Hommages du peuple malien : ATT : un modèle à vie pour les Maliens

0

L’ancien président malien, Amadou Toumani Touré (ATT) décédé le 10 novembre dernier à l’âge de 72 ans, a reçu les hommages du peuple malien “à la dimension de sa grandeur” à la veille de ses obsèques. Les  Maliens sont sortis pour témoigner leur reconnaissance au “Soldat de la paix” à l’occasion d’une marche funèbre, le lundi 16 novembre dernier.     

Vieux, jeunes, enfants, hommes et femmes, les Maliens, tout  simplement, étaient plusieurs centaines à sortir lundi, aux environs de 9 heures, pour rendre un vibrant hommage à l’ancien président décédé, à travers une marche funèbre jamais vue dans ce pays, de mémoire de Malien. Un moment chargé d’émotions d’un peuple venu exprimer sa reconnaissance à un homme qui aura “tout donné au Mali et aux Maliens”.

Le cercueil drapé aux couleurs du Mali était à bord du véhicule milliaire qui roulait à un rythme nonchalant. Le cortège funèbre est partie de l’Institut Marchoux, en passant par les monuments de l’Indépendance et de l’Hippopotame, avant d’arriver à la chapelle ardente du Génie militaire où ont eu lieu les obsèques, le lendemain.

La tristesse se lisait sur les visages aux yeux larmoyants. On pouvait entendre certains citer, à voix basse, des versets du saint coran et d’autres prières pendant que d’autres scandaient des mots d’hommage comme : “Va en paix soldat”, “Nous t’aimons, le Mali ne t’oubliera jamais”, entre autres mots entendus. Tout au long du trajet, on apercevait des haies d’honneur formées par ceux qui ne semblaient pas avoir la force nécessaire pour la marche et qui ont tout même tenus à être présents pour cet avant-dernier hommage public.

Ils étaient venus par milliers pour dire “Merci” et “Adieu” à  ATT qui part de ce monde à jamais. Merci pour tout ce qu’il a fait pour le Mali, ses qualités humaines, réalisations. Des hôpitaux, des routes, des logements sociaux “ATT-Bougou” qui ont permis à de nombreux Maliens d’avoir un toit, l’Assurance maladie obligatoire (Amo), l’éclairage publique, l’accès à l’eau potable, pour n’est citer que ceux-ci. Les qualités humaines de l’homme ont marqué les cœurs et les esprits des Maliens.

“Aujourd’hui, je me soigne sans problème grâce à l’Amo d’ATT. J’ai des frères et sœurs qui ont un toit grâce à cet homme. Comment rester à la maison ? Je me sentais obligée de venir exprimer ma gratitude pour ATT à travers cette occasion. Nous lui pardonnons et prions pour le repos éternel de son âme” explique  Mme Bagayoko, la soixantaine, habitante de Bolibana, un quartier populaire de la capitale.

Sadio Tangara, secrétaire à l’Organisation du parti FARE pense qu’ATT a écrit en lettres d’or son nom dans l’histoire du Mali et du monde : “Véritable artisan de la démocratie malienne, ATT a permis au Mali, grâce à sa vision de leader, d’amorcer processus de développement socio-économique. ATT est un grand homme de l’Afrique et je me sentais obligé d’être à cette marche pour témoigner ma reconnaissance envers l’homme”, lance-il avec un air de fierté, nuancé de tristesse.

Nouhoum Togo, l’un des compagnons politiques d’ATT dira que “les actes que nous posons ne nous trahissent pas et qu’au vu de ce monde sorti pour cette marche, je ne saurais dire si c’est de la tristesse ou de la joie je ressens aujourd’hui. On ne peut pas dire qu’on est content parce que c’est une marche funèbre. Voyez vous-même tout ce monde ce matin pour rendre hommage à ATT. Les actes d’un être humain lui donnent de la valeur. Cette marche, c’est du jamais vu au Mali”, cette mobilisation des Maliens, à l’en croire, ne l’a nullement surpris. “Elle est juste à la dimension de l’homme. ATT est unique, le peuple le regrettera pour toujours”.

ATT a été un exemple démocratique, selon Oumar Tapo, un ressortissant de Mopti, ville natale du défunt Général-Président : “Fils de Mopti comme ATT, je ne pourrais ne pas être là. Non seulement parce qu’il est de Mopti, mais parce que c’est un homme qui mérite le respect de tous les Maliens. Les actes d’ATT m’ont marqué depuis ma tendre enfance à travers les évènements de 1991, avec l’instauration de la démocratie. Que dire de ses multiples réalisations pour le bonheur des Maliens ?” s’interroge-t-il, l’air perdu.

Mme Founè Coulibaly, agent prestataire à l’Amo, était là pour rendre hommage à ATT, le père fondateur de la structure qui l’emploie. “Cette initiative a été mal comprise au début par les Maliens, mais qui  est devenue aujourd’hui l’une des belles réussites d’ATT pour les Maliens. ATT était un grand patriote dans le cœur duquel tous les Maliens avaient leur place. Nous prions pour le repos de son âme et nous demandons à Dieu de donner au Mali d’autres présidents comme ATT, un modèle à vie pour les Maliens”, conclura-t-elle, les paupières lourdes.  Adieu Général !

                             Youssouf KONE  

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here