Pourquoi ne pas le démentir ? : Le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta

71
Voeux des partis de la majorité présidentielle et de l’opposition : JUGEMENTS CROISES SUR LA SITUATION D’UN PAYS QUE TOUS VEULENT FAIRE AVANCER

«Certains hommes politiques sont impliqués dans le narcotrafic au Nord»

Lors de la présentation des vœux de la classe politique au Palais de Koulouba, le 12 janvier dernier, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta a fait cette déclaration. « Nous avons des informations fiables qui certifient que certains hommes politiques sont impliqués dans le narcotrafic au Nord du Mali », a-t-il affirmé. Qui sont donc ces hommes politiques qui tirent des profits de ce business malsain du trafic de drogue ? Sont-ils de quel bord politique ? De la majorité ? De l’opposition ? Du centre ? Qui protège donc ces politiques narcotrafiquants ?

Présentation des vœux au Palais de Koulouba

Le Président IBK  rencontre à huis clos les femmes ministres !

En marge de la présentation des vœux du gouvernement, le 11 janvier dernier, le Président IBK a rencontré à huis clos les cinq femmes ministres que compte le Gouvernement du Premier ministre, Modibo Kéïta. Elles étaient toutes là.

Il s’agit de Mme Sangaré Oumou Ba, de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille ; de Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme ; de Mme Togo Marie Madeleine Togo de la Santé et de l’Hygiène Publique ; de Mme Diarra Raky Talla de la Fonction Publique et des Relations avec les Institutions et de Mme Sanogo Aminata Mallé de la Justice, Garde des Sceaux. Pourquoi cette rencontre avec seulement les femmes ministres ? Rien n’a filtré de cet entretien à huis clos !

Hervé Ladsous, chef des opérations de maintien de la paix à l’ONU

« Le processus de paix a continué de subir d’importants retards »

A l’occasion d’une réunion du Conseil de Sécurité sur la situation au Mali le 11 janvier dernier, le chef des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a jugé regrettables les retards dans la mise en œuvre de l’accord de paix entre les autorités et les groupes armés du nord du pays.

« Le processus a continué de subir d’importants retards au cours des derniers mois. Alors que des progrès ont été réalisés avec la validation de 11 sites de cantonnement et le lancement de la construction de deux d’entre eux au début de ce mois, ainsi qu’avec l’adoption des décrets établissant la Commission d’intégration et la Commission sur le désarmement, la démobilisation et la réinsertion le 29 décembre. Il est regrettable qu’il n’y ait eu qu’une seule patrouille mixte à ce jour, 14 novembre. Le processus de paix naissant au Mali demeure fragile et confronté à des défis de taille. Ces derniers mois ont démontré la détermination des groupes extrémistes à faire échouer le processus de paix », a déclaré Hervé Ladsous.

La rédaction

PARTAGER

71 COMMENTAIRES

  1. Monsieur le journaliste, tous ceux ce vous disent dans vos articles sont loin de la réalité car, grâce à la signature de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier permet au Mali de tourner la page de 20 ans de corruption, de vol, du chômage, de détournement du dernier publique.

  2. Merci le président pour avoir donné la chance à ces accords de paix. Il faut noter que c’est pas parce que certains se montrent hostiles que nous ne devons pas aller à la paix. Je pense qu’ils prendront le terrain en marche

  3. Nos *** de journaleux n’en finiront jamais avec les articles à la con. Ils n’ont aucun sens du respect de l’autorité au point d’accuser le pouvoir de trafic de drogue.
    Vous êtes un vrai danger pour notre société

  4. C’est ensemble que nous pouvons aller à la paix. Nous n’avons pas besoin de critiques qui ne peut rien apporter à notre pays qui a déjà souffert de cette crise depuis 2012 alors faites preuve de maturité et de professionnalisme

  5. Nous avons confiance à ces accords et les parties manifestent leur désir ardent d’aller à la paix. Nous saluons la ferme volonté des différentes parties.
    Les avancées sont louables surtout avec le cantonnement, le désarmement et la libération de prisonniers

  6. Ce retard n’est pas la faute du gouvernement IBK. Les partis signataires savent pourquoi les choses traînent. Je pense que d’ailleurs les choses avancent contrairement à ce que ces vauriens onusiens veulent nous faire croire. Ils sont de mèches avec ces bandits qui se montrent hostiles à ces accords de paix

  7. Vivement que l’accord de paix dans notre pays ne soit pas un accord ce trop car notre pays a beaucoup souffert de cette crise et nous devons faire de tel sorte à ne pas retomber à nouveau dans le chaos.
    Vive la paix au Mali!

  8. Ces derniers mois ont démontré la détermination des groupes extrémistes à faire échouer le processus de paix », a déclaré Hervé Ladsous. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    C’est tout à fait normal si vous collaborer avec eux et les laisser commettre des actes répréhensibles à votre vue et à votre sue. Si l’Onu ne peut pas nous aider à sécuriser notre pays et à protéger nos populations ils doivent partir de notre pays.

  9. L’accord de paix inter-malien est un bon outil pour ramener la paix dans notre pays. Mais il y a des difficultés de plusieurs ordres et personne ne vient en aide à notre pays. Cela doit attirer notre attention pour dire que nous devons prendre nos responsabilités et booster les choses afin de ne pas perdre les acquis obtenus après plusieurs difficultés.

  10. Le processus de paix dans notre pays ne doit pas être le seul fait du gouvernement.
    Les groupes armés doivent aussi jouer leur rôle et donner à la paix toute sa chance.

  11. Notre société est hélas miné par plusieurs maux et voici une autre information de taille. Il n’est pas très étonnant d’apprendre ce genre de choses car que ce soit au plan international ou au plan local vu le mode opératoire de ces personnes, il ressort forcement que ces trafiquants de drogues bénéficient du soutien de personnes influentes. Espérons que vu les dernières actions de nos forces de sécurités qui ont fait d’importantes saisis de drogues ; on espère que ces personnes font être mis aux arrêts pour mettre fin à cette pratique nuisible pour nos sociétés.

  12. La crise militaro-politique que notre pays a connu à parmi aux narcotrafiquants a fait du Nord du pays le nid de toute sorte de trafic. Pire, nous dire que des hommes politiques de se pays sont impliqués dans de tels trafic est une insulte pour le peuple Malien. Que ces individus soient arrêtés et traduits de la justice.

  13. Dans ce retard du processus de paix,il faut souligner que c’est le gouvernement qui fait le gros du boulot,alors que c’est un processus qui demande l’adhésion de tous.
    Vivement que les autres parties comprennent et fassent leur pat de sacrifices.

  14. «Certains hommes politiques sont impliqués dans le narcotrafic au Nord» 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Information à prendre avec beaucoup de précautions car nos journalistes sont des spécialistes de la manipulation des propos. N’est-il pas bizarre que depuis le cérémonie de présentation de vœux ce soit le seul journal à en avoir parler?
    Comme le dirait mon kôrô DAK : allons-y voir la vérité! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  15. Si après la cérémonie de présentation de vœux le président a eu un huis clos avec toutes les femmes ministre,c’est qu’il devait y avoir une séance de travail qui ne concernait pas les autre ministres.
    Mais je pense que c’est cela aussi le rôle du journaliste;de chercher l’information et informer le peuple et non des questions dans le but de recevoir des information.

  16. L’heure n’est plus aux atermoiements mais, à l’action. Je demande à toutes les parties signataires de s’investir corps et âme pour la mise en oeuvre de l’accord qui nous est tous profitable.

  17. Le trafic de drogue doit être combattu par tous moyens dans notre pays;et tous les coupables doivent être arrêtés et mis en prison quelques soient leurs rangs et appartenances.
    Le président doit vraiment agir et vite car il y va de la crédibilité de notre pays.

  18. Que chacun fasse un effort de son côté pour la mise en oeuvre de l’accord de paix et de la réconciliation. C’est une véritable porte de sortie de crise. Que tout le monde s’y met.

  19. Si de s hommes politiques de notre pays sont coupables d’actes aussi ignobles,ils doivent être arrêtés et punis selon les lois en vigueur car nulle n’est censée ignorer loi…

  20. ” Rien n’a filtré de cet entretien à huis clos ! ”
    Alors pourquoi nous en parlez étant donné que vous ne connaissez pas le motif de cette rencontre. D’ailleurs, vous signifiez que c’est un huis clos.

  21. ” Certains hommes politiques sont impliqués dans le narcotrafic au Nord ” dixit le président.
    Il faut que des enquêtes soient menées pour afin d’arrêter et de traduire ces politiques narcotrafiquants devant la justice.

  22. Nous n’avons absolument pas besoin de vos conneries en ce moment précis, la population n’a pas besoin d’être plus agitée que cela !!! Donc s’il vous plait, gardez vos remarques pour vous même !!!

  23. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation et que nous arrêtons de faire de la diffamation cher journaliste, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place, et que vous arrêtez de nous emmerder !!!

  24. Ces journalistes sont un vrai tas de merdes dans ce pays, des journalistes qui ne sont même pas capable de nous donner de bonnes informations en temps réel, ils ne savent que dire du mal du régime et de son entourage !!!

  25. Nous sommes à un moment où nous devons faire valoir les intérêts de la nation avant tout autre chose, pour cela nous devons être à même de nous entendre sur un seul point au niveau de toutes les couches, sociales et politiques !!!

  26. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place !!!

  27. Ses femmes ont servis valablement la nation, espérons que l’équipe gouvernemental prochain comporterais beaucoup d’autres femmes. La femme à plus de loyauté.

  28. L’opposition malienne ne souhaite qu’une seule chose, que le pays sombre dans la terreur, que la population se révolte contre le régime en place et que chaque membre de la dite opposition puisse satisfaire ses désirs purement et simplement politique !!!

  29. Quel honte de la part de ce ministre, il faut le démasquer, que tous les maliens sachent qu’ils sont trahis…

  30. Toutes ses femmes que le président a pris de côté sont des travailleurs, elles ont bien mené leurs tâches, elles ont certainement reçu des encouragements du président.

  31. IBK était en entretien avec les femmes ministres du gouvernement. Lorsque nous faisons de remarque, nous pouvons apporter des résultats qui nous révèlent que de nos jour les femmes sont plus ouverte à des bons résultats qu’aux hommes.

  32. Voilà cela est une preuve palpitent qui démontre sue certain de nos ministre ont été mal choisie.
    IBK est un travailleur, il est juste mal entouré.

  33. Comment un ministre du gouvernement peut se permettre de participer à des pratiques pareilles qui sont contre la nation et ose sortir à la télé pour dire qu’il défend le Mali. Nous ne pardonneront pas se ministre qui trahis la nation.

  34. Des ministres qui se disent aiment ce pays et faire des n’importes quoi en même temps, Que la lumière soit sur cette affaire.

  35. L’opposition malienne n’a nullement lieu d’exister dans ce pays de par les actes qu’elle pose nuit et jour pour porter préjudice à l’image du président de la république !!! Alors qu’elle sait très bien qu’en voulant déstabiliser le président, c’est le MALI qu’elle va déstabiliser !!!

  36. L’opposition malienne est une bande d’incapable !!! Elle est animée par des personnes qui n’ont aucune envie que ce pays se sorte de cette merde, qui ne voient que leurs intérêts personnels, pas ceux du MALI !!!

  37. Ces hommes politiciens méritent bien la sentence judiciaire au cas où cette information est réelle. Au moment où le pays compte sur eux pour la sauvegarde de l’intégrité territoriale de notre pays. On reçoit une nouvelle qui n’est lamentable en leur propos.

  38. En réalité, je ne sais pas si cette déclaration du président de la République est réelle. Je rappelle que le Mali traverse une situation difficile. C’est le moment ou jamais de tendre la main à cet héritage légué par nos parents. Il s’agit de notre chère patrie.

  39. Les partis politiques maliens ne font plus leurs travails comme il le faut. Ils ont failli à leurs missions. Cela doit cesser, on a remarqué rarement la présence des partis politique malien dans la crise du Mali.

  40. Comme c’est lamentable, des politiciens impliqué dans le trafic de Drogue !!!!
    En tout cas, à ce que je sache, le résident de la République ne va pas mentir sur un tel délire. S’il a divulgué, ce qu’il a les preuves de ce qu’il avance. Que Dieu protège le Mali !!!

  41. Les partis politiques maliens doivent s’unir pour soutenir le président et son gouvernement. En cette période terrible de l’histoire de notre pays, ces partis doivent former une seule alliance pour soutien au gouvernement malien.

