Kader Traoré, un guerrier s’est couché à jamais, les armes à la main pour le Mali !

4

Maliens de France, Compagnons de lutte, anciens camarades de l’AEEM (Association des élèves et étudiants du Mali), on est tous consternés et stupéfaits avec cette disparition soudaine du frère Kader ce jour à Bamako.

Le Mali perd ainsi un soldat dévoué pour sa cause. La diaspora malienne de France, nous perdons un compagnon de lutte pour les causes nationales. Ancien leader estudiantin (AEEM), arrivé en France, Kader a été, sinon parfois, l’initiateur de plusieurs combats au sein de la diaspora. Il s’agit entre autres : la dénonciation de l’accord de Paix de 2006, le combat pour la restauration de l’intégrité territoriale et l’unité nationale du Mali, la dénonciation du coup d’État 22 mars 2012, la lutte contre la corruption et les dépenses princières et futiles de nos plus hautes autorités, le combat pour un accès facile aux pièces d’identité maliennes en France au niveau du consulat avec l’association “Mains Propres”, la lutte “Antè A Bana” contre la révision constitutionnelle bâclée et inopportune en 2017 et enfin le dernier et récent combat avec le M-5 RFP, dont il était de la branche, dite “apolitique. Kader, un frère qui m’a toujours appelé “kôrô (grand frère) avait le sens de la lutte dans ses tripes avec toujours une farouche conviction à tout renverser jusqu’à la victoire.

La dernière fois que je l’ai rencontré, c’était en début août dernier, quelques jours avant la chute du régime IBK. C’était à Montreuil où il préparait avec Bakou Dembélé et d’autres camarades de lutte, une vidéo en faveur des idéaux du M5-RFP. Dès qu’il est descendu de son véhicule, avant de se saluer, je me suis mis à le taquiner, lui M5-RFP Apolitique et moi, M5-RFP Diaspora FRANCE-EUROPE en expliquant qu’on est tous pour une même cause, le Mali de nos rêves : un, indivisible, démocratique et prospère. Car je disais que tout chemin mène à Rome. Hélas, simples créatures de dieu que nous sommes, ce jour en se disant “au revoir”, on n’ignorait que c’était le dernier entre nous…. Je garde de lui, un jeune PATRIOTE qui a lutté toute sa jeunesse et continuait de lutter pour les nobles causes et pour son pays, le Mali. Très engagé, il avait toujours la hargne de défendre ses convictions, s’il le faut, contre vents et marées.

Son enterrement est prévu pour demain jeudi 19 novembre 2020 à 10h00 à Magnambougou Wereda, chez l’ancien Maire de la commune 6.

A sa famille, ses amis et proches ainsi qu’à tous les camarades de lutte au sein de la diaspora malienne de France mes condoléances les plus émues. Que son âme repose en paix ! Dors en paix, frère guerrier !

Photos : la page « Maliens et Fiers ».

Bakary TRAORÉ, Paris le 18 novembre 2020

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Après la fin des fins, c’est la mort qui gagne. Et nul ne peut avancer, ni reculer l’aiguille à l’horloge du destin.
    De tout ce qui précède, ses agitations ont servi à quoi? Quand Sankingba a aperçu Kader (RIP), lors de l’inhumation de ATT, pleurer comme un enfant, seule la mort ne pouvait que le consoler.
    Ha la RÉPUBLIQUE !!!

  2. Paix à son âme!
    Qu’Allah lui ouvre les portes du paradis. Qu’Allah console ses parents, ses amis, et ses camarades de lutte. Amina!

  3. Que la paix de Dieu soit avec toi Kader ;
    Tu t’es battu contre le régime sanguinaire et malhonnête de IBK ;
    Tu as toujours combattu l’injustice, le népotisme outrancier et la corruption ;
    Tu as été un des acteurs clé pour la mobilisation de la diaspora contre le régime félon d’IBK ;
    Nous prions le tout puissant ALLAH de rejoindre son paradis Firdaws ;
    Que ton âme repose en paix.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here