurs fonctions.

“C’est un grand honneur et un privilège singulier que de servir l’Etat au niveau qui est le nôtre aujourd’hui en vue d’apporter des réponses adéquates aux attentes légitimes de nos concitoyens et d’œuvrer au redressement de notre pays si durement ébranlé. Me faisant l’écho de l’ensemble du gouvernement, je crois pouvoir dire, d’emblée, que nous prenons toutes et tous, la juste mesure de la situation actuelle de notre pays, le Mali”, a-t-il martelé. Ainsi, il a saisi l’opportunité pour rappeler les grands axes de l’action gouvernementale durant les 18 mois de la Transition et les principes directeurs sur lesquels elle sera fondée.

A le croire, les missions assignées à la Transition sont fixées par la Charte adoptée à l’issue des concertations nationales des 11 et 12 septembre 2020 et visent notamment le rétablissement et le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ; le redressement de l’Etat et la création des conditions de base pour sa refondation ; la promotion de la bonne gouvernance ; la refonte du système éducatif ; l’adoption d’un pacte de stabilité sociale ; le lancement du chantier des réformes politiques, institutionnelles, électorales et administratives ; l’organisation des élections générales ; la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

“Afin de nous permettre d’atteindre pleinement ces objectifs nous devons agir, agir vite, agir efficacement. A cet effet, trois principes doivent nous guider : l’engagement, la détermination et la solidarité”, a fait savoir le Premier ministre Moctar Ouane.

Il ajoutera que le premier devoir face aux défis d’ordre sécuritaire, politique, économique et social auxquels notre pays est confronté aujourd’hui réside dans l’engagement sans faille de tous les Maliens et à tout moment.  Et de poursuivre que dans la pratique, cela doit se traduire par un volontarisme devant conduire à un sens de l’initiative plus accru et plus pertinent dans la formulation de nos politiques publiques. Je vous y engage fortement.

A l’entendre, la deuxième exigence dans la pratique du gouvernement doit résider dans sa détermination à conduire les réformes voulues par le peuple malien avec rigueur et humilité. “Nous devons, à cet égard, prendre, à chaque fois que de besoin, des mesures fortes et courageuses en vue d’apporter des réponses durables aux attentes légitimes de nos concitoyens en vue d’un mieux-être partagé et continu. Nous devons, pour cela, privilégier le dialogue et la concertation tout en veillant à la transparence dans la gestion des affaires publiques“, a-t-il ajouté.

En troisième lieu, il a mis en exergue l’impératif de solidarité gouvernementale qui doit se traduire par l’esprit d’équipe que les membres du gouvernement doivent cultiver en permanence. “Notre action, c’est-à-dire celle du Gouvernement, doit, pour ce faire, reposer sur le principe d’unité et s’inscrire dans la cohérence pour demeurer efficace et crédible”, précise-t-il.

Pour terminer, il a réaffirmé, avec force, l’honneur que les femmes et les hommes qui forment le Gouvernement de la Transition éprouvent de servir notre pays en ce moment crucial de son histoire, sous l’autorité du président Bah N’Daw.

 Boubacar PAÏTAO

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here