Moura : l’Amdh récuse, Me Mariko s’indigne

1

L’Amdh récuse le rapport publié par le Haut -Commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies suite à une mission initiée par la Minusma.  Selon son président Me Moctar Mariko, le rapport comme les précédents initiés par les mêmes acteurs, se contente des témoignages recueillis auprès de parents de djihadistes rescapés de l’assaut des Famas sur Moura. Le document réfute la version de l’armée nationale, pourtant victime de si graves accusations. Il exploite à dessein pour le besoin de la cause des extraits de rapports d’autres O.n.g telles, Crisis Group, dont il connaît les méthodes pour les avoir souvent décriées. Le rapport préfère ignorer les voix crédibles.

‘’J’ai produit des rapports contre l’armée malienne’’

«Soyons, honnête ! » s’indigne le président de l’Amdh car “il n’y a pas eu d’enquêtes sur Moura et c’est pourquoi l’Amdh ne veut pas s’associer à une telle mascarade. Il y a même eu des échanges musclés entre des Européens et moi. Je n’ai qu’un seul pays. Chaque fois que je produisais un rapport contre l’armée malienne, les faits reprochés étaient d’une précision on ne peut plus clair. Une copie était envoyée au ministère de la Défense pour sa version des faits. C’est quand la hiérarchie n’arrivait pas à nous fournir arguments crédibles que nous rendions public notre rapport, résultante d’une enquête digne de ce nom avec nos équipes sur le terrain.

Or, à propos de Moura ni l’Amdh ni ceux qui ont produit n’ont  envoyé d’enquêteurs sur le terrain. On peut ne pas aimer les militaires à cause du coup d’Etat, mais de là à les accuser de choses dont ils ne sont nullement responsables, je ne m’associerai pas à cela. Nous sommes tous Maliens et parents de loin ou de près. Que la cupidité ne nous pousse à livrer notre armée !  Le revers de la médaille serait insupportable pour tous».

Plus modibiste que jamais !

L’actuel Premier ministre, CKM pour ne pas le nommer, devient  plus “modibiste” que jamais. L’héritier assumé du premier instaurateur de l’ordre kaki au Mali, Général Moussa Traoré, était le 16 mai dernier incliné sur la tombe du père de l’indépendance  pour y déposer une gerbe de fleurs. C’était à l’occasion du 46è anniversaire du décès en prison, dans des conditions qui demeurent floues,  du président Modibo Kéita que son mentor avait déposé par un coup d’Etat le 19 novembre 1968. Le paradoxe, pertinemment relevé par notre confrère “Mali Tribune” dans une récente parution, est que l’héritier de Moussa Traoré a opté pour le style vestimentaire et le discours nationaliste du président Kéita. Dont il se dit fier de  continuer l’œuvre  non sans appeler ses concitoyens à la tolérance, à l’union sacrée autour du Mali en difficulté. Il est vrai aussi que ces préoccupations ont été exprimées par GMT vers la fin de ses jours.

Toujours pionnier !

Dans la “broussaille” médiatique malienne, le pionnier de la presse privée malienne demeure un symbole et un modèle de professionnalisme. Un symbole parce que c’est le premier organe privé qui, sous la houlette d’un certain Alpha Oumar Konaré vers la fin des années 80, a admirablement contribué à la mobilisation citoyenne contre la pensée unique et pour l’élargissement des espaces de liberté au Mali. 34 ans se sont écoulés depuis. Cet organe qui a produit de grands noms de la presse malienne est resté la sentinelle vigilante de la démocratie. Sa ligne n’a jamais dévié, même quand son fondateur et premier directeur de publication est devenu Président de la République. Le journal reste tout aussi exemplaire par la qualité de l’offre en   informations de proximité. Dans chaque édition quotidienne, au moins un sujet de reportage, d’enquête ou de micro-trottoir touche le lecteur dans son quotidien. Par exemple les dangers liés au recours aux faux médicaments de plus en plus présents dans la pharmacopée, les décès devenus nombreux des suites d’erreurs médicales, les risques encourus par les enfants contraints aux petits métiers ou à la fouille sur les tas d’ordures, le nombre élevé de jeunes victimes d’accidents de la circulation. Ou encore les pertinentes interrogations sur ces plateformes frauduleuses qui défraient la chronique. Sont régulièrement des sujets sur les phénomènes de sociétés comme les ‘’grins’’, les tontines de bœuf de la fête de Ramadan, le monde complexe des stars de ‘’zikiri’’…

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. I believe there are conditions that we should not overlook starting with Me Moctar Mariko do not have to see anyone from evil NATO France to receive bribe from NATO France to write story or testify as they outline account he is to give. That exchange of story or testimony for cash is so common in media industry in Africa that few question if it occurred when likelihood of it may have occurred exist. In this condition concerning FAMA there exceed likelihood Me was paid to take position he have taken.
    Another not so Farfetch method is for terrorists to enact a scenario as if it is actually being carried out by Malian troops in military uniforms. With terrorists relatives only people testifying to occurrence it is likely this occurred with actions carried out by terrorists unknown to them. Mere fact they survived like murderous incident demonstrate they received special treatment from Allah or lesser authority figure as in terrorists. It is not difficult to create that illusion even if you kill excess 500 people.
    In most cruel way this is cleverly evil attempt to divide plus conquer Mali at time that under secular governance in pursuit of lasting sovereignty it is advancing living conditions of Malians under extreme opposition plus extreme environmental conditions.
    We will keep moving forward plus break yoke of Colonialism plus Stockholm Syndrome forever as all of Negroid Africa cheer us on plus are following steps plus stages evolving systems featuring awakening Negroid African ingenuity that at godspeed with constant reorganizing to fit circumstances will lead us all to comfortable world class modern living conditions under unstoppable accelerating Global Warming. God have commissioned us to succeed plus show Negroid Africa our way with condition of only we may cause us to fail. These NATO attempts to use United Nations to end our progress or rate at which we progress is clear demonstration of NATO stupidity that give rise to BRICS( economic alliance of Brazil, Russia, India, China, South Africa).
    Some time ago in me dealing with Saudis they made point of them plus us would like same. It is to sit at Table plus be recognized as having worldly importance. United Nations have fail to give us that position as due plus we both agree we should aid any organization having undeniable world power that will give us seat at Table. BRICS although in it’s initial phases appear to be that organization. BRICS as you know you have partners in both Saudis plus me plus likely same exist with Iran. We are tired of one detrimental UN method applied to us plus beneficial UN method applied to NATO. There must be real change. Now!

    As for Julu ” hunt would would you like… hunt would” offering all proposals are confidential plus only thing I tell others is prospective client offered Ubuntu everything. Of course our partners in Russia have different status of no concern to Julu “hunt would would you you…hunt would would” proposals.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!