  42. Dans la vie tout est possible, quand même je ne saurai approuver ce que je n’ai pas vus de mes propres yeux. Par contre, si tous les partis politiques maliens s’unissent, le Mali ne restera pas longtemps dans cette situation. Surtout en ce moment précis, le pays a besoin de tous ses fils unis pour le bâtir.

  43. Lutte contre la drogue au Mali est en train de prendre plus en plus de la forme. Les politiciens narcotrafiquants ne perdent plus pour attendre, ils seront tous démasquer et mis sous la disposition de la justice malienne. 8) 8) 8) 8) 8)

  44. Nous devons, tous être unis pour sauver le Mali, surtout les classes politiques maliennes. Mais en réalité, les partis politiques maliens ne sont pas motivés pour la survie de notre cher pays. Au cas où cette divulgation du chef de l’Etat n’est pas faux, les maliens ont beaucoup à faire.

  45. Depuis l’arrivée d’IBK au pouvoir plusieurs grosses quantités de drogue ont été saisies à de différente lieu dans le Mali. Les forces de l’ordre en particulier la douane malienne est en train de tout mettre à l’œuvre pour que les différents forme de trafique soit plus en plus restreinte sur le sol malien.

  46. La presse malienne a perdue toute sa crédibilité et sa dignité, parce que le manque de professionnalisme manque le plus dans ce milieu. Les journalistes maliens racontent toujours des balivernes.

  47. Oui certes, jusqu’à présent le Mali sous la menace de la présence des narcotrafiquants. Vue l’insécurité existant sur le sol malien, les trafiquants tentent de profiter de la situation, mais les forces de l’ordre et de sécurité veuille au calme.

  48. Nous devons, tous être unis pour sauver le Mali, surtout les classes politiques maliennes. Mais en réalité, les partis politiques maliens ne sont pas motivés pour la survie de notre cher pays. Au cas où cette divulgation du chef de l’Etat n’est pas faux, les maliens ont beaucoup à faire.

  49. Certes l’information n’est pas aussi précise que cela, mais les autorités compétentes sur des pistes crédible et sûre. Les politiciens trafiquants de cet pays sont maintenant mit en alerte le régime au pouvoir est à leur trousse.

  50. Au lieu d’aider le président de la République à reconstruire le pays, ils préfèrent s’unir pour détruire le MALI d’IBK. Le trafic de drogue n‘est pas digne d’un politicien qui se dit défendre les causes de sa nation enfin si les informations dites vrais.

  51. C’est évident que le président de la République seul ne peut pas gérer le pouvoir. Force est de reconnaitre qu’il ne s’est pas procurer tout seul de la gestion du pouvoir. Si c’était le cas, ces ministres n’en seraient pas là. Mais cela n’empêche, il faut aussi la contribution des partis politiques pour la convalescence du Mali.

  52. C’est la première fois qu’un gouvernement comporte au tant de femmes. Vu les résultats que ces dames ont apportés dans la gestion de leur portefeuilles respectifs, le président de la république à décider de les féliciter personnellement.

  53. La rencontre en huit clos entre le président de la république et les femmes ministres du gouvernement Modibo Keïta, avait pour but de présenter ses vœux à ces dames et les faisant des promesses en contre partie de ce qu’elles font pour le pays en leur qualité de femmes.

  54. 👿 👿 👿 Je pense que les personnes qui s’adonne à cette pratique qu’elle soit de majorité, de l’opposition ou du centre doit être démasquer et doit payé de ses actions commis. Le président IBK n’écartera personne dans cette affaire. Toute personne tenu coupable répondra de ses actes devant la justice malienne. 👿 👿 👿

  55. On ne sait de quelle tendance politiques ou de quel parti politique ces hommes politiques appartiennent. Mis nous savons, quand même, qu’aucun narcotrafiquant n’est dans la majorité présidentielle. Donc il faut les chercher ailleurs.

  56. Je pense que les personnes qui s’adonne à cette pratique qu’elle soit de majorité, de l’opposition ou du centre doit être démasquer et doit payé de ses actions commis. Le président IBK n’écartera personne dans cette affaire. Toute personne tenu coupable répondra de ses actes devant la justice malienne.

  57. Je n’ai pas, certes, de preuves mais je suis convaincu que ces hommes ne peuvent être que des hommes politiques qui ne veulent pas du régime d’IBK et qui n’ont pas eu gain de cause dans le gouvernement. Cette situation est délicate.

  58. Je mets en garde les politiques impliqués dans le narcotrafic au nord dont il est question dans cet article. Ils peuvent s’en fuir du Mali. Une fois les démasquer, le Mali se débarrassera d’eux pour de bon en les condamnant à vie. Leur acte un crime contre le peuple malien.

  59. Des enquêtes doivent mener pour traquer et pour démasquer les politiciens apatrides qui se donne a ce pratique très dangereux pour ce pays. Le gouvernement doit très vite prendre des dispositions pour que cette pratique s’arrête le plus vite possible.

  60. Le retard pris dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger est un coup, manigancé par la communauté internationale, porté à cet accord. Sinon nos autorités ne ménage aucun effort pour le retour de la paix dans notre pays. Nous sollicitons encore d’elles des actes en faveur (toujours) de la paix.

  61. La lutte contre la prolifération d’arme légère et le trafic de drogue et de toute sorte sont l’un combats dont le gouvernement malien sous l’ère d’IBK se donne à fond est en train de prendre de forme. Le trafic de drogue est l’une des combats dont le gouvernement malien se souci plus.

  62. Le gouvernement a été le premier à s’acquitter d’un engagement contenu dans l’accord. Il s’agit de la première libération d’une quarantaine de prisonniers des groupes armés qu’il a faits. Cette action est un grand pas vers la réconciliation et la mise en œuvre de l’accord. S’il y a de retard c’est peut-être du côté des groupes armés.

  63. Le gouvernement s’est toujours assumé dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger. Le plus grand problème dans ce retard réside au niveau des groupes rebelles. Ceux-ci n’arrivent pas jusqu’à présent à s’entendre réellement.

  64. Le gouvernement malien doit tout faire pour mettre la main sur les narcotrafiquant qui se cachent avec le voile de la politique malienne. Ils doivent être tout démasquer, la population malienne porte toute sa confiance aux autorités maliens sur cet affaire.

  65. S’il s’avère que cette information du chef de l’Etat est fondée, alors cette situation est inquiétante. Des hommes politiciens dans le trafic de drogue, que pouvons-nous espérer de plus venant de ceux-ci.

  66. Le Mali est perdu à jamais, si seulement on ne met pas la main sur les politiques qui se donnent au trafic de drogue dans notre pays. Cette activité ne profite pas au développement. Si le chef de l’Etat l »’a affirmé dans son discours, c’est que l’information est fondée. 😈 😈 😈 😳 😳

  67. Si réellement certains hommes politiques sont impliqués dans le narcotrafic, les autorités doivent démasquer ces hommes pour qu’ils puissent être jugés et enfermer s’il y a lieu de la faire.

  68. Le narcotrafic est une activité sale qui est interdit par la loi fondamentale de notre pays, la constitution. Mais ce qui me fracasse dans cette histoire est que ce sont certains politiques qui sont accusés, eux qui sont censés lutter contre l’exercice de cette activité malsaine.

  69. « Lors de la présentation des vœux de la classe politique au Palais de Koulouba, le 12 janvier dernier, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta a fait cette déclaration. « Nous avons des informations fiables qui certifient que certains hommes politiques sont impliqués dans le narcotrafic au Nord du Mali », a-t-il affirmé. Qui sont donc ces hommes politiques qui tirent des profits de ce business malsain du trafic de drogue ? Sont-ils de quel bord politique ? De la majorité ? De l’opposition ? Du centre ? Qui protège donc ces politiques narcotrafiquants ? »
    Encore une nouvelle décevante de plus, je me demande bien comment ce pays pourra s’en sortir pendant que ceux qui sont sensé le diriger font du trafic de drogue.

  70. J’ai pitié du journalisme au Mali. Qui doit démentir une affirmation, sinon celui qui parle doit montrer ses preuves et sévir conformément à la loi.

  71. Quels sont les hommes politiques qui peuvent se rendre au Nord ? ❓ C’est simple.

Comments are closed.