Priorités de ONE au Mali: Les journalistes outillés pour le plaidoyer

0

En vue d’impliquer les hommes de médias dans  ses efforts de plaidoyer  au Mali, l’ONG ONE Compaign a organisé du 19 au 20 juillet dernier un séminaire a l’hôtel Onomo de Bamako.

Regroupant cinq experts du développement et de la sécurité et 15 organes de presse écrite et audiovisuelle, la rencontre avait pour thème : « Les médias partenaires-clés dans le plaidoyer de la campagne : la pauvreté est sexiste, les ODD 2 et 5 et les engagements de Malabo ; et tirer profits du dividende démographique ».

La rencontre s’est déroulée en présence de Mme Oulie Keita, représente régionale de l’Afrique de l’Ouest. Elle avait à ses côtés, Mme Saran, présidente du groupe les objectifs de développement durable (ODD)  de l’ONG ONE,  M. Alexi Kalambry, consultant et cadrage de l’atelier et plusieurs autres invités.

Au Mali, l’ONG ONE intervient depuis 2015 pour faire le plaidoyer et encourager le gouvernement à respecter ses engagements internationaux et nationaux. Pour ce faire, elle travaille avec les acteurs étatiques et non étatiques pour faire le plaidoyer sur les thématiques telles que : l’amélioration des conditions de vie des jeunes et des femmes travaillant dans le domaine de l’agriculture, le dividende démographique, les ODD, la campagne ‘’la pauvreté est sexiste’’ et la transparence dans le processus budgétaires.

C’est en vue d’impliquer les médias  dans ses efforts de plaidoyer au Mali que l’ONG ONE a organisé un séminaire avec les journalistes de la presse écrite et audiovisuelle sur les thématiques d’intervention de l’organisation, afin de bénéficier de l’accompagnement médiatique efficace tout au long des  campagnes.

Il s’agissait, au cours de ce séminaire, de non seulement mieux outiller les hommes de médias, mais aussi de promouvoir, socialiser et créer un débat médiatique pour accompagner le processus de plaidoyer et lobbying en rapport avec les  programmes d’actions de ONE.

Pendant deux jours de formation, il a été, entre autres, présenté aux journalistes, l’historique et le domaine d’intervention de l’ONG ONE au Mali, la Déclaration de Maputo et les engagements de Malabo sur l’agriculture, les ODD, le dividende démographique et la loi foncière, le lien entre la paix, la sécurité et le développement et le rôle des médias dans le développement et comment les impliquer dans les actions présentées.

Selon Mme Oublié Keita, à l’issue du séminaire, il est attendu des journalistes une maîtrise de plaidoyer de ONE, par rapport à sa stratégie efficace et efficiente et l’élaboration d’une stratégie médiatique sur les priorités de ONE  développées au Mali afin d’influer ou d’informer sur le processus de G20.

Dr Bocary Kaya, conférencier a pour sa part rappelé que le G5 Sahel  qui regroupe les 5 pays du Sahel ( le Burkina, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad), a été créé le 16 février 2014 à Nouakchott pour garantir des conditions de développement et de sécurité dans l’espace des pays membres en alliant le développement et la sécurité.

Par rapport à la transparence budgétaire, M. Sadou Doumbo, l’un des conférenciers a estimé que la construction des comptes de transfert nationaux au Mali met en évidence la non-concordance entre le revenu du travail et les besoins de consommation suivant l’âge des individus.

Selon lui, au cours de la ‘’vie” les individus consomment à tous âges, mais ils ne produisent qu’aux âges ‘’actifs’’.

ONE est une organisation internationale de campagne et de plaidoyer de plus de 7 millions de personnes agissant pour mettre fin à l’extrême pauvreté et les maladies évitables en Afrique.

Au Mali, elle intervient depuis 2015 pour faire le plaidoyer et encourager le gouvernement à respecter ses engagements internationaux et nationaux. L’ONG  a pour partenaires les acteurs étatiques et non étatiques.

Karim Sanogo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER