Sommet France- Afrique : La foire foirée !

2

C’est en principe ce vendredi 13 janvier que les chefs d’Etats et de gouvernements d’Afrique, se regrouperont pour la vingt et septième fois autour de leur maître. Ce maître n’est autre que le président français. Et c’est François Hollande qui a la chance cette année d’avoir le fouet et la craie. La quarantaine d’élèves possède de leurs ardoises et bloc-notes pour bien retenir la leçon de peur d’éventuels châtiments. Cette foire de plus, des chefs d’Etats, est en réalité un vrai show que la France impose à ces  ‘’chefs esclaves’’. Vingt et sept sommets, Zéro résultat, en tout cas pour le peuple. Des rencontres sans bilan ni impact sur la vie des Africains.

Pour le cas du Mali, plus de 35 milliards réunis pour colmater les travaux d’entretien des routes, l’assainissement, la sécurité et autres futilités. Pire, la sécurité des Bamakois est garantie ces derniers jours, à travers des dispositifs sécuritaires de haut niveau. IBK doit avoir le courage de dire sincèrement l’amertume des Maliens à propos du Nord où rien ne bouge. Histoire de nous faire savoir que c’est grâce à l’arrivée des hôtes que des vraies mesures sont prises. Nos chefs d’états et de gouvernements viendront avaler les volontés de ‘’ Papa Hollande’’, avant de la déguster. On constate amèrement que la foire a déjà foiré et que la France farce en Afrique.

Une communication défaillante

Pour les observateurs, le tendon d’Achille du sommet sur le plan organisationnel demeure la commission communication. Payés pour ne rien faire, les trois soi-disant journalistes ont brillé par leur incompétence. Contrairement au sommet de 2005, la presse privée a été sciemment marginalisée. De la part des confrères, même s’ils sont de la presse d’Etat, cette attitude est révoltante. Ni le ministre, encore moins le président du CNOSAF n’ont pu changer quelques choses. Est-ce une consigne de la présidence qui a du mal à faire face aux critiques de la presse privée ?

Anta H

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. quand j’apprends ce matin que la journée est chômée au mali, je me surprends à croire que nous sommes en 2017. comment peut-on faire une journée chômée au seul motif qu’un sommet pour rien se tient au mali. chômer à cause d’un sommet. il n’y a jamais eu de journée chômée pour tous les sommets tenus en france. pour la petite histoire, ils se tenaient en dehors de paris la capitale. les médias français en font rarement leur une. quelque le motif. un pays pauvre qui n’est pas conscient de sa situation.
    avec son cortège d’infantilisation, le peuple est mis sur les 2 côtes de la route, de l’aéroport aux différents hotels, pour applaudir tous les présidents qui arrivent.
    cette pratique n’hésite que dans les pays francophones.
    j’étais dans la délégation qui a accueilli le président du mali au dernier sommet de la cedeao, en décembre dernier; il n’y a que le personnel de l’ambassade et nous le personnel malien de la cedeao qui avons accueilli de l’aéroport à son hotel, avec un cortège de l’ambassade réduit au strict minimum. s’il vous plait, le cortège s’arrête à tous les feux.
    il n’y a aucun nigérian qui est allé l’accueillir. personne de part et d’autre de la route, de l’aéroport à son hotel.
    comment, avec l’accès à tout ça, les chefs d’état francophones continuent à sortir leur peuple pour des réunions du genre.
    ce n’est pas étonnant dans la mesure dans leur propre pays, dans ce qu’il appelle tournée à l’intérieur, le peuple sort pour applaudir durant toute la durée de ces missions.
    nous devons avoir honte de nous même quand ces pratiques ont cours jusqu’à présent dans nos états?

    • le contexte ds lequel ce sommet est organise merite que la journee soit chomee au mali ou du moins a bko .
      ceux de l’interieur pouront se rendre a la fete pour de plus est une deuxieme au Mali .
      Apres les deux concecutifs de France le Mali a l’honneur de plus .Arretez de politiser. Le lundi le travail reprendra au Mali .bON VENT AU SOMMET

Comments are closed.