Libération des otages de la Croix rouge

0
Exclusif : les trois humanitaires qui avaient été enlevés viennent d'être libérés
Les trois humanitaires du CICR qui ont été libérés

Les trois collaborateurs du Comité international de la Croix-Rouge, enlevés le 16 avril dans le nord, ont été libérés le vendredi dernier.

Cette annonce intervient au lendemain de la revendication de leur enlèvement par Ansar Dine, un groupe djihadiste allié à Al-Qaeda. Ce groupe djihadiste malien avait affirmé jeudi retenir les trois collaborateurs du CICR et réclamait la libération d’un homme arrêté par la force française Barkhane en échange.

Aucune indication n’avait immédiatement pu être obtenue, vendredi en fin de matinée, sur les circonstances du relâchement des trois humanitaires et d’une éventuelle satisfaction de la condition posée par Ansar Dine.

 

terrorisme :

Un mauritanien dans les mailles de la Dges

Les forces spéciales de la direction de la sécurité d’Etat (Dgse) ont arrêté jeudi un Mauritanien présenté comme impliqué dans plusieurs attaques djihadistes perpétrées dans le pays. Selon des sources proches de l’enquête, il avait l’intention de commettre d’autres attentats. Le suspect a été arrêté jeudi soir, dans un quartier du sud-ouest de Bamako, par les forces spéciales de la Sécurité d’État. L’homme, identifié comme Fawaz Ould Ahmeida, était surnommé “Ibrahim numéro 10” et âgé d’une trentaine d’années. D’après les diverses sources de sécurité interrogées, il est l’auteur présumé de l’attaque anti-occidentale contre le restaurant-bar La Terrasse à Bamako le 7 mars 2015 (cinq morts), et a planifié les attentats contre l’hôtel Le Byblos de Sévaré (Mopti) en août 2015 (13 morts) et contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako (20 morts), le 20 novembre 2016.

Outre sa participation à ces attaques djihadistes, il serait aussi impliqué dans celle menée le 21 mars contre l’hôtel Nord-Sud de Bamako, abritant la mission de l’Union européenne

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER